AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me, myself & us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Me, myself & us   Mer 3 Oct - 5:28

~ 1 jours plus tôt, minuit du soir

Cynthia Leblanc ferma son journal intime, regarda le beau capitaine du bateau familial et partit vers sa chambre. Elle prit son sac à main et mit le précieux livre dedans, avant de se changer. Au contraire de plusieurs filles, elle n'aurait pas besoin de se faire les jambes aillant bénéficier d'une magnifique épilation au laser. Elle choisit une robe dans sa garde robe, celle-ci était très décolleté pour son jeune âge et avantageait son physique très mature. Le gris et vert de la robe s'harmonisait parfaitement avec ses cheveux, ses yeux, son teint... Que voulez-vous, il faut bien en profiter lorsqu'on a la vie que tout le monde rêve. Elle se maquilla un peu devant le miroir, mais tout allait changer dans l'espace d'un demi temps. Une vague frappa le bateau, dans sa chambre Cynthia tomba parterre et courut vers la porte de sa chambre. Elle se releva et ouvrit la porte pour voir ce qui se passait. À sa plus grande surprise de l'eau commençait à venir dans le couloir avec une vitesse folle!

*Ferme la porte!*

Elle força de toutes ses forces désespérément, elle réussit à verrouiller la porte qui rendait à présent la pièce en sécurité. Seule la chambre de la jeune fille avait été conçu pour que l’eau ne rentre pas, en cas de danger. Elle mit ses mains sur la tête, que ce passait-il donc! Le bateau pencha pour la première fois, la première vague n’avait fait que caller l'embarcation. Cette fois, la jeune fille tomba avec le reste des meubles dans un coin de la pièce. Elle faillit avoir une armoire sur la tête, mais le destin semblait être protecteur envers elle. Cyn était contente, au moins il y avait encore de la lumière... tout en pensant en cela, l'électricité disparut. Dans le noir de la pièce, elle tenta de voir de quoi et c'est ainsi qu'elle fut assommée par quelque chose...



~ 2e journée après la lune rouge, au matin...

Voilà déjà une journée et demie que le bateau avait atterrit parmi les épaves de l'île, seul la pièce de la chambre de la jeune fille avait eu la chance de rester encore debout. Le reste du navire familial était détruit et éparpillé un peu partout aux environs. Ce qui restait, c’est-à-dire la chambre de l’adolescente, ressemblait d'une boite rectangulaire rentré à moitié dans le sable laissant pourtant l'angle de la chambre droit. Juste à côté de son lit, se réveille Cynthia en peur et en panique.

- Depuis combien de temps que je dors... murmura t’elle en se levant avec un mal de dos.

Elle observa la pièce qui était toujours dans l'obscurité et tenta de sortir de ce cauchemar. Premièrement, elle était en colère par le fait qu'elle sentait en touchant à côté d'elle que c'était son lit! Elle avait dormit à côté du lit, non mais! Elle sentit son sac à main, qu'elle agrippa tout de suite pour le serrez contre elle. Elle se laissa tomber sur le lit quelques secondes, puis réalisa ce qui se passait et alla vers la porte en poussant sur son passage des objets. Devait-elle ouvrir la porte? Et si elle était au plus profond de l'océan... Sans y penser, elle ouvrit sans penser aux conséquences. Elle détestait cette porte, il fallait prendre la poignée en forme de grand cercle et la tournée plusieurs fois. Le bruit de l'océan, une lumière aveuglante et une impression d'être perdu, voilà ce que voyait l'adolescente. Elle sauta pour atterrir les deux pieds sur la terre ferme, pourquoi avait elle gardé ses talons hauts aussi...


-----------------------------------------------------
Les plages étaient le parfait endroit pour un marchand d'esclave, on y trouvait bien souvent des jeunes naufragés (es) sans défense et surtout très naïf. L'homme se dirigea vers les épaves, de nombreux trésors devaient aussi s'y trouver. C'est alors qu'il vit une jeune femme en robe descendre de ce qui semblait être ce qui restait de son navire. Il s’approcha à contre sens d’elle sans faire de bruit…

La mademoiselle serait-elle perdu?

Il sortit un poignard et prit violemment le poignet de la femme, aujourd'hui il n'était pas question d'être gentil ou de prendre son temps. Il allait la traîner de force, devait-il l’assommer tout de suite ou profiter des cris de la jeune femme. Il aimait ses cris qui vous transpercent le corps et pouvait voir que la femme avait un très beau corps bâti. Voilà l’objet précieux qu’il ramènerait vers le commerce des esclaves, il en était déjà excité.

*Allez ma belle continue de crier, quand je vais t’amener tu va intéresser plusieurs acheteurs avec ton caractère…*


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 2:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Jeu 4 Oct - 0:54

La lune rouge... les images défilaient encore dans l'esprit d'Andy. La nuit de cetet évènement avait été terrible et il pleuvait légèrement ce matin. Il savait parfaitement qu'à chaque nuit comme celle-là, des naufragés arrivaient sur les plages. Nombre d'entre eux étaient ensuite acheminés vers Hanka pour être mis sur le marché des esclaves. Une pratique d'autant plus odieuse qu'elle allait contre la nature des croyances de la Communauté de Lydée. Andrew voulait empêcher ce commerce blasphématoire mais il était loin d'être un samaritain dénué d'intérêt. Il se disait intérieurement que s'il ramenait quelques personnes au village, ces dernières, en guise de reconnaissance et pour s'intégrer pourraient l'aider à rebatir ou à réparer des huttes qui n'avaient pas supporté la tempête. Ce fut donc à l'aube qu'il se leva. Logan dormait paisiblement. Il entra dans la chambre de son garçon et déposa un baiser sur son front. L'enfant se réveilla légèrement et le père Kant lui dit, d'une voix douce :

« Dors, Logan. Je vais voir si des gens ont besoin d'aide, je serais de retour dans la matinée. »

Il caressa la joue de son garçon et mis son carquois derrière son dos. Il récupéra son arc et lança un dernier regard à son fils. Il espérait vraiment rentrer vite pour le rassurer. La nuit avait été violente et difficile. Pourtant cela faisait maintenant deux jours que le pire avait eu lieu. Logan en était resté effrayé. C'était la première fois qu'il voyait une chose pareille et au fond, Andy ne pouvait que se montrer compréhensif. Lui-même avait été impressionné, alors qu'il lui en fallait peu d'habitude. Il sortit de sa hutte, en pagne car telle était la tenue locale de Lydée. De toute façon, Andrew ne le quittait jamais sauf lorsque c'était nécessaire. Les petites gouttes de pluie tombaient légèrement mais elles étaient chaudes, comme bien souvent après un vent de sud. Il traversa une courte distance du village pour parvenir aux lianes. Il se doutait bien que les gardes étaient occupés à descendre les ascenceurs de fortune dont Lydée pouvait se vanter.

Il se laissa glisser sur plusieurs mètres vers le bas et atterrit sur un sol légèrement boueux. Il jeta un oeil avisé dans toutes les directions. Bien souvent des prédateurs se terraient dans les buissons alentours et sautaient sur des villageois, pris par surprise. Fort heureusement, les gardes étaient rapides et agiles et en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "ouf", il mettait l'animal en déroute. Fort de son expérience, Andy se faisait très rarement attaquer, du moins peu de bestioles parvenaient à l'atteindre. Il se mit en route vers le sud-est, la plage la plus proche. Le trajet ne fut pas très long, deux bonnes heures tout au plus. Le temps s'améliorait très vite. Le vent écartait les nuages et les poussait vers le nord. C'est ça qui fit que lorsque Andy arriva à la lisière de la forêt, il régnait un soleil éclatant. Mais l'homme n'était pas chasseur sans être extrêmement prudent. Avant de se mettre à découvert, il devait scruter les lieux. Les Hankiens étaient très attirés par les bateaux échoués et ce qu'il renfermait que ce soit des objets ou simplement des humains...

Il grimpa à un arbre, avec un peu de difficulté car le lierre ne poussait jamais près des côtes et parce que le tronc mouillé par la pluie et la condensation glissait. Il se posta sur une branche, la plus haute capable de soutenir son poids et eut une vue d'ensemble assez dégagée sur cette belle zone de sable fin. Personne en semblait y être présent. Il répéra une épave et redescendit pour s'y rendre. Il sortit de la forêt et son pied percuta un rocher qu'il n'ait pas vu. Il s'affala donc sur le sable, sans trop comprendre pourquoi. Son orteil lui faisait atrocement mal ! Il s'était plutôt bien amoché et poussa un grognement de douleur. En se relevant tant bien que mal, il entendit alors un cri qui lui glaça le sang. C'était une femme... Il chercha des yeux et vit un Hankien dont le couteau se baladait sur la gorge de la pauvre naufragée. Ils venaient de l'épave que Kant avait repéré et ce dernier resta immobile. Avec une agilité surprenante, il sortit une flèche, la posa sur la corde de son arc. Il banda ce dernier, visa et lâcha le tout dans un sifflement bien particulier. La flèche aussitôt partie il courut vers eux. La pointe en fer se planta dans la main de l'esclavagiste qui sous le coup de la douleur lâcha son couteau et la jeune fille.

« Chien de lydéen ! Tu vas me le payer !!! Cette esclave est à moi. »

Mais avant qu'il puisse récupérer son arme, Andrew l'avait déjà plaqué au sol. Le choc fut violent et le Hankien tomba lourdment sur le sol. Sa tête heurta une branche qui l'assoma. Mais le côté tranchant de la lame c'était qu'Andy reçut lui aussi un choc à la tête sur ce même tronc. Il roula légèrement sur le coté, une migraine gagnait sa tête à toute vitesse. Le ciel s'assombrit légèrement mais il perdit pas connaissance. Sonné, il resta à terre, en tentant de retrouver ses esprits.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Jeu 4 Oct - 1:40

L'homme lui tenait le poignet si violemment, que l'adolescente pensa qu'il allait lui casser son bras. Elle cria prise de panique, que se passait-il! Elle se sentait comme dans ces affreux cauchemars qu'on fait la nuit, pourtant elle savait fort bien qu'elle était dans la réalité. Cette réalité lui était très dure, elle était prise de force et avait un couteau en dessous de sa gorge. Elle tenta de reculer, mais la seule chose qu'elle puisse faire n'était qu'être figée sur place et d'espérer de s'en sortir. C'est alors qu'elle vit quelque chose rentrer rapidement dans la main de son agresseur, elle recula surprise. Au même instant elle évita un coup de couteau, grâce à quelqu'un qui avait lancé une...

Une flèche! C'est quoi le problème on est tout de même pas dans robin des bois! pensa t’elle très désorienté, dans quel endroit de ringard était-elle atterrit? Non mais, un agresseur avec un habit de pirates et un lanceur de flèches.

Elle tenta encore de se reculer sans perdre son agresseur des yeux, ce dernier dit quelque chose qui la choqua immédiatement.

« Comment ça, j'ai tu l'air d'une esclave moi! »dit-elle très en colère et surtout en affichant une expression qui révélait qu'elle ne pouvait qu'être insulté.

Elle alla lui donner un coup de pied, mais son sauveur arriva en se battant avec le marchand d'esclaves, comme dans les films. L'homme assomma l'être immonde qui l'aurait rendu prisonnière Cynthia, mais le tronc qui servit d'arme assomma en quelque sorte l'homme aussi. Elle approcha enfin, n'osa pas regarder le marchand, se pencha pour voir l'état de son sauveur. Cyn resta sous le choc, il était musclé, beau et devait avoir quoi, 26 ans? Une pensée lui traversa l'esprit, mais elle la chassa pour mettre sa main sur le front de l'homme qui semblait toujours conscient. Elle attendrait qu'il aille mieux pour le remercier et surtout pour l'aider à son tour.

Lydien..lydéen?

Que signifiait dont se nom, elle n'avait jamais entendu à moins que c'était lycéen et qu'elle avait mal entendu? Non c'était impossible, car sinon l'homme aurait son age. Peux être son prénom, elle attendrait de pouvoir avoir une conversation avec lui pour en apprendre plus. Le ciel était gris, une forte pluie devrait certainement apparaître bientôt et Cynthia décida d'aller chercher de quoi pour se faire un abris. Elle eut de la difficulté à se déplacer, surtout qu'elle avait mal au poignet de son bras gauche. Il lui fallait à tout prit un abri, elle ne pourrait pas laisser l'homme là et se faire tremper de la tête aux pieds. Un drap et des bâtons de bois firent l'affaire, pourtant elle n'eut la force de les traîner vers ce "lydéen". Son dos lui faisait trop mal et son poignet lui faisait mal, elle retourna proche de ce dernier... s'effondra de fatigue. Elle luttait à présent pour ne pas fermer les yeux, au moins elle savait qu’elle était en sécurité à côté de se bel homme. Le marchand était toujours insconcient, il était à peine à un mètre de l'homme et celà lui faisait très peur, il ne devait surtout pas se réveiller! La voilà à présent allongée sur le sable à côté de son sauveur, le regardant avec beaucoup d'admiration tout en espérant qu'il se réveille vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Ven 5 Oct - 2:32

Pour Andrew, tout se faisait confus dans son crâne. Que faisait-il là ? Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Il chercha à se relever mais resta cloué au sol, sur le sable chaud... Il y voyait trouble et était comme perdu... il se souvint d'avoir quitté le village d'avoir grimpé à un arbre... et puis après ? Une silhouette s'approcha de lui. Il ne voyait qu'une ombre à peine dessinée. Et cela n'était pas fait pour le rassurer. Qui était-ce ? Il tenta de poser la question mais aucun son ne sortit de sa bouche. Un petit moment passa, il voyait les alentours s'assombrir... Etait-il en train de mourir ? Si tel était la cas, alors la mort avait un drôle de parfum... et un drôle d'aspect... elle semblait le laver légèrement ou le mouiller mais dans quel but ? Se présentait-il à elle si sale ?

Et il y eut un grondement, lointain, la faucheuse lui parlait-elle ? Alors qu'il se perdit dans cet espèce de rêve éveillé, les souvenirs récents lui revinrent en tête. Il y avait eu un cri... et puis il avait visé... quoi ? qui ??? où ??? C'était un homme... il avait touché sa main... qui tenait un couteau. Oui.... c'était un Hankien, marchand d'esclaves qui venait de capturer cette pauvre naufragée. Et puis il se vit courir vers l'homme et le plaquer. Il l'avait assomé... cela voulait dire qu'il était toujours là près de lui... Presque aussitôt, ses yeux retrouvèrent leur vue habituelle et il se redressa brusquement pour regarder le marchand. Celui-ci n'avait pas bougé, toujours inconscient sur la plage. Et puis il regarda la jeune fille.

Ses yeux bleu océan se plantèrent dans les siens. Ils étaient légèrement dilatés par la peur mais examinèrent avec attention cette jeune femme. Et puis, il remarqua enfin la pluie qui commençait à tomber. Le vent semblait avoir tourné, ce qui n'était pas rare sur l'Ile. Les nuages venaient de la forêt et ils avaient déjà voilé les trois quarts du ciel. Andrew ne savait pas combien de temps il était resté au sol mais il y avait plus urgent à régler. La femme perdue devait sans doute avoir eu très peur et il sortait des bois après avoir perforé une main de sa flèche, en pagne, comme un indigène... en plus avait mis le Hankien hors course avec un méthode plutôt barbare... et alors ? Il avait improvisé et cela s'était révélé plutôt fructueux. Il prit la parole sur un ton un peu désorienté :

« Vous n'avez rien ? Je suis désolé que votre arrivée sur cette plage se soit faite ainsi... vous savez, nous ne sommes pas tous comme cet homme... nous essayons de protéger le plus de personnes de ce genre d'actes indignes... Je m'appelle Andrew Kant... et je ne vous veux aucun mal... »

Après ce qu'elle venait de vivre, il jugea bon de préciser. Il méprisait la plupart des méthodes des Hankiens mais l'esclavage il la détestait ! De toute façon, il avait le sentiment et la conviction que Cheera punirait ses infidèles qui salissaient la nature de l'Ile comme leurs propres mains en se soumettant à des moeurs primaires. Il chercha son arc, qu'il trouva à quelques mètres de lui. Il se releva, ramassa le couteau du Hankien et le jeta vers l'océan. Il récupéra ensuite sa flèche avant de l'essuyer sur le sable pour en ôter le sang. Il la remit dans son carquois et resta à l'affut. Les nuages continuaient de déverser quelques goutelettes mais bientôt ce serait des trombes d'eau qui se fracasseraient sur leur tête. Andy reprit alors :

« J'ignore combien de temps je suis resté à terre, mais il faut nous mettre à l'abri... et vite... les tempêtes ici sont parfois très violentes. Il nous faut rejoindre Lydée au plus vite... Certaines zones subissent des crues aussi rapides que destructrices et je voudrais éviter que nous soyons pris au piège dans des armes de boue... avez-vous des objets intéressant dans votre bateau ? Quel est votre nom ? »

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Ven 5 Oct - 3:20

L'homme semblait enfin se réveiller, ou reprendre conscience Cynthia ne le savait pas trop à vraie dire. La jeune femme était un peu perdue dans ses pensées et par tout ce qui ce passait, c'est alors que les yeux de l'homme se mirent dans les siens. Elle ne savait pas ce qu'elle ressentait, mais elle était en confiance à présent et surtout ces yeux semblaient lui transpercer l'âme. Était-ce son ange gardien? Toutes ces idées était absurdes, elle revint à elle-même sans avoir laissé le temps à quiconque de voir qu'elle était dans la lune. Elle baissa légèrement les yeux, intimidé et se sentant idiote. Elle écouta le discours de l'homme et l'analysait en même temps, étant habituée de bien écouter pour manipuler certaines personnes. Malgré cette journée de dingue, elle n'oserait pas faire du mal à quelqu'un juste pour obéir à sa conscience qui lui disait de foncer, certes ce n'était pas l'envie qui manquait de s'offrir à ce beau mâle. L'homme lui parla de son arrivé et disait nous? Cette fois elle ne pouvait pas faire comme à son habitude, ces courtes phrases en disaient long et ne l'éclairait à peine pourtant. Où était-elle! Sur cette plage, était-ce une île touristique ou qu'un léger malentendu avec une émission de télé réalité? Aucunes caméras, du vraie sang et surtout une vraie tempête la veille, voilà elle n'avait pas l'intention de chercher longtemps et de devenir folle: Elle était perdue sur une île qui lui était inconnue et même peux être inexistante dans la carte géographique, se qu'elle doutait tout de même. Elle regarda l'homme qui chercha son arc, il se releva après l'avoir trouver et enlevait sa flèche de la main du marchand. Cyn déplaça son regard pour ne pas voir cette scène qui l'écœurait, elle n'aurait jamais travailler dans un Hopisce ça c'est sûr! Restant assise, elle se décida de se relever entièrement en réalisant qu'elle recevait quelques gouttes d'eau venant du ciel. Elle secoua légèrement et principalement d'un geste gracieux, le sable sur le bas de sa robe. Elle trouvait enfin ses talons hauts sur le sable et les prit dans ses bras. L'homme recommença à lui adresser la parole, heureusement car elle ne savait pas quoi dire de cette situation désastreuse. Les nouvelles paroles de ce Andrew semblaient tous répondre à ses questions d'un seul coup, oui elle commençait vraiment à prendre conscience des mots qu'il avait dit plus tôt. Elle l'écouta et se présenta tout de suite, par politesse.

« Je suis désolé je dois avouer être déboussolée un peu... je me nomme Cynthia leblanc. Volontiers pour aller se mettre à l'abri, avant nous devrions allez dans ce qui reste ... de mon bateau. Il a l'air stable et je voudrais au moins récupérez certaines choses. »

La tempête commença un peu, juste assez pour faire déplacer l'épave qui sans s'y attendre fracassa un gros rocher par le vent. Des morceaux de bois atterrir un peu partout, un lit dans l'océan et au plus grand regret de Cyn, toute sa garde-robe s'envola au vent! La tempête se situait juste à cette endroit et commençait à se répendre un peu partout, rien à y comprendre! Elle courut se fouttant un peu de la réaction qu'aurait l'homme, elle réussit à prendre une pile de vêtements et agrippa son sac à main sur son bras droit. Elle revint vers l'homme et eut peur en voyant une planche passer à 100 cm à peine d'elle. Elle était très niaiseuse d,avoir fait cela, mais avait tout évité les obstacles en un temps record. Revenant vers l'homme s'en penser à la réaction qu'il aurait, elle ne voulait pas attendre que le vent s'abattre sur eux.

« Allons tout de suite dans la forêt! » dit-elle

«Non mais je suis une parfaite idiote!» Oups, elle l'avait dit fort au lieu de juste le penser et oui elle pensait à son comportement maladroit.

Pour l'instant elle avait prit un grand risque pour son sac à main et quelques vêtements. Si elle devait attendre de retourner chez elle un peu longtemps, elle exigeait d'avoir au moins des vêtements à elle! Ses petits caprices devait paraître immonde pour l'homme, elle devait trouver une excuse tout en commençant à courir pour échapper au vent qui s'en venait vers eux désormais. Cynthia Leblanc ne voulait pas être celle qu'on pointe imédiatement du doigt pour aimer le matérialisme, oui elle avait été élevée comme ça. Elle n'était pas folle et savait fort bien que ça repoussait plusieurs gens, elle devait agir au plus vite.

« Désolé, ce sont les seules choses qu'il me reste, alors ils me sont très précieuses malgré leurs faibles importances à vos yeux j’en conçois. » Dit-elle sincèrement, elle ne mentait pas... exagérait un peu sans que ça paraisse en parlant fort pour que l'homme puisse l'entendre dans la tempête qui s'envenait vers eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Ven 5 Oct - 18:03

C'était étrange... Andrew pensait avoir affaire à quelqu'un de responsable... et la jeune femme avait failli risquer sa vie pour des habits... elle comprendrait vite pourquoi les lydéens se baladaient en pagne. Non pas pour permettre aux autres de se rincer l'oeil mais parce que le climat ici, était tout simplement chaud. Elle n'aurait aucune utilité de ses robes, de ses chemisiers ou autre... Kant avait pensé qu'elle récupèrerait des objets, différents beaucoup plus utiles comme une trousse de secours, des cordes, des lampes à pile qu'il auraient pu utiliser sous la pluie s'il avait fait nuit. Certes, la batterie ne durait jamais assez longtemps mais au moins elle servait un minimum. Et avant qu'il ne réagisse à son acte dangereux, elle était déjà revenue. Il ne démentit pas son affirmation, elle avait été idiote.

Il jeta un oeil alentour, la pluie se faisait plus soutenue et le vent faisait voler les morceaux du bateau les moins lourds, comme des morceaux de coque en bois fin présents sur le sable. Andrew resta un instant incrédule. L'Île allait éjecter l'épave vide... la remettre au fond de l'océan... Mais comme le vent avait tourné, ils allaient sans doute subir une belle averse. Au point où il en était cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Son corps entier ruisselait de petites gouttes. Mais à la différence de la jeune femme, il n'avait qu'un pagne et donc, cela ne l'handicapait pas. Par contre, elle, elle aurait beaucoup d'habileté dans la jungle avec son accoutrement. Les vêtements mouillées deviennent un peu plus lourds et les gestes suivent... En plus elle avait les mains prises par tout ce bric à brac qu'elle jugeait nécessaire. Andrew prit la parole sur un voix un peu anxieuse :

« Est-ce là tout ce qui se trouve dans votre bateau ? N'y a t'il pas d'autres objets plus utiles ? Des cordes, des bâches, ce genre d'affaires ? Tenez, attendez moi sous cet arbre, cela vous évitera de vous mouiller je vais voir si je peux trouver... Ne bougez pas d'ici, d'accord ? »

Et il se mit en route vers le bateau à petites foulées. Il fouilla à bord pour voir ce qui s'avèrerait utile. Il repéra des cordes, plus ou moins grosses et de nombreux couteaux de cuisine. L'ennui avec le pagne c'est qu'il n'y avait pas de poche... enfin si, une mais c'était pour mettre les jetons... Il resta songeur un instant. La pluie s'intensifia. Il entra dans un cabine et trouva une valise, assez grande, ouverte avec un tas de fouillis à l'intérieur dont de l'eau. Il vida le tout et y mit le plus de choses possible : trois cordes dont deux grosses et une petite ; sept couteaux de cuisine ; un hachoir ; une lanterne ; une bâche trouée à quelques endroits et un vieux colt 45 chargé. Il ferma sa valise et quitta le bateau. La pluie tombait fort et il jeta un oeil vers le Hankien qui avait disparut. Il était certainement rentré à son village, du moins, il l'espérait. Son bagage faisait un poids conséquent et lorsqu'il arriva à l'arbre où Cynthia l'avait attendu il la posa en soufflant.

« Je crois que nous devrions trouver un abri quelque part, rentrer par ce temps, ça ne pourra pas se faire... prions Cheera pour que la rivière ne déborde pas... sinon, il nous faudra monter dans les arbres... D'ailleurs, c'est ce que nous devrions faire en attendant que tout ça se calme un peu. Qu'en dites-vous ? »

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Mer 10 Oct - 3:08

Regardant au loin, elle suivait les mouvements de l'homme qui se rendait vers l'épave. Elle resta en dessous de l'arbre perdant les mouvements d'Andrew. Ce dernier revint avec une valise, il avait du prendre des choses utiles cette fois ci, mais l'adolescente interpréta les choses différemment.

«O merci, vous m'avez apporter une valise pour mes vêtements!» Dit-elle avant de soupirer en voyant que cette valise contenait déjà des choses.

Elle se releva et se sentait très idiote, mais quoi faire quand on a connu la tempête, la peur et surtout d'être échoué sur une île inconnue? Au moins elle ne semblait pas hystérique, folle et ce n'était pas le cas, elle était seulement calme. Certains sont dépressifs, elle est tout simplement calme jusqu'a ce qu'une parole inattendu puisse la surprendre...

«Quoi? Ai-je l'air d'un singe, oui bien sûr je monte dans les arbres moi!» dit elle en reculant, avant que son pied déplace une corde au sol.

La corde laissa tomber un large filet de corde qui en moins de deux secondes emprisonna et souleva Cynthia. Au moins elle n'aurait pas de besoin de se salir les pieds pour monter dans un arbre, maintenant qu'elle était à des mètres plus haut que le ciel. Elle ré ouvrit les yeux et fut immédiatement effrayée.

*Bon premièrement me voilà sur une île inconnue, je suis maladroite, je suis à des mètres du sol et j'ai le vertige!* Pensa t'elle avant de prendre une grande respiration.

Elle se redressa dans le filet, où elle pouvait à présent s'asseoir un peu et regarder la pille de vêtements qui était avec elle. Elle se sentait comme dans un vulgaire sac de vêtements qu'on s'apprête a laver. Voilà l'homme devait être content, elle était bien haute à la même hauteur qu'il aurait souhaité la faire monter. Le filet était très solide, elle aurait bien eu l'occasion de sauter et de faire la folle, rien ne ferait céder sa prison. Elle mit ses mains sur son front, accroupit sur elle-même étant désespérée. Pourquoi était-elle là, elle aurait du écouter son amie et aller en France plutôt que faire cette stupide croisière! Elle ne voulait pas crier pour parler à l'homme, à quoi bon lui parler quand elle savait très bien qu'elle ne devait n'être qu'une fille comme les autres pour lui. Il la mènerait vers son Lydé patente trucs et la laisserait là, où elle rencontrerait plusieurs personnes. Enfin elle se calma intérieurement et pensa à tout ce que lui offrait son titre de pauvre petite fille perdu. Les hommes devaient être plus dragueur que son sauveur, non ça serait Cynthia qui arriverait avec ses minijupes et tout le reste. Un sourire amusé se dessina sur son visage, elle devait à tout prit penser aux bonnes choses et non au mauvaises qui se passaient encore. Elle n'avait pas besoin d'un dessin, elle était échouée sur une île avec des personnes ne connaissant certainement pas les technologies modernes. Elle pourrait inventer l'électricité ou bien montrer à faire du savon. Euh... elle repensa à cela en ce disant qu'elle avait affaire à une population civiliser en en voir Andrew. Elle attendrait que le beau jeune homme monte un arbre tout près pour tenter de se faire entendre, à moins qu'il ait déjà crié pour parler à Cynthia? Le vent commençait à se lever, mais plutôt au niveau du sol et l'eau monteraient certainement dans les prochaines minutes. En espérant pouvoir réussir à rester en vie, le lendemain qui sait le marchand pourrais redescendre le filet et Andrew s'occuperais de son cas. Elle descendrait en voyant que la tempête serait terminée et elle irait vers un hôtel en réalisant que tout ceci n'était qu'un mal entendu.




Fermant les yeux, elle laissa le vent frôler sa peau...


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Mer 10 Oct - 22:42

Et voilà ! La jeune femme avait eu juste le temps de lui parler et Andy sans pouvoir réagir la trouva dans les airs, suspendue par un piège Hankien. En plus l'arbre n'était pas forcément le meilleur pour qu'il puisse l'escalade. Andy chercha le meilleur moyen d'y grimper et il ne vit aucune prise. Il tenta tout de même le coup mais le tronc glissant le fit s'effondrer sur le sol boueux. Il jura et réfléchit... La branche la plus basse se trouvait à dix mètres de hauteur... Même avec sa corde il ne pourrait pas escalader. Il réfléchit un court moment et se dirigea ver un arbre voisin où il avait suffisament de prises pour monter.

Son ascencion fut laborieuse, il devait faire attention de ne pas glisser, surtout. Il grimpa sur une branche, en face du filet et y trouva la jeune femme juste en face à 5 mètres de lui. Elle paraissait si seule que Kant en fut navré. Elle débarquait sur cette Île inconnue et se faisait agresser par un Hankien, pour ensuite tomber dans un de ses pièges... Il s'approcha le plus qu'il put, quelques centimètres et lui dit d'une voix claire et désolée :

« Je vais chercher un moyen de vous sortir de ce faux-pas... je suis vraiment désolé pour ce qu'il vous arrive... C'est piège Hankien... destiné aux naufragés pour les capturer. Il doit surement appartenir au chasseur d'esclave de tout à l'heure... Je n'ose imaginer ce qu'il aurait fait de vous.»

Le lydéen était sincère, depuis son enfance il avait toujours méprisé les marchand d'esclaves. Il avait entendu des histoires horribles sur eux, racontées par les Anciens du village. Certains racontaient que les Hankiens les dévoraient vivants... bien sûr c'était exagéré. Il avait laissé la valise au pied de l'arbre car la porter jusqu'ici aurait un bien lourd fardeau. Il n'avait donc que son inventaire habituel sous la main. Il monta plus haut, encore jusqu'à ce qu'il ne puisse plus mettre son poids sur une branche sans que celle-ci craque. Il regarda en dessous de lui, il était quelques mètres au dessus du filet. Sa salive eut un peu de mal à passer mais il fallait qu'il le fasse, sinon, Cynthia servirait bientôt d'animal à ces chiens de Hankiens. Il souffla et se décida. De toutes ses forces il s'élança dans le vide, les bras en avant pour accrocher tout ce qui passerait.

En fait, ce fut une branche qu'il attrapa mais trop mince, elle craqua sous son poids et il tomba dans le vide. Il lâcha un "merde" et entama une chute qui se termina d'une façon un peu rocambolesque. Il attrapa le filet ce qui le sauva d'une mort certaine. Mais ce n'était pas fini pour autant. Sous son poids, ce dernier fit craquer la branche à laquelle Cynthia était suspendue. Le bois plia et Andrew se retrouva projeté contre le tronc ce qui manqua le faire lâcher prise... Ils étaient donc retenus par une simple bout de bois et Kant qui s'avait qu'il avait fait un fiasco demanda :

« Vous n'avez rien de cassé ? Je crois qu'il y a comme un problème... »

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Jeu 11 Oct - 1:40

Cynthia entendit l'homme lui parler, ce dernier devait se situer tout près selon la provenance de sa voix. Il brisa tout de suite son espoir avec les mots qu'il dit, elle avait eu raison elle était atterrit sur une île juste en entendre le mot Naufragé. À quoi bon décider de partir, surtout qu'elle serait certainement pendant un certain temps coincé sur cette île? Elle ne répondit pas à Andrew, la jeune fille était trop perdu physiquement comme psychologiquement. Elle aurait voulu cependant lui demander de la laisser là, pour attendre que la tempête se calme...lorsqu'elle se tourna essayant de chercher où il était, elle ne le vit pas. C'est alors qu'elle fut effrayée en entendant un craquement, l'homme ne tombait pas tout de même? Elle poussa un petit cri, étonnée lorsque le filet bougea très rapidement lorsque l’homme s'accrocha sur le filet. Le problème n'était pas la solidité du filet, mais en fait la branche plus haute qui tenait le piège et l'idée de tomber aussi bêtement mettait l'adolescente dans une situation fâcheuse.

« Non l'important ce n'est pas moi, c'est vous! Regarder nous devrions tenter de... » Dit-elle sans pouvoir finir sa phrase.

Le bois supportant le piège céda entièrement, comment pourraient-ils rester en vie? Tout sembla se passer comme à la vitesse de la lumière pour Cynthia qui ne su ce qu'il se passait. Le filet tomba avant de s'accrocher comme par miracle sur une autre branche plus bas. Le noeud fermant le filet n’avait pas tenu, elle pensa alors à son sauveur qui avait tout de même fait une grave erreur en voulant tout de suite la libérer. La dernière place où il était avait été sur le tronc de l'arbre, avait dit survécu.

*Est-il encore là!!?* Pensa t'elle en regardant partout, elle craignait qu'il est tomber.

« Andrew! » Cria t’elle ravager par la tristesse, la peur, rien ne pouvait expliqué ce crie émouvant.

Ce n'était pas le temps qu'elle soit seule, comment pourrait-elle survivre et espérer de se faire à l'idée d'être une "Naufragée". Elle se sentait sans défense, elle ne pleurait pas car les larmes n'arrangeaient jamais les choses comme elle l'avait souvent constaté jusqu'a présent dans sa vie. Elle avait besoin plus que jamais du soutien de quelqu'un, de sentir quelqu'un veiller sur elle et de savoir ce qu'était d’être considéré comme toutes les autres personnes. Non elle n’avait jamais été chanceuse que ce soit parmi ses parents ou de ses amis, on ne la considérait simplement qu’un rassemblement de problèmes ou d’une façon subtile de se servir de ses biens. Présentement elle ne voulait qu’une chose: revoir le visage de son sauveur, ce dernier avait le tour de rassurer quiconque et elle n’espérait ne pas être un tas de problèmes pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Jeu 11 Oct - 18:09

C'était à prévoir que la branche lâcherait mais pas si vite ! Andy n'eut même pas le temps de parler encore qu'il se sentit tomber. Le filet fut retenu par une branche mais sous le choc, il lui échappa des mains. Il tomba donc un peu plus bas. En fait on pourrait dire qu'il avait eu plus ou moins de chance. C'est une branche en contrebas qui le sauva d'un contact très douloureux avec le sol sauf qu'il tomba à cheval sur le bois. Et inutile de faire un cours d'anatomie masculine pour préciser que ce fut douloureux... mais au moins, il était sauf. Il mit un moment avant de pouvoir bouger... Le point d'impact le faisait souffrir. Quelle idée avait-il eu de jouer Tarzan sans liane ? De longues minutes passèrent dans un silence presque parfait puisque Cynthia pleurait. Alors qu'il allait lui parler, son corps lui rappella qu'il venait de prendre un coup mal situé et aucun son ne sortit.

Au bout d'un long moment, il avança vers le tronc, dans des mouvements calmes et lents... En même temps c'était compréhensible. Une fois debout sur une partie de l'arbre dont il était certain de la solidité il dit d'une voix un peu cassée, pour rassurer la jeune fille...

- Je suis là... J'ai pu me rattraper... J'arrive, surtout ne bougez-pas.

Et immédiatement il ne put s'empêcher de se traiter de con ! Comment voulait-il qu'elle parte ? Il grimpa aux branches plus hautes avec une infinie précaution. Chaque geste qui concernait ses jambes lui faisait mal. Peut-être devrait-il songer à se faire un pagne rembourré... Il parvint bientôt à la branche où Cynthia était accroché et monta dessus en prenant soin de rester le plus près possible du tronc. Il examia la situation et tendit sa main à la jeune fille :

- Tenez, prenez ma main, je vais essayer de vous amener à moi sur la branche et ensuite, je couperais le filet...

Il remarqua dans les yeux de la jeune femme comme un reste de peur. Visiblement, elle n'était pas très habituée à ce genre d'aventures. Elle avait compris qu'Andrew ne lui voulait pas de mal c'était déjà ça. L'intendant se souvenait bien de naufragées qu'il l'avait battu à coup de branche parce qu'il essayait simplement de les aider à passer un petit ravin sur une liane. Elles le traitaient d'obsédé sexuel lorqu'il les prenait par la taille pour ne pas les lâcher dans le vide. Une fois, il avait même reçu un coup de parapluie sur le visage parce qu'il ne portait qu'un pagne. Ce n'était pas sa faute si l'endroit d'où venait ses gens était bizarre ! En plus, lui ne pensait pas à mal, il agissait par habitude il connaissait bien la jungle et l'Île en général.

L'idée que le belle jeune fille ait pu avoir peur, voulait dire qu'elle lui faisait confiance et qu'elle ne souhaitait pas lui balancer son sac à main dans la figure dès qu'il proposerait de lui prendre la main. En plus, comparé au marchand d'esclave, il n'avait aucune idée derrière la tête, en tout cas pas le même genre. Il voyait les naufragés comme des gens perdus à qui il fallait montrer la bonne voie, celle de Lydée. Car oui, il était bien prétentieux et il décidait en quelque sorte du destin de Cynthia... mais celle-ci avait-elle de quoi s'en plaindre ? Tant qu'elle trouvait un toit sur sa tête, de la nourriture et de l'eau, elle serait heureuse. enfin, lui voyait les choses comme ça.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Mar 30 Oct - 2:10

Dans l'immensité de ses pensées, Cynthia Leblanc avait une horrible migraine et commença à pleurer un peu. La dernière fois qu'une larme avait coulé de ses yeux... ça remontait à très longtemps. La jeune fille mit ses mains sur son front, épuisée et ne comprenant rien de rien. Andrew avait disparut, elle était seule et épuisée. Tout cela la ramenait à des souvenirs remontant à ses 8 ans, où elle s'était perdue et qu'elle attendait seule que ses parents viennent la retrouver. Un homme avait tenté de l'abuser, mais heureusement son oncle qui passait par là était arrivé à temps. Il n'en dit rien aux parents de notre cher Cynthia qui se remettait à peine de tout ce qui c'était passé dans la journée. Plus tard, lorsque son oncle voulait quelque chose, il lui faisait du chantage...

*Calme toi...* Cria t'elle fortement dans ses pensées.

Non ça ne servait à rien de vouloir se calmer quand on est suspendue à des mètres du sol! La voilà enfin revenue à la réalité et non dans ces souvenirs dont on voudrait chasser à tout jamais de notre esprit. Elle regardait en haut, sur les côtés cherchant un signe de vie et c'est ainsi qu'elle vit vers le bas l'homme. À le voir il s'était certainement fait mal, elle comprit en le regardant marché la position de son mal. Elle tenta de bien le comprendre et de savoir la phrase réconfortante qu'il devrait sûrement dire.

« ...J'arrive, surtout ne bougez pas. »

Quoi? Comment voulait-elle qu'elle bouge de là... C'était supposé vraiment la réconforter, au moins elle pensa qu'il avait en tête de venir la sortir de là. Quand allait-il comprendre qu'à chaque fois qu'il tentait de la libérée tout s'empirait? Quelle que soit la réaction de Cyn mélangé d'un rire et d'un air :


*Me prend-il pour une conne?*

Il n'eut pas le temps de la voir ça c'était sûr. Elle alla sortir une phrase disant qu'elle ne bougerait pas, mais elle n'eut le temps. Le bel homme lui tendit la main, comme dans ses films d'amour à l'eau de rose... pourtant tout ceci était bien réel. Elle lui donna sa main, pour tenter de se lever dans le piège. Elle eut un frisson en sentant la main chaude et rassurante de son sauveur, peux être l'adolescente ne se faisait que des idées? Elle réussit à son plus grand étonnement à se lever entièrement dans le filet. Maladroitement et au mauvais moment, son pied se mêla dans un des trous du piège. Elle poussa un petit crie d'étonnement, rien qui ne pourrait faire tomber quelqu'un à part...

*O non, pas maintenant!*

Elle retomba dans le filet tout en tenant l'homme qui serait peux être, elle espérait, resté sur la branche. En espérant qu'il ne tombe pas avec elle dans ce filet, bien quel le piège très bien tenu et solide, elle voulait descendre au plus vite. Avait-elle fait encore une gaffe, pourquoi devait-on toujours être maladroit lors des pires situations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Dim 4 Nov - 19:31

Andrew avait manqué être déséquilibré mais fort heureusement pour lui, il parvint à se rattraper à l’aide d’une chance inouïe… C’était sûr, cette jeune fille avait la poisse sur elle. A chaque fois qu’il essayait de le délivrer, le sort s’acharnait comme un vélociraptor à l’empêcher de se sauver. En parlant de reptile hideux et pour le moins dangereux que constitué ce dinosaure, un grognement fut émis d’en bas de l’arbre. Andy jeta un œil et vit trois de ces bipèdes aux griffes acérées prêt à saisir le premier corps qui tomberait des branches. Il ne manquait plus que ça ! Il pleuvait, ils étaient coincés dans un arbre et Cynthia n’arrivait pas à se sortir de ce piège. Il fallait déjà éviter qu’elle ne voie le spectacle quelques mètres plus bas… même si cela était impossible. Andrew, qui voulait éviter un cri de panique et une action incontrôlée tenta de rassurer la naufragée :

- Ne vous inquiétez pas, si vous restez calme tout devrait bien se passer… Ils ne peuvent pas monter aux arbres… Je vais essayer de vous amener à moi mais surtout ne bougez plus…

En effet, au dessus de leurs têtes, il avait remarqué que la branche sur laquelle le filet s’était rattrapé était en train de se plier dangereusement. Il attrapa les cordes et l’attira le plus près possible de lui. Il empoigna la main de la jeune fille en le tenant fermement. Juste à temps. La branche céda dans un craquement sinistre laissant tomber le filet et la personne qu’il contenait dans le vide… Le poids soudain de Cynthia à son bras manqua emporter Andrew mais ce dernier s’y était attendu. Il avait donc pris ses appuis sur la branche et grâce à ça, il put leur sauver la vie… enfin ce n’était qu’un doux euphémisme… En bas, la branche pendait légèrement… à un mètre du sol. Les vélociraptors loin d’être stupides, tiraient avec leurs mâchoires sur le bout de bois pour attirer la femme vers eux… Andrew luttait pour qu’ils n’y parviennent pas. Son bras était la seule liaison qui retenait la chute.

- Ils essaient de vous faire tomber… Accrochez-vous à moi.

Il la tenait fermement et il n’avait absolument pas l’intention de la lâcher. Il adressa une prière silencieuse à Pelös, pour qu’il leur vienne en aide et puis, il sortit le couteau de la poche de son pagne. Et il entreprit de couper la corde autour de la jeune femme. La tâche s’avéra très compliquée. Il ne pouvait souper que d’une main et à chaque à-coup des reptiles, il manquait tomber dans le vide à son tour. Lorsque le trou fut assez gros, il remarqua que deux nouveaux sauriens venaient se joindre à la fête. Il tira Cynthia vers le haut et le reste de filet tomba… mais décidément, ils n’auraient pas de chance ! Le cordage se prit dans le pied de la pauvre fille. Andrew la tira sur la branche mais la force des reptiles se faisait plu vivace. Ils tirèrent d’un même effort la précipitant dans le vide. Les doigts du lydéen se fermèrent comme des serres sur son poignet.

Il sentit qu’il lui faisait mal mais son acte en valait la peine. Il ne laisserait pas ces vélociraptors dévorer la pauvre naufragée. Pourtant il ne pourrait pas rester longtemps dans cette position ou il était amené inexorablement dans le vide. Il repéra alors un détail plutôt agréable. Sur un branche un peu plus haut, un essaim, sans doute d’abeilles était suspendu. Il savait bien que les insectes n’étaient pas friands des orages. Mais il voyait là comme un salut. Il réunit beaucoup d’efforts pour attraper la branche et la secouer de toute son énergie. L’essaim, dérangé par toutes ces turbulences soudaines, tomba vers le sol. Dès qu’il atterrit en bas, les dinosaures cessèrent de tirer et s’y jetèrent dessus. En fait, ils prirent bien vite la fuite poursuivis de très près par les abeilles en furie dont leur habitat était explosé au sol sans qu’elles comprennent pourquoi. Pendant ce temps, Andrew avait coupé la corde et libéré la jeune femme qu’il avait hissée sur la branche et adossé contre le tronc. Il jeta un œil en contrebas et chassa quelques insectes qui voleraient lorsqu’il avait secoué la branche.

- Ouf… c’était vraiment moins une… Ils sont très malins… par chance, Pelös a fait que cet essaim soit accessible et qu’il puisse les mettre en déroute. Vous allez bien ? Je pense que nous allons rester là, le temps que tout se calme. Et nous reprenions quelques forces.

Lui, il était crevé par les efforts qu’il avait menés. Il voulait faire une pause. De toute façon il était trop tôt pour descendre de la branche…

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Lun 5 Nov - 22:26

Des rugissements, un sentiment que cela n'était pas normal et surtout sentant son corps se figer en voyant la scène plus bas... Des créatures ressemblant à des dinosaures voilà ce qui rendit la pauvre adolescente effrayée et presque hors d'elle-même. L'homme avait beau lui parler, elle n'entendait rien et c'est lorsqu'il réussit à la sortir un peu que son retour à la réalité se fit. Elle n'eut le temps de prendre une respiration pour se calmer, elle fut agripper par Andrew très douloureusement par le poignait. Les dinosaures au sol se faisaient de plus en plus violent et impatient, si elle tombait c'était la fin. Après l'avoir prit très douloureusement par la main, l'homme réussit à lui enlever le reste du filet accrocher à son pied et l'a tenait très fortement. Aucune pensée répondant à sa conscience ne se réveilla en elle, il n'était pas question d'être avec un bel homme mais bien de sauver sa vie. Cyn ne voulait surtout pas mettre celle de ce dernier en péril, pour une fois elle semblait responsable et elle n'était pas trop stupide. Le temps lui semblait si rapide qu'elle ne se rappelait pas tout ce qui c'était passé pour qu'elle puisse sortir de ce piège. Ce qui la rassura le plus fut les abeilles qui éloignèrent les créatures et elle écouta attentivement les directives que lui donna l'homme qui l'avait encore sauvé. Elle était assise contre le tronc de l'arbre et ne souhaitait pour l'instant que prendre une pause. C'était la première fois qu'elle était si épuisée! Elle ne devait pas fermer les yeux...

*Reste réveiller! Ne ferme pas les...*

Elle s'endormie un court instant jusqu'a ce qu'une branche venant plus haut ne tombe de nul part. Celle-ci passa à 30 cm à peine de la jeune fille, pour une fois elle était chanceuse. Andrew semblait aussi fatigué, pourtant il savait rester éveillé et lui parler tout de même. Elle l'écouta et se demanda si elle c'était trompée sur son âge, il était trop sage. À moins qu'il soit dans la trentaine ce qui l'étonnerait.

" Oui tout va bien, qu'était-ce dont ces créatures... et qui est Pelös?"

Elle ne savait pas qui était Pelos, évident elle n'a jamais entendu parler des dieux de l'île ou à moins que ce soit une expression dans le vocabulaire de l'homme. Quoi qu'il en soit, elle rêvait de pouvoir descendre et aller à « Lydée ». Cette journée était la pire de sa vie et elle ne voulait que dormir sur quelque chose qui rappelle un lit, non sur du bois dûr comme à l'instant. Elle se réveillerait le lendemain et pourrait tenter de comprendre, si au moins ils pouvaient s'y rendres avant la tombée définitive de la nuit. Elle se sentait soudaine prise de vertige.

*Non ce n'est pas le temps d'une migraine*

Elle avait mal à la tête et avait l'impression de voir de temps en temps flou, mais la vue lui revint. La tempête de tout à l'heure s'était calmée, à en voir au sol ils avaient été épargnés dans ce temps de fou. Cynthia avait l'impression qu'il faudrait descendre bientôt, son intuition était-elle vraie ou il faudrait attendre encore plusieurs heures.

"Dans combien de temps pensez-vous que nous pourrons descendre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Jeu 8 Nov - 3:26

Cynthia lui rappelait étrangement quelqu’un… elle avait ce petit côté craintif, totalement désorienté propre aux adolescents… encore plus aux Naufragés. Et lui, il lui parlait de tout ce qu’il connaissait, dont elle ne devait connaître ni le fondement, ni même le principe. Qui connaissait Pelös parmi les pauvres personnes échouées sur les plages ? Et qui parmi eux se douteraient que Sarga les avait orientés vers Andrew, afin qu’il gagne protection et sécurité à Lydée ? A part la ville du Maître Intendant, il n’y avait aucun autre endroit pour les accueillir et les aider… si peut-être Oderne… et encore… à supposer que ses habitants soient disposés à les conduire jusque là-bas. Le temple des assassins était assez éloigné des plages et rarement, Andy les avait vus s’y promener, en tout cas pas à l’ouest ni au sud de la bourgade dont il gérait les chasses et les cultures. Il tâcha de rassurer la pauvre fille qui non comptant d’être agressée par un marchand d’esclaves, s’était faite happer par un piège hankien et avait manqué se faire arracher les jambes par des vélociraptors. Il dit sur un ton d’excuse puis rassurant :

-Je suis vraiment désolé pour votre poignet, j’espère que je ne vous ai pas fait trop mal…j’ai fait tout mon possible pour vous éviter de tomber entre les griffes des vélociraptors… car c’est de ce genre de créatures dont il s’agit… Ils sont féroces, ils chassent en meute, généralement plus vers l’est, vers le Mont Kobol… Vous ignorez sans doute qui sont Kobol et Pelös… C’est assez long à vous raconter et je préfère le faire, en attendant que les prédateurs soient loin… Comment vous expliquer… je ne connais pas tellement les choses de là où vous venez, je suis né ici et à vrai dire à part lorsque vous arrivez sur les plages, je ne pense pas au fait qu’il existe un ailleurs… mais j’ai souvent entendu des gens comme vous prier une vierge Marie ou un Christ… certain un Allah… ou un Boudha... et bien Kobol et Pelôs sont le même genre, des Dieux… mais pas comme les vôtres, ils sont différents. Kobol est le père que Pelös a eu avec Cheera, notre Mère, c’est elle qui nous a permis de vivre dans le chaos et l’horreur de son mari… Son fils est le grand protecteur de son Village et nous lui rendons hommage tous les jours pour l’en remercier. Il est sage et bon. Vous verrez, Lydée est un bel endroit… nous accueillons souvent des gens comme vous qui ont tout perdu… mais je dois vous prévenir, il n’existe aucun moyen de retourner chez vous… Les Dieux de l’Île sont tous unanimes à l’exception d’un seul pour le dire : quitter l’Île est impossible et puis à quoi bon le faire, cet endroit est très bien !

Il jeta un œil plus bas et ne vit rien d’anormal. Il se leva, ankylosé par les efforts qu’il avait du faire et aida Cynthia à descendre de l’arbre. Il se tenait disponible à toute question. Après tout, il lui faisait rejoindre la communauté. Il se dirigea vers l’arbre dans lequel il était monté et pris la valise… Il sentit son bras protester devant ce nouveau poids. Aussi, afin de ne pas aller trop vite et de ne pas s’épuiser, il resta près de Cynthia, pour lui éviter de tomber dans un autre piège et marcha tranquillement. Il regarda le ciel et dit le mine grave :

- Sale temps… J’espère que nous arriverons vite et que Ragn’Eth, notre Dieu du Temps et du Climat ne nous porte pas dans sa liste noire… Pourvu qu’il fasse beau jusqu’à notre arrivée. Mais, à marcher vers Lydée, autant en apprendre davantage sur vous, sur l’endroit d’où vous venez… J’ai vu votre épave… c’est moche ! Les murs n’ont jamais d’odeur agréable… ils sont durs et impossibles à briser… Et il y a un tas de boutons qui ne servent à rien dessus… Comment un truc aussi lourd peut-il arriver à flotter ? Et si cela ne vous dérange pas, j’aimerais savoir aussi ce que vous avais mis sur vos lèvres… j’ai déjà vu des gens avec du rouge dessus, on dirait du sang mais vous… ça brille, comme si c’était mouillé…

Il était curieux de savoir à quoi ce genre de choses pouvait bien servir… Lui, qui était un homme, il avait parfois du mal à comprendre l’intérêt d’un rouge à lèvres… Aucune femme à Lydée, à part les naufragées accueillies, n’en mettait. Elles restaient naturelles, fraîches et belles tout de même sans artifice de cette sorte. Il se gratte la hache et attendit une réponse à ses questions. De parler lui faisait oublier le supplice que son biceps gauche subissait en portant la valise. Le temps semblait être ami avec eux… mais Andy s’en méfiait… Il préférait prévenir que guérir.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Leblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Âge du héros : 17 printemps
Né à : Californie
Fonction : Étudiante

MessageSujet: Re: Me, myself & us   Mer 19 Déc - 21:24

La nature était si changeante et dangereuse. La jeune cynthia écouta attentivement chaque parole d'Andrew, il était si sage et mature. Elle était sereine, nu pied auprès de lui. Cyn se sentait comme dans ces films fantaisistes, mais à quoi bon en parler avec l'homme qui ne connaissait presque rien de son monde. Il lui parla de plusieurs choses, si bien qu'elle ne réussit pas à tout se rappeler de son discourt prolixe mais à la fois si intéressant tout de même. Elle le regardait un moment avec un léger sourire:


« Cela fait très longtemps que je ne crois plus au dieu de mon monde. Je suis plus croyante envers la nature et en ce que je vois. Mais vos dieux me rappellent ceux de L'Égypte, il y a plus de 3000 ans dans mon monde. Il y avait beaucoup de dieu... Je suis ouverte pour en connaître davantage... en autant que personne ne profite de vos dieux uniquement pour vendre des histoires comme l'on si bien fait des ancêtres de mon monde. D'où je viens, on ne pense qu'à soit même et c'est en quelque sorte ainsi que des personnes ont réussit à créer plusieurs guerres et des conflits entre différent peuple. »

Elle se sentait intelligente dans ses paroles pour une fois, elle soupira en regardant par terre. Que faisait-elle là à parler de dieu, c'était en quelque sorte une façon d'oublier la dernière parole de l'homme.
« Il n’existe aucun moyen de retourner chez vous » [color=#908d8d]
Ce n'était pas facile de réaliser qu'elle serait perdu à jamais sur cette île, elle se concentrait dans ses pensées à rester calmes et tenter de voir les bons côtés des choses. Elle l'écouta de nouveau.

« Quand je me suis échouée ici je croyais que j'étais en train de dormir ou simplement que j'étais devenue folle. J'espère ne pas vous avoir causé de problèmes, je n'ai pas eu le temps de vous remercier comme il se doit. Je ne saurais jamais comment vous montrer ma reconnaissance... en même temps je me demande pourquoi je suis encore en vie. Cette tempête aurait dû en principe me tuer... elle pensa avant de réaliser que... vos dieux quand il sauve quelqu'un est-ce un bon signe? Pour votre village, je ne dérangerai personne en m'y installant? Désolé, je pose toujours pleins de questions en même temps. »
Dit-elle en posant son regard dans celui d'Andrew, les yeux de l'homme la captivait encore.

La route continuait, le sujet de son épave fit rire Cynthia Leblanc qui lui expliqua qu'elle n'en savait rien. Les scientifiques de son monde auraient sans doute eu de la faciliter à lui répondre, mais elle s'était comme demandée à vraie idiote. Elle faillit trébucher, heureusement son sauveur ne la vu pas.

*S'il faut que je sois en plus maladroite!...*

« C'est du rouge à lèvre, c'est une façon de se démarquer des autres. Je ne porte presque jamais le rouge ça ne me va pas du tout. Moi c’est une couleur naturelle, pêche avec rose et avec des brillants. J'ai le droit d'en mettre dans votre Lydée? »

*De toute manière faudra bien que je fasse des sacrifices pour ne pas être chassé...*

L'adolescente se demandait comment était les autres habitants, elle avait si hâte de se coucher et être ensuite en forme au réveille. C'est alors qu'elle réalisa qu'elle était encore nu pied! Étonnant qu'elle ne se soit pas encore blessé. Elle ne devait pas penser à sa manucure à ses pieds, de toute manière elle vit avec dégoût qu'il était plein de terre. Elle leva ses yeux et remarqua quelques lumières très au loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davidtremblay.go-forum.net
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Me, myself & us   Ven 21 Déc - 3:23

- Des conflits entre différents peuples ? Et vous dites que vos dieux sont semblables aux notres... Ce doit être les mêmes, Cheera est la Créatrice, elle a du concevoir votre... euh... monde... Mais, Kor a du en prendre possession parce que s'il ya des guerres et des traîtres, ça ne peut être que son oeuvre... Il est malfaisant... c'est de sa faute si les Hankiens sont si sauvages... Ici, nous ne faisons pas de guerre... Chaque village a son territoire, et on entretient des relations pacifiques... Mais, Hanka est un endroit horrible, ils font eux aussi des bateaux mais ils sont plus jolie que les votres, faits en bois pas en cette matière dure... et à l'odeur forte. Les habitants là-bas se soumettent à des choses barbares... l'esclavage, la prostitution... c'est indigne d'être humains... Au nord, il y a Oderne, c'est un village dans les collines... il est rempli d'assassins tous aussi fourbes les uns que les autres. On raconte qu'ils ont de couteaux aussi long que mon bras... mais personne n'a pu en témoigner.

Il écoutait ce qu'elle disait d'un air passionné mais à la fois effrayé. Il ne pouvait pas imaginer que Cheera permette la construction de choses aussi laides que l'épave... et il considérait que ne pas croire aux Dieux étaient un blasphème grave. Mais, bon, il était indulgent envers la jeune femme. Elle venait de s'échouer et il ne devait pas être facile pour elle de s'adapter.

- Sarga aide les naufragés à survivre. Vous ètes vivante et vous m'avez rencontré, c'est ce qui importe au final... Vous pouvez vous estimer en sécurité. Vous verrez, Lydée est un bel endroit. Elle est située à la cime des arbres et les habitants sont généralement gentils. Lorsque nous arriverons, je vous emmènerez à l'hospice, l'endroit où l'on soigne les blessé pour que vous puissiez vous laver et voir si tout va bien. Et puis, ils vous donneront un endroit où dormir. Vous serez au chaud... il ne va pas tarder à pleuvoir dru, il faudra se presser un peu, plus vite nous serons arrivés, plus tranquilles nous serons.

A mesure qu'Andrew marchait un peu plus rapidement, il continuait d'écouter... Pêche ? Il se tourna vers elle avec une expression de surprise :

- A la pêche, comme le fruit ? Il se mange alors ! Mais ça doit avoir un drôle de goût... en tout cas le rouge n'était vraiment pas comestible... c'est pour ça que vous ne l'avalez pas... A Lydée, les femmes mettent des bijoux et des parfums... ça sent bon, quand elles veulent attirer l'attention d'un homme ou d'une autre femme, elles se dessinent des formes sur les joues et au coin des yeux. Et les hommes pareil... s'ils veulent conquérir un autre homme ou une femme, ils se montrent sous leur beau jour... et en général ils cherchent une certaine gloire pour se faire valoir. En général, ils exposent leurs muscles à vue parce qu'à Lydée, les hommes portent des pagnes. Comme moi... Les femmes aussi mais elles peuvent choisir des robes si ça leur va mieux.

Andrex se rendait compte à quel point tout ça pouvait l'effrayer et il s'empressa d'ajouter :

- Mais ne vous en faites pas. Nous sommes habitués à accueillir les gens comme vous. Nous savons qu'il vous faut un temps d'adaptation, ce qui est normal. J'admire beaucoup les personnes que vous ètes... courageuses, dignes ! Moi, je serais perdu seul dans votre monde, je crois que j'en mourrai de chagrin et de solitude... M'imaginer loin de Lydée, loin de mon fils... c'est impossible. Heureusement personne en peut quitter l'Ile.

Mais alors qu'ils approchaient maintenant de Lydée, les lumières qu'avaient aperçues Cynthia se révélèrent être des feux de camp tenus par d'étranges créatures à fourrures qui ressemblaient à des ours en peluche... sauf qu'il étaient armés de lance. L'un d'entre eux s'approcha en les voyant, visiblement curieux de voir Cynthia :

- Maître Intendant ramener nouvelle naufragée ! Elle être jolie !

- Euh oui... Cynthia, je vous présente Olko, c'est un Qwel. Il protège le village des bêtes sauvages et des éventuels envahisseurs...

Le Qwel bomba la torsa et prit la main de Cynthia en disant :

- Nous protéger Lydée jusqu'à la mort ! Belle Cynthia être en sécurité.

Et il repartit vers les autres, en racontant ce qu'il venait de vivre. Andrew désigna alors à une cinquantaine de mètre une nacelle en bois :

- Voici le seul moyen d'accéder à Lydée en dehors des lianes. Venez, nous devrions y aller avant qu'ils ne ferment les nacelles...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me, myself & us   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me, myself & us
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés du Monde :: LES EXILES DU MONDE : L'HISTOIRE :: TOME I : LA MARCHE DES IDRAZITS :: Interludes-
Sauter vers: