AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La routine d'une passion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolgan A
Invité



MessageSujet: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 4:53

La matinée avait été fraiche étonnement. Dolgan avait laissé sa fille dormir et était parti faire son tour de garde avant que tout le monde ne se réveille réellement. Le maitre d'arme de la communauté était un lève-tôt. Il n'arrivait plus à dormir à partir de 4h30-5h00 le matin. Il avait enfilé un t-shirt vert forêt comme si la forêt elle même n'était pas assez verte comme ca. Il avait remis son habituel jeans avant de sortir de la hutte. Il était d'abord descendu sur la terre ferme après avoir rempli sa gourde et préparer son sac. il avait mis son couteau de chasse dans l'étui qu'il s'était fait a la jambe. Il avait fit son jogging habituel tout en vérifiant que tout était sécuritaire autour de Lydée au sol.

La température s'étant un peu réchauffée, Dolgan avait décidé de rentrer au village. Il avait regardé le ciel a travers les branches et avait sourit. Ca risquait d'être une belle journée. Il monta finalement au niveau des passerrelles où il marcha vers sa hutte en saluant ses hommes et leurs femmes au passage. Il était très apprécié dans le village même s'il était dur avec ses hommes tout le monde l'aimait ainsi. Il faisait ce qu'il avait a faire et il était un père merveilleux. Il tourna finalement le coin vers sa hutte lorsqu'il vit sa fille sortir. Dolgan ne put d'ailleurs s'empêcher de sourire a sa vue.

"Bon matin Lily!"

La jeune femme eut un léger sourire. Elle s'arrêta net devant son père levant les yeux vers lui.

"Papa, tu ne m'as pas réveillée!"

Étonné par la réaction de sa fille, il froncaa les sourcil et croisa les bras.

"Pourquoi je l'aurais fait? Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas que tu vienne avec moi le matin comme ca. Ca pourrait être dangereux et puis.. Je n'ai aucunement le besoin de te faire des explications!"

La jeune femme soupira et bouscula son père au passage alors qu'elle avait décidé d'aller rejoindre ses amies. Dolgan se retourna pour la regarder partir et soupira avant de s'appuyer légèrement contre la rampe. Lily bouscula également une personne sans même se retourner ni s'excuser. Dolgan fit un léger sourire désolé en direction de l'homme
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 5:36

Les bras chargé de quatorze oranges, Koah Lang marchait d’un pas lent de passerelles en passerelles en direction de chez Carline, sa sœur aînée. Celle-ci lui avait ordonné comme à son habitude – car Carline ne connaissaient pas une autre manière de demandé un service – de lui rapporter du grenier ces oranges pour le punch désaltérant qu’elle était sensée préparer. Celui-ci – si Koah avait bien compris l’histoire – était destiné aux bâtisseurs de la nouvelle tour de guet qui se construisait à l’orée de la frontière nord de Lydée.

Doucement mais sûrement, Koah déambulait en ce doux matin seulement vêtu de son pagne en fine peau tannée. Alors qu’il n’était plus qu’à quelques croisements de la hutte de Carline, une jeune femme brune le bouscula si fort qu’il y lâcha ses oranges qui allèrent rouler ici et là sur le ponton. « Tu pourrais faire attention ! » S’écria-t-il d’un ton amer alors qu’il s’agenouillait en ronchonnant pour rassembler ses fruits éparpillés. « Sale guenon impolie. »

A genoux, Koah récupéra la plupart de ses oranges lorsqu’il sentit un regard posé sur lui. Aussitôt, il releva la tête et vit le maître d’armes de Lydée. Rapidement, le jeune homme se redressa les fruits dans les bras. « Maître d’armes… bonjour ! » Dit-il d’un ton enjoué. « Je suis désolé d’un tel raffut. Je ne voulais pas vous dérangez. Je vous laisse vous reposez. »

En bon Lydéen, Koah connaissait de réputation et de vue le Maître d’armes, un guerrier extraordinaire qui était l’une des plus grandes fiertés de Lydée. C’était une légende par ici, et Dolgan jouissait d’un fort taux de sympathie de la part des Lydéens. Koah ne dérogeait pas à la règle, il était lui aussi admiratif des exploits et surtout, du charisme de ce brave guerrier qui avait défendu Lydée plus d’une fois.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 6:02

Il hocha négativement la tête en voyant que sa fille avait le culot de ne pas s'excuser. Elle allait en entendre parler celle la avant la tombée de la nuit c'était certain. Il rigola un peu entendant Koah parler de Lily comme une sale guenon. Sur ce coup là, il trouvait qu'elle l'avait bien méritée. Il posa son sac dans sa hutte laissant tout de même son couteau bien attaché a sa jambe.

Lorsqu'il en sortit, Koah avait ramassé toute ses oranges. Dolgan s'approcha un peu de lui. Ce n'était pas un antisociable non plus. Il le salua d'un simple signe de la main et lui sourit. " Bonjour Koah! Quel belle matinée non? Excuse ma fille. Elle est fâchée que je ne l'ai pas encore emmené avec moi ce matin! Tu ne dérange pas, de toute facon, qui pourrait être dérangé par ta présence?"

Il fit un petit sourire a Koah avant de poursuivre. " Je ne suis pas fatigué. Je ne me reposerai pas tout de suite." Dolgan parlait avec tout le monde. Il n'en était pas au point d'être gênant et il savait parfaitement quand s'arrêter pour ne pas embêter les gens. Il se proposa finalement pour aider Koah avec toutes ses oranges. "Tu veux peut-être que je t'aide à emmener tout ca? Tu vas chez Carline si je ne me trompe pas?"

Il attendit d'abord une réponse de la part de Koah avant de faire quoi que ce soit d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 14:52

Faisant partie de la liste des très très très nombreuses groupies du Grand Dolgan Amos, Koah Lang devint rouge écrevisse lorsque le grand homme s’approcha de lui et le salua. Il ne suffisait souvent que d’un regard, que d’une parole et que d’un signe de la part du Maître d’armes pour le plonger dans un état proche de l’hystérie. Le Maître d’armes était « le beau paysage » de Koah, et ce depuis le jour où, à l’une des nombreuses festivités de Lydée, le prêtre avait mangé à une table de lui. Le guerrier se trouvait lors de cette fête devant un magnifique panorama, éclairé par les rayons du soleil couchant. Ce jour là, ce fut vraiment un « magnifique paysage ».

Intimidé de se retrouver seul avec Dolgan à qui il n’avait que quelques fois dans sa vie parler, et jamais seul, Koah tenta tout de même de maintenir son regard profondément dans le sien. « Très belle matinée en effet ! » Dit-il aussitôt d’un ton joyeux qui trahissait sa joie de lui adresser la parole. « Qui pourrait être déranger par moi ? Oh vous savez, la liste est longue Maître d’armes. Vous n’aurez pas assez d’une après midi pour toute l’entendre en entier hélas. Vous avez vos hauts faits reconnus de tous, et j’ai mes méfaits détestés par tous ici. »

Lentement, Koah s’avança sur le ponton. « Je me rends bien chez ma sœur Carline, Maître d’armes. Elle est chargée de concocter un punch désaltérant pour Roland son époux et les collègues de travail de celui-ci. Les pauvres bâtisseurs sont attelés à la construction de la tour de guet du nord. Merci de votre aide, mais je pense pouvoir y arriver sans trop de problème… »

A peine avait-il dit cela qu’une orange lui échappa des bras et emporta avec elle, cinq autres fruits qui roulèrent sur les planches du ponton au pied du Maître d’armes. Koah roula les yeux gauchement, à mi-chemin entre l’amusement et l’agacement. Quel empoté il faisait ! Et quelle honte de l’être devant le grand Dolgan Amos ! Rapidement, et tout en se penchant vers les fruits récalcitrant, il aborda un sujet pour tenter de porter l’attention du guerrier sur autre chose que son incapacité à porter contre son torse glabre quatorze oranges.

« Votre fille désir devenir une guerrière servant Lydée, comme vous ? ... Maître d'armes. »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 19:49

Dolgan eut un petit sourire lorsqu'il vit Koah virer au rouge^^. Juste ce petit rougissement le faisait sourrire, il trouvait ca adorable de sa part. Il était conscient de son statue de Maître d'armess et de sa réputation de guerrier redoutable, mais pour lui, c'était comme si tout ca, c'était normal, c'était sa routine de vie. Dolgan et Koah s'étaient souvent vu de loin. En faite, c'était plutôt Dolgan qui remarquait la présence de Koah et chaque qu'il le voyait, il avait ce petit sourire comme a chaque habitant qu'il croisait, mais Koah n'Était pas monsieur tout le monde non plus.

Dolgan continua de regarder le jeune homme dans les yeux. Il salua au loin une lydéenne qui revenait a sa hutte avec de la nourriture du grenier. Koah semblait très joyeux que Dolgan lui parle tout simplement. " En tout cas, pour ma part Koah tu ne me dérange pas. Et quand ta présence commencera a me déranger, tu en seras le premier informé d'accord? Tu ne fais pas que des gaffes ou des méfaits, et je ne suis pas parfait, j'ai mes petits méfaits moi aussi!"

Il le regarda s'avancer vers lui. " Tu lui diras le bonjour de ma part tu veux? J'ai déjà goûter au fameux punch que ta soeur préparait avant, mais il y a bien un moment que je n'en ai pas goûté. Je me suis arrêté tout près de cette fameuse construction, il font du bon travail. Tu es sûr que tu n'en auras pas besoin?"

Dolgan voyant les fruits tomber des bras de Koah et rouler vers lui s'agenouilla pour les ramassesr. Koah s'était également penché au sol pour les ramasser. Il eut un petit rire avant de ramasser les oranges et de regarder Koah directement dans les yeux. Il finit par se relever et réfléchit un peu a sa question.

" Ma fille est têtue comme sa mère l'était. Elle veut toujours m'accompagner dans mes rondes et voudrait participer au entrainement mais je ne veux pas qu'elle court ce risque. Je voudrais qu'elle se trouve un métier a faire ici en sécurité avec des personne comme toi Koah!"
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 20:28

D’un simple hochement de tête, Koah accepta en fin de compte l’aide proposé par le Maître d’armes. Il lui laissa prendre les quelques oranges en trop, et avec lui, il marcha lentement sur le ponton en direction de la hutte de Carline. C’était cool, il allait pouvoir profiter encore un peu du Maître d’armes.

Doucement, les deux hommes s’avancèrent l’un à côté de l’autre. Lorsque Dolgan garda le silence pour réfléchir quelques secondes, Koah en profita pour le considérer de ses grands yeux marrons-verts sans un mot.

" Ma fille est têtue comme sa mère l'était. Elle veut toujours m'accompagner dans mes rondes et voudrait participer au entrainement mais je ne veux pas qu'elle court ce risque. Je voudrais qu'elle se trouve un métier a faire ici en sécurité avec des personne comme toi Koah!"

Le jeune homme laissa esquisser un sourire amusé. Il aurait été étonnant que la fille de Dolgan Amos n’en fasse pas qu’à sa tête. Même si le guerrier affirmait que ce tempérament fougueux elle le tenait de sa défunte épouse, Koah ne pouvait s’empêcher penser qu’elle devait énormément ressembler au Maître d’armes qui – Koah le savait – ne perdait jamais un occasion de crapahuter ou de combattre.

« Maître d’armes. Je suis glaneur de hauts fruits. Je passe mes journées dans la jungle à la recherche des fruits à décrocher de la cime des arbres. Et quand je ne cueille pas, je poursuis mon enseignement au monastère d’Okan. Si vous voulez que votre fille soit en sécurité, il vaudrait mieux qu’elle ne choisisse pas cette voie. »

Le jeune homme laissa échapper un léger rire. « Maître d’armes, vous passez trop de temps à vous entrainez. Vous devez ignorer bons nombres de mes actes que les Lydéens estiment déplacés. Aucun d’entre eux ne voudrait me voir trainer avec leurs progénitures, je vous assure. » Un grand sourire amusé. « J’ai une mauvaise influence parait-il. »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 21:02

Dolgan marcha lentement côte a côte avec le jeune Koah. Dolgan était libre pour encore un bon moment dans la journée. Aujourd'hui c'était plus une journée libre pour ses guerriers, mais tout en restant aux aguets a une possible attaque ou autre, Dolgan était prêt n'importe quand.

L'homme pensa a sa fille chérie, celle pour qui il serait prêt a mourire pour la laisser vivre. Mais il était beaucoup plus fort que ca. Il tenait a ce qu'elle reste en lieux sur, et lorsqu'il allait au front, c'était a elle qu'il pensait et a sa patrie, Lydée. Il ne manquerait pas l'occasion de se battre et de défendre les siens. Il avait été éduqué comme ca. Il eut un petit sourire a ce que Koah venait de lui dire.

"Tu sais Koah, Je n'ai pas préciser que c'était le métier que je voulais qu'elle fasse non plus. Tu es une personne simple malgré tes petits méfaits comme tu le dis si bien, mais pour Lily, je veux qu'elle soit avec des gens simple qui sauront la rendre heureuse même si je la laisse ici en sécurité qu'en bas ouverte a n'importe quel danger."

Il eut un petit rire lui aussi. " N'est-ce pas les petits choses de la vie malgré nos erreurs qui font que la vie vaut la peine d'être vécu! Au diable ce que les autres peuvent penser de toi. Tu es une bonne personne et je suis sûr qu'un jour, un homme te laissera approcher sa progéniture. Si nos erreurs n'avaient pas été fait Koah, nous ne saurions pas ce que nous sommes aujourd'hui"
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Sam 6 Oct - 23:34

« Vous êtres philosophe aussi à vos heures, Maître d’armes ? Ou disciple de Cheera ? » Demanda Koah sur un ton taquin et plein d’humour. Le grand homme tenait là des propos à cent lieux de ce qu’il ne se serait jamais imaginé entendre de sa part. S’en était plutôt étonnant mais tellement flateur. Il n'aurait jamais cru de un qu'il puisse avoir été remarqué de la sorte par Dolgan, et de deux, que Dolgan pouvait faire preuve d’une aussi grande sagesse. Koah se trompait sur toute la ligne en pensant qu'il n'était qu'un redoutable guerrier.

Arrivé à la hutte à deux étages de Carline, Koah poussa d’une épaule la porte qui s’ouvrit. « Carline ? » Il pénétra dans le grand salon, n’y trouvant personne. Le jeune home chercha également dans la cuisine, et encore une fois personne ne se trouvait là. Après avoir crier quelques fois le nom de Carline et ceux de ses quatre enfants, Tagane Gomor, la voisine de petite taille de sa sœur, passa sa tête noire par l’une des fenêtres et dit :

« Lorsque tu es partis, Carline s’est souvenue qu’il lui restait quelques oranges dans l’un de ses placards. Elle aurait bien envoyé Kevan te chercher au grenier mais il était déjà en retard pour l’école. Quoiqu’il en soit, elle n’a plus besoin de ses oranges. »

Puis, aussi vite qu’elle était apparue, la voisine qui étendait son linge derrière la fenêtre, s’éclipsa. Koah soupira grossièrement en déposant les fruits sur la table ronde de la cuisine avant de se tourner vers Dolgan et de dire d’un ton agacé : « Elle est irritante par moment. »

Son regard marron-vert remarqua qu’il restait un fond de punch dans un grand plat incurvé au centre de la table où – à en juger les nombreuses épluchures d’oranges – Carline avait préparer le breuvage. « Si vous en voulez Maître d’armes, il en reste un fond. » Sans vraiment attendre sa réponse, le jeune Lang lui servit un gobelet du nectar violet à l’arome enivrant. « Pour vous remerciez de votre aide. » Fini-t-il par dire en le lui tendant, un sourire agréable sur les lèvres.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Dim 7 Oct - 19:38

" Je suis devenu philosophe également avec le temps Koah... Mais Cheera m'inspire toutefois a d'aussi belle parole. Étonnant non?" Le Maître d'armes avait été bien sûr très inspiré par l'amour que dégageait la Déesse de la Création et de l'amour, mais a son arrivée il y a 22 ans, il n'aurait vénéré que Kobol car dans son esprit ne régnait que le Chaos et la destruction d'avoir perdu sa vie d'avant, mais depuis ce temps, Dolgan était devenu bien plus que cela. Il avait la sagesse, la force et l'amour comme allié. C'était ce qui faisait de lui le plus redoutable des guerriers.

Dolgan entra dans la hutte après le consentement du jeune Koah. Il le regarda un moment avant de finalement le suivre jusqu'à la cuisine où il posa ses oranges en attendant. Dolgan eut un petit rire en entendant la voix irritante de la petite voisine.

Il regarda Koah de nouveau avec ce petit sourire au visage. Il avait de la chance, sa voisine était sympathique. Elle l'aidait parfois et il en faisait autant. Elle ne criait pas aussi fort par contre : " Quelle chance d'avoir une voisine comme ca Koah^^ !!!"

Il eut un petit rire a nouveau quoi que ce n'était pas méchant loin de là. Il regarda un peu autour de lui. C'était la première fois qu'il venait ici. Elle avait bien arrangé sa Hutte la Carline avec le peu qu'ils avaient c'était bien! " Ca m'a l'air délicieux juste à l'arôme qui s'en dégage. Je me doute que ta soeur ne soit pas doué pour autre chose, elle doit cuisiner merveilleusement bien! Tu sais, toute l'aide qu'on peut apporter a quelqu'un ne mérite que seul cadeau a sa suite, un merci et un simple sourire. Ca fait toujours du bien de voir un sourire qui aura rendu quelqu'un heureux d'avoir donner quelque minutes de notre temps"

Il se saisit du gobelet de nectar et le savoura doucement dans sa bouche après une simple gorgée. Il sourit et le reposa sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Dim 7 Oct - 20:11

Amusé, Koah s’appuya les bras croisés dos à un meuble de bois. Il pencha la tête sur le côté et considéra un instant le guerrier avec intrigue. « Est-ce là votre façon de me dire que j’aurais du simplement me contenter d’un sourire en guise de remerciement ? Si j’avais su cela plutôt, je ne vous aurais pas offert les dernières gorgées de ce punch. J’en raffole au moins autant que la moitié de Lydée, si pas plus. »

Le jeune homme laissa échapper un rire éclatant avant de se ressaisir, et de se taire un long moment. Silencieux et un brin mal à l’aise, il regardait Dolgan. Et maintenant ? Que faire ? Le mettre à la porte de chez Carline ? Il l’avait aidé à apporter des oranges, il n’allait pas rester planté là toute la journée avec lui… même si ça ne dérangeait pas Koah. Le jeune homme avait bien envie qu’il lui raconte ses nombreuses aventures en dehors de Lydée, mais il ne se sentait pas autorisé à une telle indiscrétion.

Koah avait bien du mal à dissimuler son intimidation face au Maître d’armes. Qui était-il pour s’accaparer sa présence ? Dolgan avait sans doute autre chose à faire que de tenir compagnie à la catastrophe ambulante de Lydée.

Lentement, Koah rejoignit la table afin d’entreprendre de la débarrasser du bordel laisser par Carline, et d’une voix hésitante, il demanda : « J’imagine que même si vous n’êtes pas vraiment de service aujourd’hui, vous avez des histoires à régler et qui vous attendent ailleurs, Maître d’armes ? » Un léger sourire. « J’ai entendu dire que certains Trayaregs se seraient aventurés par-delà la Frontière. Une mission de reconnaissance vous pensez ? »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Dim 7 Oct - 21:57

Il le regarda croiser les bras et eut un petit en entendant ce qu'il avait a dire. Il lui fit finalement un petit sourire en guise de merci pour le délicieux nectar. " Je te remercie pour ce délicieux nectar Koah, j'en rafole autant que toi. Mais je ne pouvais pas refuser non plus ce que tu m'offrais c'était déjà très gentil de ta part de m'en offrir en te privant. "

Il se redressit un peu et croisa finalement les bras. Ce moment de silence commencait a peser lourd. Dolgan décida donc de prendre la parole finalement pour enlever un peu le malaise qui commencait a prendre forme entre eux. " Tu compte faire quelques choses aujourd'hui?" Alors que Koah commencait a ramasser un peu le bordel qu'il y avait sur la table ce dernier lui demanda finalement une question mais sans vraiment répondre a la sienne. Il eut un petit sourire voyant bien que le jeune homme en face de lui était intimidé par sa présence. Dolgan n'était pas le genre d'homme a juger les autres uniquement avec ce que les autres villageois de Lydée pouvaient bien penser de Koah.

Dolgan entreprit même d'aider a nouveau le jeune homme ne face de lui qui a vrai dire n'était pas moche du tout ^^ il avait un certain charme. Il lui répondit : " Si tu veux, je t'emmène avec moi faire une petit reconnaissance. Normalement lorsque ce n'est que de la reconnaissance j'envoie des équipes de deux ou trois guerriers, on est moins a la vue de l'ennemi lorsqu'on est en petit groupe. C'est plus discret disons! Après si tu veux simplement discutez avec moi je serai a ta disposition, mais seulement si ca t'intéresse de discuter avec un homme comme moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Lun 8 Oct - 1:44

Koah ouvrit de grands yeux en entendant la proposition. Elle était très alléchante, et même si l’envie de passer encore du temps avec le séduisant Maître d’armes se faisait atrocement ressentir, Koah devait objectivement refuser cette offre. Bien que Koah maîtrisait l’art des arnis de combats, il était loin d’égaler les miliciens de Lydée qui s’entraient tous les jours avec assiduité alors que lui passait ses journées à grimper aux arbres. Les miliciens étaient bien plus qualifiés pour suivre Dolgan. Koah n’était après tout qu’un simple glaneur de fruits.

« Vous suivre en reconnaissance aurait été un grand honneur, Maître d’armes, mais je n’ai pas vraiment été formé pour la discrétion. Je ne ferais que vous dérangez. Et de toute façon, j’ai à faire du côté de la jungle de Lydée, près de la rivière, sur le petit sentier au sud. J’y ai laissé hier soir une caisse de banane que mon chef à demandé de ramène à Lydée aujourd’hui avant que des brigands ne mettent la main dessus. »

Le jeune homme avait dit celui avec respect et une pointe de déception dans la voix. Une fois qu’il eut fini d’essuyer la table de bois d’un vieux chiffon humide, il s’éloigna vers la porte d’entrée de la hutte, Dolgan sur ses talons. Avant de franchir cette dernière, Koah se retourna en vitesse, se retrouvant face à face avec le grand guerrier. « Au faites, Maître d’armes ? Qu’entendez-vous par « un homme comme moi » ? » Les yeux de Koah observèrent son visage avec intention. « Etes-vous entrain d’insinuer que je n’aurais pas envie de discuter avec une légende comme vous sous prétexte que la différence d’âge entre vous et moi est quelque peu large ? »

Planté comme un piquet, Koah croisa les bras et s’appuya contre le châssis de la porte en bois, regardant en silence le guerrier.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Lun 8 Oct - 7:30

Dolgan croisa les bras et sourit un peu voyant la réaction du jeune homme. Il trouverait bien un moyen de passer un peu de temps avec lui. Il se doutait bien que le jeune homme refuserait l’offre sous prétexte qu’il ne serait pas comme les miliciens que Dolgan entraînait a presque tous les jours, en faite, il les entraînait de cinq à six jours par semaine et il n’y allait pas de main morte non plus. Il regarda le jeune et beau brun debout devant lui et croisa les bras avant de réfléchir un peu a ce qu’il allait lui dire.

« Écoute Koah, on va faire un petit marché cela te convient-il? Tu m’accompagnes jusqu’à un certain point où nos chemins se sépareront. J’irai faire ma reconnaissance et je viendrai te rejoindre près de la rivière par la suite. De toute façon, je ne crois pas que cette reconnaissance ne dure trop longtemps. Je vais les chasser de notre territoire si c’est vraiment le cas! »

Dolgan laissa Koah terminer de passer le vieux chiffon sur la table. Il le suivit vers la porte ne ratant pas une seule seconde du spectacle qui se dressait devant lui alors que les jolies fesses de Koah faisaient une petite danse de droite à gauche jusqu’à ce que ce dernier s’arrête d’un coup sec. Dolgan manqua de lui foncer dedans. « En faite, je n’ai jamais pensé être le genre d’homme dont l’histoire de vie ou simplement les petits faits cocasses pouvaient intéresser un jeune homme comme toi. » Les yeux de Dolgan le dévoraient presque de haut en bas. « Je suis en train de dire que je croyais que mes discours et mes histoires t’ennuieraient, mais je crois que tu as plus que ça en tête, et je dois dire que ça m’intéresse!»

Dolgan passa doucement sa main sur la joue de Koah et lui fit un petit clin d’œil suivit d’un sourire. Il lui arrivait parfois d’être doux
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Lun 8 Oct - 14:00

Oh ça alors ? Est-ce que le grand Dolgan Amos, l’homme aux multiples conquêtes lui faisait-il du rentre dedans ? En bon Lydéen de souche né sur l’Île, le concept que les êtres extérieurs nommaient homosexualité n’existait pas pour Koah. Comme pour la majorité des Exilés, le jeune homme ne se laissait porter que par ses envies, ses plaisirs et ses désirs. Koah avait toujours su éprouvé de l’attirance pour les deux chaires, et même de l’amour dans certain cas.

Etre si ouvertement sollicité par Dolgan le troublait énormément, il devait le reconnaitre. Bon nombres de Lydéens et de Lydéennes auraient aimé être à sa place à cet instant, Koah le savait. Loin d’être pour autant hermétique aux avances du guerrier, le jeune Lydéen voulait tout de même être certain d’avoir attisé suffisamment la convoitise du grand homme avant de se jeter à l’eau et de tenter sa chance. Il n’allait certainement pas se refuser a un aussi charmant amant. Dolgan était convoité et c’était un honneur d’être choisi par ce dernier.

Koah se contenta du plus beau sourire charmeur qu’il pouvait produire avant de dire d’une voix basse et sensuelle : « Je ne suis pas certain de comprendre clairement ce que vous essayez de me dire… Qu’est-ce qui vous intéresses en moi, Maître d’armes ? »

Appuyé nonchalamment l’épaule contre le châssis de la porte, Koah fixait de ses beaux yeux marrons-verts le milicien de telle façon à ce qu’il comprenne que peu importe ce qu’il pourrait lui dire, Dolgan avait gagné, et que Koah, en bonne groupie, était tombé dans ses filets.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Mar 9 Oct - 5:50

Dolgan était parfaitement conscient et au courant de sa réputation d’homme aux multiples conquêtes, mais en faite, selon ses dires ou ce qu’il pensait finalement, c’est qu’il n’avait pas encore trouvé la bonne personne qui saurait être tout comme sa femme était avec lui. Il vagabondait de personne en personne à la recherche de la personne idéal ou du moins avec qui il serait prêt à faire un petit bout de chemin sans forcément penser à uniquement prendre son pied.

Dolgan reprit sa main croisant du coup ses bras. C’est qu’il avait les joues douces le jeune! Il remonta un peu sa main vers son visage pour frotter un peu sa repousse de barbe quelque peu piquante ce qui ajoutait à son charme. En faite, c’était ce qu’il pensait depuis des années, mais personne ne lui avait vraiment donné son opinion à ce sujet. Il avait son charme, il était fort et ça, il continuait de s’entraîner et de laisser le temps continuer son œuvre.

Le beau brun continua de regarder le jeune homme en face de lui avant de passer sa main sur le bras musclé du jeune homme : « As-tu vraiment besoin de comprendre que je puisse avoir une certaine attirance envers de toi? Tu dois connaître ma réputation, mais là n’est pas le plus important non? Et puis, je ne crois pas te déplaire non plus… »

Le Maître d’armes fit un petit sourire charmeur au jeune homme qui s’était appuyé devant lui. Il connaissait bien ce petit regard qu’il lui faisait, mais n’en tenait pas contre car il aimait bien tenter le diable encore un peu plus. Il avait gardé sa main sur le bras de Koah se faisant un peu plus invitant.

« Si tu es intéressé, après ma reconnaissance, je t’emmène avec moi faire une petite balade. »
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Mar 9 Oct - 12:19

Il ne fallait pas prier Koah Lang longtemps pour qu’il cède à une telle invitation, surtout venant du grand Dolgan. Même s’il était destiné à devenir prêtre d’Okan un jour, cela ne l’empêchait pas de s’abandonner par monts et pas vaux aux premiers bras qu’il désirait. Il n’était pas un prêtre du cloître de Cheera. Il n’avait donc pas à faire vœux de chasteté.

Le fait d’attirer ainsi la convoitise du Maître d’armes lui plaisait énormément. De tous les amants et maîtresses à qui il avait appartenu, Dolgan Amos était sans doute le plus prestigieux de tous. Il avait l’impression de rêver. Son « beau paysage » l’avait remarqué et répondait favorablement à ses rêves les plus fous.

« Cheera fait que vous plaisez à beaucoup de monde Maître d’armes, et ce serait malhonnête de ma part d’affirmer que pour moi, il n’en est rien. » Dit-il en frissonnant de plaisir sous la main viril posé contre son bras. « Vous êtes sans doute le seul homme à hanter le plus souvent mes torrides rêves érotiques. Et ceux-ci peuvent faire rougir de honte la Déesse. » Un léger sourire charmeur. « Bref, se serait avec plaisir de me balader avec vous tout à l’heure, si vous en éprouvez toujours le désir. »

Après une brève hésitation, Koah se rapprocha de l’homme et l’embrassa au coin des lèvres avant de s’éloigner dehors. S’il s’était écouté, il se serait jeté sur l’homme entièrement. Ce baiser aux coins de ses lèvres était le seul juste milieu acceptable qu’il avait su trancher. Rapidement, Koah marcha sur la passerelle sans se retourner. Bon, il devait rejoindre sa caisse de bananes sur la route près de la rivière de Lydée et la rapporter ici au plus vite…

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolgan A
Invité



MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Mer 10 Oct - 22:56

Dolgan Amos, l’homme aux multiples conquêtes, n’avait pas peur d’affirmer ou même de montrer ses choix aux autres, il n’avait pas peur des commentaires ni encore des ragots que les gens pouvaient dire sur lui. Il le regardait d’un œil très intéressé et charmeur également. Il obtenait presque toujours ce qu’il voulait. L’avantage d’être le meilleur guerrier du village et d’être également maître d’armes c’était qu’il avait une belle réputation avec laquelle il finirait bien ses jours.

« Oui, mais ce n’est pas forcément grâce à elle que j’obtiens presque toujours ce que je veux, quoiqu’elle m’aide beaucoup… Alors, si je ne me trompe pas et que je comprends bien ce que tu me dis, je te plais beaucoup Smile. J’aimerais bien pouvoir être de façon plus réelle dans tes moments où ton érotisme est à son meilleur et où tu ne ferais qu’une bouchée de moi…. J’éprouverai d’ailleurs beaucoup de plaisir à marcher seul avec toi dans la forêt tout à l’heure…»

Dolgan fut légèrement mais très agréablement surpris par ce baiser qu’il venait de lui donner au coin des lèvres. Il n’allait pas en rester ainsi non plus! Dolgan le regarda s’éloigner assez rapidement sur la passerelle et eut un sourire amusé. Il lui laissa une longueur d’avance et se mit à sa poursuite. Lorsqu’il fut à la hauteur de sa hutte, il se saisit du bras de Koah et le fit entrer avant de l’appuyer contre la paroi. Il pressa son corps contre celui de Koah et l’embrassa farouchement d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   Mar 30 Oct - 15:00

Emporté dans une folle passion sauvage régie par son plaisir d’appartenir et de satisfaire la bestialité enivrante de Dolgan, Koah Lang enlaça, embrassa, suça et mordilla toute chaire à portée de lèvres et de dents. Rapidement, il sut trouver les chemins menant au membre du guerrier qu’il dénuda, puis sans retenue, et dans de grands cris, il s’offrit au Maître d’armes, a même le sol où ils étaient tombés tout deux. Tour à tour docile, aimant, soumis, animal puis enflammé, Koah chevaucha dans une folle passion le grand homme qui su facilement faire de lui ce qu’il désirait. Jamais encore, il avait été aussi loin avec quelqu’un dans les méandres du plaisir… sauf peut-être avec Gurkan, et encore… certaines positions acrobatiques semblaient être l’apanage exclusif de Dolgan.

Après une éternité - quoique plutôt plusieurs éternités, car ils remirent le couvert deux fois par après - à subir les assauts tantôt langoureux, tantôt brutaux de Dolgan, Koah jouit plus d’une fois sous tant de fougue et de virtuosité à accomplir de telles prouesses avec un simple phallus. D’ailleurs, Koah ne se connaissait pas une telle souplesse. Le souffle court, le corps trempé de sueur et parcouru encore par d’impétueux tremblement dû au plaisir intense qu’il avait ressentit, Koah Lang mit un long moment avant de pouvoir ne serait-ce que réaliser ce qu’il venait de se passer.

Délicatement, Koah se retira de dessous le corps musclé de Dolgan, roulant un peu plus loin sur la couchette où ils avaient finalement atterri tous deux pour le round final. « Crya vous à fait don d’une partie de son pouvoir Maître d’armes ! » Dit-il en inhalant de profondes bouffées d’oxygène afin de calmer son cœur qui battait à tout rompre dans sa poitrine. « Je comprend mieux maintenant votre réputation ! Et surtout, je comprends mieux pourquoi toutes celles qui eurent la chance - tout comme moi - de vous appartenir, ne s’en remettent pas. »

Alors qu’il cherchait des yeux son pagne à travers la pièce, Koah remarqua le soleil décliné derrière les fenêtres entrouvertes de la chambre du Maître d’armes. Aussitôt, Koah réalisa qu’il était resté ici bien trop longtemps. Presque toutes l’après midi ! C’était impensable ! Inadmissible ! Il avait sa putain de caisse à banane à récupérer et vite ! La nuit n’allait pas tarder à tomber.

« Par les Dieux ! Le soleil décline déjà ! » D’un bon, Koah se leva nu, cherchant précipitamment ses affaires épars sur le sol à travers les pièces de la hutte. « Maître d’armes, pardonnez-moi de couper court à cet agréable moment passé en votre compagnie, mais, j’ai une caisse à banane qui m’attend sur le chemin. Si je ne la rapporte pas vite fait, je vais encore une fois me faire houspiller. » Il se gratta bêtement l’arrière du crâne et fit face à l'homme qui fumait tranquillement son tabac lydéen. « Vous n’auriez pas vu mon pagne ? Vous savez, ce morceau d’étoffe que vous avez – je ne sais par quel miracle – arraché sans le déchirer ? »

Dolgan lui indiqua d'un mouvement de tête le morceau d'étoffe en question qui trainait accrocher au ventilateur en feuille de palmier, et plus vite que l'éclair, Koah sauta dans son pagne, le réajusta, alla embrasser une dernière fois le Maître d'Armes qui tenta de le retenir pour un second round, et puis, il s'enfuit sur l'une des passerelles en direction des nacelles.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La routine d'une passion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La routine d'une passion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle sur pullip passion =$
» Site Aviation Passion
» La Passion du vin via Dégustateurs.com
» Justith pénètre dans le monde de Pullip Passion ...
» Sondage Ipsos/Sanglier Passion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés du Monde :: LES EXILES DU MONDE : L'HISTOIRE :: TOME I : LA MARCHE DES IDRAZITS :: Interludes-
Sauter vers: