AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mar 8 Jan - 15:31

Guerel cependant semblait plus en accord avec Jewel qu'avec les deux autres. Il n'aimait pas le ton de Gurkan et encore moins les propos vexants de Koah. Il lança un oeil à Logan qui était près de l'eau lui aussi et jetait des pierres pour faire des ricochets. De mémoire, il ne l'avait vu aussi triste... aussi seul. Et il savait que les paroles de Koah n'arrangeait rien. Kodo s'installa près de lui et jeta quelques pierres lui aussi. Visiblement le Qwel n'avait pas la même fermeture d'esprit que les deux autres. Le potier ne se laissa pas démonter :

- Vous parlez comme si tout était simple ! Comment peux-tu dire qu'Andrew est mort, toi ? Tu ne sais pas à quel point il t'admire, Koah ! Et tu ne le sauras jamais si tu le laisses là. Je ne sais pas comment le guérir... mais je pense que nous devrion le laisser à Kabeth. Jewel a raison. En tout cas, je ne l'abandonnerai pas ici... Depuis le début je vous écoute, tous et c'est difficile de vous suivre ! Vous parlez de Boric comme quelqu'un de crapuleux, qui envoie à la mort surement un groupe hétéroclite. Il vous abandonne à votre tour. Vous l'avez dit vous même ! Que le pouvoir qu'il a mis en place visait à laisser de côté les moins intéressants, le plus faibles ! Seulement, je ne vois pas la différence entre votre décision et celle de Boric... Vous n'aimez pas Lydée comme elle est dirigée et pourtant vous faites pareil que Boric.

Pour la première fois depuis le début du voyage son regard se fit dur. Logan leva les yeux vers lui. Sa course l'avait épuisée et il était content que Koah soit sauvé... mais il ne pouvait pas lui demander de sauver celui qui avait failli le tuer. Lui n'aurait pas pu... il n'avait pas pardonné à Lokan et avait eu de mal à faire confiance à Gurkan. Et si c'était lui le prochain qu'on laisserait sur le bord de la route aprce qu'il ne servait pas à grand-chose... Il repensa à Jirias. Le vieil homme avait eu tort... il n'avait pas la force pour les accompagner et voir tomber ceux qu'il aimait. Abandonner son père lui serait impossible, il le savait... non pas qu'il approuvait son geste mais qu'il l'aimait tout simplement. La voix calme, Logan prononça des mots qui lui venaient naturellement :

- Je ne serais pas plus utile que lui moi non plus... je resterais avec lui... je ne peux pas le laisser derrière...

Kodo lui donna un tape sur l'épaule et lui répondit :

- Petit Logan avoir fait son choix. Lui ne pas étonner Kodo.

- Soit, faites comme vous voudrez tous. En tout cas, je ferais mon possible pour que Logan soit protégé. Je resterais moi aussi. Je trouve dommage que nous en arrivions là... Mais de toute façon, ce n'est pas bien grave n'est-ce pas ? Nous sommes tous deux des retardataires... Je crois que tout a été dit alors... faites votre choix tous les trois. Je ne m'engage pas très loin en disant que si ça avait été l'un d'entre vous, Andrew ne l'aurait pas laisser sans aide. Même s'il avait été touché, Koah. Enfin, nous perdons du temps alors faisons comme ça. Jewel, Gurkan Koah et Kodo, vous allez à Kabeth... Je reste pour veiller sur Logan.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mar 8 Jan - 16:45

Guerel était pénible avec ses sermons, et Gurkan le lui fit clairement savoir en roulant les yeux dédaigneusement. Soit, qu’il reste ici. Sa mission était d’arrêter Mavican coût que coût. Lydée avait bien plus d’importance qu’eux après tout. Peu importe ce qu’il disait, ce vieux potier n’avait pas le sens des priorités. Le guerrier dit alors, un peu heureux d’être débarrassé des poids morts : « Eh bien, c'est d'accord ! Restez tous les deux avec lui, mais faites attention. »

Jewel poussa un soupire. « NON ! Nous n’avons jamais dit que vous nous retardiez Guerel. N’exagérez pas ! » Elle fronça les sourcils. « Nous n’avons pas voulu ce qu’il arrive, et vous le savez ! Mais nous ne pouvons pas lutter contre ce qui lui arrive. Ce n’est pas comme si Koah pouvait nous concocter un baume spécial possédé. Nous sommes dépassés par les événements. Pour ma part, je suis pour qu’on l’amène à Kabeth… après, qu’il se débrouille. »

Silencieux, Koah jeta un coup d’œil en direction de Logan et son air triste le toucha. Malgré la vie dure qu’il lui menait parfois, le glaneur ressentait pour lui une grande affection. Etonnamment, il se rendit compte qu’il s’était attaché à cet enfant. Il l’aimait beaucoup et l’idée d’en être séparé, ainsi que celle qu’il puisse lui arriver malheur en restant ici auprès d’un père qui pouvait se révéler dangereux, lui était intolérable. Logan était devenu précieux aux yeux de Koah, et il n’était pas question qu’il le laisse se débrouiller seul avec Guerel au beau milieu de la jungle. Si emmener d’Andrew était le prix à payer pour savoir Logan sain et sauf, alors il le paierait. Pas par gaité de cœur bien sûr, mais ce petit bonhomme valait bien la peine de mettre de côté pour un temps, sa rancœur pour Andrew.

Le jeune homme se leva, se tourna et rejoignit Gurkan, Guerel et Jewel. Il dit alors en bravant le regard sombre de Guerel : « Très bien, vous avez gagné. Nous l’amènerons à Kabeth, mais une fois là-bas, nous le laissons. Compris ? »

« QUOI ? » S’écria Gurkan. « J’espère que tu plaisante Koah ? Nous allons nous traîner ! Déjà qu’on n’allait pas vite ! »

Le visage de Koah refléta sa fermeté. Il ajouta d’une voix neutre : « Il n’est pas question que Logan reste ici. C’est la mort assuré pour lui dès qu’And… que ce type se réveillera. Ne blâmons pas le fils pour les fautes du père. » Le jeune homme s’assit près du guerrier, son flanc touchant le sien. Il le regarda d’un regard appuyé, le genre de regard qu’eux seuls pouvaient décryptés et comprendre, puis il continua à voix basse : « Jusqu'à Kabeth seulement. »

« Vous vous rendez tous compte qu’il est peut-être l’instrument de Mavican ? » Il se résigna à hocher de la tête en serrant les dents et en se levant d’un air excédé. « Très bien, très bien ! Mais il a intérêt à se tenir à carreaux jusque-là. Ou je ne me priverais pas pour le calmer à ma façon. Car jusqu’à preuve du contraire pour moi ce n’est plus Kant, mais un sbire de Mavican. »

Dans un calme troublant, le campement fut défait et un brancard rudimentaire fut construit par Gurkan, Kodo et Gueurel afin de traîner Andrew. Il n’était pas d’actualité que Gurkan se fatigue d’avantage à le porter sur son épaule. Jewel s’était quant à elle occupée de rassembler avec Logan les affaires du Maître Intendant sous le regard indifférent de Koah.

Cela faisait près de quatre heures qu’ils marchaient en silence à travers la jungle en direction du croisement du Grand Chemin et de la Voie Sombral. La mine sombre, Gurkan tirait derrière lui sans véritable difficulté le corps toujours assoupis d’Andrew. Guerel marchait derrière lui avec Logan, tandis que sur le côté, Kodo mâchouillait une racine, l’œil à l’affut sur les alentours.

Fermant la marche, Jewel et Koah suivaient un peu à l’écart. La jeune femme lui avait raconté exactement ce qu’il s’était passé avec Andrew, et ce qu’il avait osé leur dire. Cela ne fit que renforcer la colère qu’il éprouvait pour son Maître Intendant, mais il ne la montra pas. Pour l’instant, il n’arrivait pas encore à l’ignorer comme l’avait suggérer Gurkan, mais il y travaillait.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mar 8 Jan - 17:48

Logan fut pris alors d'un élan de gratitude pour Koah. Même si ce dernier n'avait pas fait ça pour son père, ce qu'il dit le toucha sincèrement et il ne put s'empêcher de s'approcher de lui pour l'enlacer et lui dire un merci sincère. Guerel semble lui aussi reconnaissant à Koah mais il ne le montra pas autrement que ce petit air soulagé sur son visage. Il se mirent en route. Logan restait non loin de son père et il s'approcha de Gurkan pour lui parler :

- Merci... de le transporter... je suis désolé pour Koah... c'est de ma faute s'il a failli y rester... je n'ai pas pu le retenir. Gurkan... tu penses que je suis comme papa... je veux dire, avec tout ce qu'il m'a appris... je n'écoute pas et je m'aperçois que j'ai apporté plus de trouble que le reste... Et puis, on dit tel père tel fils... Lokan ressemble à Boric par sa cruauté... Koah à Borias par sa compassion et sa gentillesse... Et toi, ton père aussi était grand et fort ?

Il n'y avait pas trente-six mille explications aux questions qu'il se posait. Il craignait lui aussi de décevoir et de faire mal à tout le monde comme son père... même s'il savait que ce dernier était possédé. La présence de tout le monde le rassurait maintenant. Même Jewel, il la voyait sous un jour nouveau. Pendant ce temps Guerel qui semblait vouloir mettre un peu de bonne humeur, s'approcha de Koah et le prit en apparté.

- Je te suis reconnaissant pour l'avoir pris avec vous... ça a du être dur de choisir mais je ne tenais pas à ce qu'il reste derrière... ça ne t'aidera pas ce que je vais te dire mais Andrew a toujours été quelqu'un de bien. Il a fait des erreurs et il a un tempérament quelque peu emporté mais il n'aurait jamais voulu te tuer... J'en suis persuadé. Il avait peur de l'eau... et il est quand même aller chercher Logan. Et puis, quand tu as disparu, il est parti aussi à ta recherche. Je suis persuadé qu'il a du te chercher dans la rivière. Il aurait sauté dedans pour te sauver toi aussi... même s'il n'avait aucune chance de nager correctement.

Il le prit par l'épaule et laissa aux autres un peu d'avance puis il chuchota :

- L'hypothèse de Mavican est crédible... mais je suis prêt à parier qu'il a un complice... c'est sans nul doute quelqu'un qui sait l'importance que tu as aux yeux d'Andrew... et j'ai longuement réfléchi... je me demande si Lokan... enfin, je ne fais que penser, la griffe n'a aps été mise là par hasard. Quelqu'un l'a placée... cette personne avait dans l'intention de nous arrêter... visiblement, Andrew ne réagit plus comme quelqu'un de censé... il a des réactions sauvages, animales. J'ai pu établir une théorie... quelque soit la perosnne qui ait fait ça, elle devait surement penser qu'Andrew s'en prendrait à la personne la plus forte... celle qui serait susceptible de l'empêcher d'être de chef de meute en quelque sorte... Gurkan... Mais, vu la façon dont Andrew parlait à Jewel, il semble que ses besoins de reproduction soit passés en premier... il a donc voulu gagner Jewel... mais lorsqu'il t'a attaqué, c'était toi qui était près d'elle... je ne suis pas sûr, je ne fais qu'établir des hypothèses. Mais si Jewel n'était pas entrée dans son champ de vision, il aurait abattu Gurkan et comme ce dernier était à la lumière, il l'aurait probablement tué... Le seul qui aurait intérêt à nous affaiblir avant Mavican c'est Lokan... Je sais que ça parait fou... mais je...

- NON !

La voix d'Andrew fit sursauter le potier qui porta une main à son coeur. Logan sembla soudain terrifié. Le Maître Intendant semblait plus pâle que jamais. De grosses gouttes de sueur perlaient sur chaque parcelle de sa peau. Il avait de grosses difficultés à bouger et une respiration sifflante, saccadée.

- Espèce de... bâtards de Kor ! Je vous tuerais tous ! Rendez-le moi !!!

Il tendit un bras vers le vide et plus affaibli que jamais, il poursuivit :

- La griffe est à moi... vous n'en ètes pas digne... je vais vous tuer... tous... pour cette trahison... chiens de Torsha ! Ordures de Kor ! Vous me le paierez... je... je...

Pris de tremblements incontrôlés, Andrew eut le souffle coupé de longues secondes. Logan s'approcha et regarda son père dans les yeux. Ce dernier murmura alors dans un souffle à peine audible par tous :

- Je l'ai tué... je... non...

Et il marmonna encore :

- Je ne... peux... pas vivre... sans...

Puis tout sembla se figer. Les tremblements cessèrent, Andrew ferma les yeux à nouveau mais cette fois, il ressemblait étrangement à un mourant. A nouveau tout devint noir et il fut coupé du monde. Guerel regardait maintenant le brancard avec une peur panique. Il s'approcha de Kant, posa son doigt sur sa carotide et dit :

- Son pouls est faible... comme sa respiration...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mar 8 Jan - 20:54

Tous restèrent interdits un instant. Encore une fois, la chose qui avait prit possession d’Andrew était intervenue pour troubler la sérénité des lieux. Assisté à ce spectacle fut un choc pour Koah qui sentit au fond de lui son cœur se pincer. Alors, c’était donc vrai ?… enfin, il n’en doutait pas, mais assisté à cela de ses propres yeux était plus choquant que d’en entendre parler. Il n’arrivait pas à chasser de son esprit la vision que lui avait imposé Kant.

Malgré le fait qu’Andrew allait mal, Gurkan avait décidé qu’il fallait continuer un peu jusqu’au croisement des chemins. Ce ne fut que quelques kilomètres avant celui-ci qu’ils dressèrent le campement au bord de la rivière, sur une plage de galet. Alors que Jewel faisait à manger, que Gurkan surveillait les alentours, que Kodo essayait de distraire Logan en jouant aux dès et que Guerel était au chevet d’Andrew dont l’état ne cessait d’empirer, Koah était assit en silence et regardant son Maître Intendant en réfléchissant.

Ce qu’avait dit Guerel avait ouvert en lui d’autres perspectives qui poussaient Koah à plus de clémence. Le jeune homme savait qu’au fond de lui, Andrew n’aurait jamais vraiment voulu sincèrement le tuer. C’était cette chose qui le contrôlait. Depuis qu’il avait assisté au réveil d’Andrew, Koah avait du mal à rester sur ses positions. Car au fond, quoiqu’il puisse en dire, et surtout, laisser croire, il aimait beaucoup trop Andrew pour l’abandonner. Il voulait juste le punir, le faire souffrir autant qu’il l’avait blessé non pas physiquement, mais sentimentalement. Sa colère était à hauteur de l’affection ambiguë qu’il lui portait. Après tout, le contraire de l’amour n’était pas la haine, mais l’indifférence. Et Andrew était loin de le laisser indifférent.

Durant dix minutes, Koah entreprit de réduire en bouillit des plantes médicinales qu’il mélangea à de la glaise et un peu d’eau. Une fois sa mixture au point, il rejoignit Guerel et avec la terrible sensation de se trahir lui-même, il déposa, puis étala la pâte rouge sur le torse d’Andrew.

Tout en continuant d’étaler le baume dont l’effet avait pour but de l’aider à respirer, Koah releva la tête vers Guerel. Les deux hommes n’avaient jamais trouvé le bon moment pour revenir sur le sujet aborder sur le chemin. Koah dit à voix basse afin de n’être entendu que de lui : « C’est impossible Guerel. Lokan utiliser la magie ? Cette idée est tout bonnement absurde ! Il est… il est… tellement étroit d’esprit. Aucun Dieux ne lui accorderait un tel privilège. Mais admettons. Ok. Admettons qu’il soit là quelque part à essayer de nous piéger. Quel pouvoir et surtout, quel monstre ce fils de Torsha a-t-il bien pu mettre en Andrew ? Connaissez-vous un Lydéen capable de manipuler la magie noire qui lui aurait apprit cela ? L’esprit qui habite Andrew n’est certainement pas le fruit d’un pouvoir bénéfique. Les prêtres de Pelös n’aurait jamais créés une telle griffe, ni ceux de Cheera d’ailleurs. Je ne vois que les Chamans d’Hanka pour créer pareille chose. Et puis, d’ailleurs, cette chose… pourquoi une telle obsession pour la reproduction ? »

Jewel s’approcha d’eux, et Koah se tu. Elle se pencha vers Andrew pour écouter sa respiration. « Elle s’est encore affaiblie depuis tout à l’heure. » Couina-t-elle tristement. « Si seulement Kodo n’avait pas jeté la griffe dans la rivière. Il meurt sans elle. Apparemment, il ne peut pas vivre sans. Il l’a encore dit tout à l’heure ! »

Koah regarda Andrew un long moment en réfléchissant à ce qui pouvait bien se cacher en lui. Puis, d’une voix hésitante, il dit : « Et si c’était un génie ? »

Gurkan leva un sourcil étonné. « Quoi ? »

« La griffe à certainement servie de catalyseur pour cet esprit. Il résidait sans doute en elle en attendant d’être transférer en Andrew. Comme la carte ! Le pouvoir réside dans la carte et ne se déclenche que lorsque quelqu’un la touche. L’esprit qui habite Andrew est entré en lui lorsqu’il a mit la griffe autour du cou. Et maintenant qu’il est séparé d’elle, il meurt. Il a sans doute besoin de cette griffe pour vivre. Il faut la lui retrouver et la lui rendre, au moins le temps de trouver comment le désenvouter. »

« Impossible. » Trancha Gurkan. « Elle est au fond de l’eau à plus de quatre heures de marche derrière nous. »

Koah se leva d’un bon. « Il va mourir. Si on ne fait rien. »

« Depuis quand son sort t’importe-t-il autant ? »

« Depuis que je me suis rendu compte que je vaux mieux que lui. Que je n’ai pas envie de le voir mourir sans réagir. Contrairement à lui qui n'a pas lutté pour ne pas m'envoyer cette fléche, moi j'ai décidé de lutter contre mon envie de vengeance ! »

« S’il doit mourir, il mourra et nous n’y pourrons rien. » Continua Gurkan d’un ton sec. « Nous ne l’avons pas obligé à mettre cette stupide griffe autour du cou ! De toute façon, je ne vois pas ce que nous pourrions faire de plus. Avec Kodo nous ne l’avons pas trouvée cette maudite griffe. Nous ne ferons pas marche arrière. Elle est au fond de l’eau. »

Koah ouvrit la bouche. Soudain, alors qu’il allait lui répondre emporté par une colère mêlée d’impuissance, un flash de lumière lui explosa derrière ses yeux, les faisant passer un bref instant de marron-vert à un vert éclatant. Une douleur fulgurante lui perça le front et pour la deuxième fois en quelques jours, des lettres grises lui apparurent dans la tête. Encore une fois, à voix basse et devant tous le monde, il ne put s’empêcher de prononcer l’incantation dont chaque mot apparaissaient, puis disparaissaient aussitôt. C’était du Sula, la langue des dieux, celle utilisée par les Oracles de Cheera.

« ... shempara, kir grif'kaï... »

Aussitôt l’incantation terminée, la douleur cessa et Koah reprit son souffle, une main sur la tempe, et du sang coulant d’une narine. Fiévreux et épuisé comme si on lui avait pompé la moitié de son énergie, il s’assit rapidement sur l’une des pierres non loin de l’endroit où il se trouvait. De la rivière, un brouhaha sonore se fit entendre.

Alors qu’il faisait un temps radieux, de violents remous parcouraient la rivière et la faisait s’agiter étrangement. Le sens du courant semblait s’inverser sous les yeux ébahit des Lydéens. De grosses vagues s’éclataient contre les berges, tandis que de nombreux tourbillons d’eau faisaient soulever dans l’air une brume humide. Un serpent d’eau, sorte de Léviathan gracieux, ondulait à travers les vagues et les ressacs à contre courant. Il se redressa à une dizaine de mètres au centre de la rivière et brusque, il vint s’écraser aux pieds de Koah, inondant les alentours.

Tout se calma instantanément après que le Léviathan d’eau se soit volatilisé. L’eau montait aux chevilles de tous le monde sur la berge, et éteignit le feu de camp. Dans celle-ci, entre les galets, une chose brilla. Jewel poussa un cri de surprise, tandis que Gurkan regardait Koah stupéfait. La griffe tant espérée ou redoutée, se trouvait là, apportée par la réplique de l’Oxar de Sedna.

« La griffe… ! » Cria Jewel. « Elle est revenue… »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mar 8 Jan - 22:26

Guerel resta soudain bouche bée par ce qu'il voyait. Il ne l'aurait pas pensé possible. Mais avant même que chacun réagisse, Logan avait attrapé la griffe et la regardait, incertain. Dans ses doigts il n'avait jamais senti tant de choses. C'est comme si une présence oppressait son coeur... une chose malfaisante. Il sentit sa tête lui faire affreusement mal... chaque respiration, clignement de paupière ou même pensée lui faisait mal. Dans un élan de survie, il jeta la griffe par terre et fit quelques pas en arrière avant de tomber sur le sol, assis, pâle et trempé de sueur.

- Logan !

Le potier s'avança vers lui et posa ses yeux sur la griffe avant de dire aux autres :

- Personne ne doit la toucher... cet objet est dangereux pour nous... humains... Kodo, qu'as-tu ressenti lorsque tu l'as pris ?

- Rien.

Le Qwel répondit avec une certaine marque d'étonnement. Jusqu'à présent ils avaient toujours cru que l'objet était dangereux pour Andrew. En tout cas, Koah avait eu tort de la ramener car Andrew avait déjà ouvert les yeux et il entreprit de défaire les liens avec toute la force dont il était capable. Avant que quiconque ne réagisse, Kant s'était détaché, de profondes entailles sur les poignets et avait mis la griffe autour de son cou. Et c'est là que l'horreur se produisit. Alors que ses plaies se refermèrent intégralement deux cris retentirent... Le premier venait de Kodo qui saignait abondamment de la cuisse et du ventre et le second fut Logan dont les poignets entaillés jusqu'à l'os avaient recouvert ses jambes de sang.

Une lueur malveillante passa dans ses yeux bleus clairs pourtants si habitués à la bienveillance. L'effet avait été si immédiat que les autres n'avaient pu réagir. Logan se tordait de douleur et pleurait, ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait. Kodo en revanche, malgré ses blessures graves avait choisi de se battre. Il avait déjà sortit son épée. Mais Andrew posa son regard sur Koah puis sur Gurkan et il parla d'une voix étrange comme s'il ne devait pas respirer pour parler :

- J'ai menti... vous allez tous mourir ! FILS DE CHEERA ! Je n'épargnerais aucun d'entre vous, préparez-vous à exposer vos tripes aux vautours !

La griffe se mit alors à briller d'une lueur ardente et Andrew poussa un cri effroyable, qui n'avait rien d'humain. Guerel qui n'avait pas tellement eu le temps de réagir non plus, s'exclama :

- Gurkan, Koah, Kodo, il ne faut pas l'approcher... surtout pas...

Mais avant même qu'il puisse finir, l'arc d'Andrew était déjà tendu. Il visait le coeur de Guerel et ce ne fut que grâce à Logan que la flèche se planta dans son épaule. Le jeune garçon avait sauté sur son père comme un tigre mais d'un coup violent du bras, ce dernier le projeta à terre. C'est alors qu'un bruit sourd et un tremblement se firent entendre... Guerel lâcha, dans un souffle :

- Il... il a appelé les Idrazits... ils arrivent...

Et là ce fut comme une série d'évènements qui en firent que semer le trouble. De toutes parts de la jungle, des animaux surgirent, il y avait des léopards, des panthères noires, des sangliers des cerfs mais aussi des oiseaux de rats, des lapins... des serpents... tous fuyaient vers le Grand Chemin. Deriière eux, on sentait déjà l'odeur âcre du brûlé que le vent apportait vers les Lydéens... La griffe avait fait appel aux Idrazits... et la chose qui l'habitait n'avait eu qu'à se servir d'Andrew. Guerel se contenta de dire, à Gurkan, en particulier :

- Ne le tue pas... ce n'est pas lui qui...

Il s'adossa contre un arbre, la main sur la zone où s'était plantée la flèche. Il avait mal mais ce serait surmontable... seulement, ils ne pourraient plus fuir... Avce Logan à terre, Kodo blessé et lui même touché par une flèche, il ne resterait plus grand monde pour échapper à Andrew. Voyant que son coup était raté ce dernier hésita. quelques secondes de trop.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 1:19

Malgré les paroles de Guerel, ce fut avec l’intention de tuer Andrew que Gurkan lança son boomerang vers lui. S’il ne pouvait pas l’approcher, son arme au moins aurait peut-être une chance de lui trancher la gorge. L’arme fonça rapidement vers le Maître Intendant, tranchant le vent dans un sifflement. Par chance ou malchance, il lui entailla la base du cou et découpa un peu la chaire en même temps que la corde qui maintenait la griffe. Celle-ci tomba à terre et Gurkan profita de cet instant d’inattention pour foncer vers Andrew et le rouer de violents coups qui eurent pour effet de l’assommer et de pas mal l’amocher.

Épouvanté par ce qu’il se produisait depuis un moment, Koah n’arrivait pas vraiment à tout assimilé. Faire revenir la griffe, même s’il ne l’avait pas vraiment contrôlé, était une mauvaise idée et à cause de lui, ils allaient certainement tous mourir. Mais l’heure n’était pas aux remords. La situation était grave. Il fallait partir d’ici et fuir l’arriver des Idrazits.

Rapidement, Koah rangea au fond de son crâne meurtris sa culpabilité. Il ramassa Logan en pleure et le porta dans ses bras en le serrant fort. Non loin de là, les premiers sons glauques et inquiétants des Idrazits se faisaient entendre. Jewel s’occupa de Guerel, l’aidant à marcher pendant que Gurkan faisait un garrot rudimentaire à Kodo.

« J’imagine qu’ils sont attirés par cette chose. » Fit le guerrier avec mépris en indiquant la griffe qui gisait tachetée de sang. « Kodo, accroche-le à mon boomerang avec un morceau de cordelette. » Le Qwel s’exécuta prestement. « La faire revenir était une mauvaise idée. Nous allons la renvoyer d’où elle vient. » D’un bras puissant, en bord de rivière, le guerrier envoya son arme volée dans les airs. Celle-ci tournoya majestueusement un long instant avant de piquer droit vers la rivière et de disparaitre finalement dans ses profondeurs.

Les craquements se firent à nouveau plus oppressant et l’odeur de souffre irrita dangereusement les narines. Une épaisse fumée noire montait des arbres non loin de là, alors que d’autres s’effondraient dans des sons mats. Gurkan ramassa Andrew, le porta par-dessus son épaule comme un vulgaire sac, puis il se tourna vers les autres. « Il faut déguerpirent vite fait ! Vous pouvez marcher Guerel ? Il faudra bien... »

Après s’être assuré que tous le monde pouvaient se déplacer, Gurkan entra dans la forêt, essayant le plus vite possible de mettre de la distance entre eux et les monstres qui approchaient. Une confrontation leur serait fatale. Aussi vite qu’ils le pouvaient, les Lydéens fuyaient à toutes jambes. Régulièrement, leur route était coupée par des animaux sauvages. Par deux fois même, des vélociraptors terrifiés et leurs petits les forcèrent à faire des détours.

Ils montèrent une longue pente parsemée de racines imposantes pendant dix minutes, contournèrent un fossé et passèrent un petit ruisseau. Sur leur côté, les Idrazits s’avançaient toujours, ravageant la végétation. Après un instant interminable à gravir l’inclinaison menant au sommet d’une vallée, les Lydéens sortirent de la jungle. Devant eux, un spectacle saisissant leur coupa le souffle. Une grande vallée aux couleurs chatoyantes et divisée en deux par la rivière de Lydée se dressait là. Au loin, le Mont Kobol était visible, et de celui-ci, à ses pieds, on pouvait deviner la route qu’avait empruntés les Idrazits, car une large et longue ligne noire hachurait le paysage vert.

Sur la gauche, à a peine quelques centaines de mètres d’eux, dépassant de la cime des arbres en feu, les Idrazits étaient là et marchaient tels des colosses écrasant et brulant tout sur leur passage. Les serviteurs de Kobol étaient d’une taille gigantesque, vaguement humanoïdes et avaient des bras longs et massifs qui pendaient presque jusqu’au sol. Leurs corps étaient recouverts d’un épais cuir gris qui ressemblait à la braise et leurs lèvres retroussées révélaient des crocs impressionnants. Les yeux jaunes fixés sur le lointain, il marchait en ligne en écrasant tout sur leur passage.

Jewel laissa échapper un son d’angoisse du fond de sa gorge en reprenant son souffle. Elle dit alors la voix brisée par la crainte : « C’est horrible. Jamais Lydée n’arrivera à les repousser. »

« J’espère vraiment qu’ils suivent la griffe car nous n’arriverons jamais à les distancer. » Fit remarquer Gurkan.

Koah regarda les poignets de Logan qu’il avait tenté pendant qu’il courait d’enrouler dans un morceau de linge. Il fronça le front, l’air inquiet : « Gurkan, nous ne pourrons pas continuer longtemps à fuir. Il faut les soigner. Guerel à toujours cette flèche dans l’épaule, et Kodo peine à suivre. »

« Koah à raison, Gurkan. Il faut qu’on s’arrête. »

Le guerrier hocha de la tête. Bien qu’il n’en ait pas envie, il fallait s’arrêter car les autres ne suivraient plus très longtemps. Ils se remirent en marche en longeant la lissière de la jungle, s’éloignant encore un peu des Idrazits qui s’avançaient vers une destination inconnue. Suivait-il Andrew ou la griffe ? Nulle ne pouvait le dire réellement à l’heure actuelle. La troupe s’arrêta un instant à l’abri des hautes herbes un peu plus bas dans le versant de la vallée.

« On repart dans pas longtemps, juste le temps de vous soignez. » Dit Gurkan en déposant le corps d’Andrew un peu plus loin. La plaie qu’il avait au cou n’était pas fort profonde. Ce n’était qu’une égratignure et elle avait cessé de saigner.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 2:19

Logan était profondément choqué... Il avait cru avoir Lokan sous les yeux et il avait peur. Pourquoi tout le monde était si bizarre ? Dans quel pétrin s'était-il mis ? Il jeta un oeil à celui qui le portait... Koah. Il n'aurait pas pu espérer mieux... mais il ne put cependant rien lui dire, trop terrifié pour l'instant. Guerel malgré la flèche courait comme les autres, mais sa respiration se faisait plus difficile. Lorsqu'il décidèrent une pause, il tomba littéralement assis sur le sol, le souffle court, sifflant. Il toussa légèrement et cracha du sang. Il le savait, il était trop vieux pour faire ce genre de folies ! Mais quelque chose d'autre lui faisait soudain plus mal... Il sentait son coeur emballé et il n'aimait pas la léègre pointe qu'il ressentait. Pourtant il ne voulait pas en parler, les autres avait assez de souci comme ça. La douleur qu'il sentait dans son épaule et son bras gauche était sans doute un résidu de la flèche... Le silence fut alors troublé une nouvelle fois par Andrew. Les Idrazits semblaient disposés à suivre la griffe et Kant s'était mis à crier :

- Non ! Pas par là ! Crétins ! Vous allez me... NON !!! Arrière ! Ne la touchez pas !!!

A peine eut-il terminé qu'une violente douleur lui brûla la peau, laissant la marque de la griffe qu'il avait porté à son cou. Il poussa un immense cri de douleur, déchirant le calme et faisant s'envoler les oiseaux qui semblaient avoir trouvé refuge non loin. On aurait dit que quelqu'un le soumettait à une torture atroce. Puis il fut pris de tremblements à nouveau, agités de convulsions qui le firent tomber à terre. Logan se mit à sangloter, désemparé. Dans un mélange de cris, peu à peu, il parvint à se lever à nouveau et à regarder les géants de Kobol. Il hurla :

- NON ! NE LA DETRUISEZ PAS ! NE LA TOUCHEZ PAS ! ARGH !

Soudain, son ventre se perfora, faisant réapparaitre la plaie, puis se fut au tour de sa cuisse... Le sang s'écoula lentement... Kodo ne saignait plus... ses poignets s'ouvrirent alors profondément en même temps que ceux de Logan se refermèrent. Puis d'un mouvement vif comme la lumière, la flèche sortit de la peau intacte de Guerel et se planta dans son épaule au même endroit. En même temps, le potier sentit son coeur se calmer et rebattre normalement... la douleur avait disparu. En revanche, pour Andrew, ça n'avait pas l'air d'être son jour de chance. Une deuxième flèche se plaça dans son bras, et la blessure de Koah guérit instantanément. La lueur de folie qui avait animé le Maître Intendant s'était évaporée. Dans ses yeux bleus, on pouvait désormais y décerner nombre d'émotions, dont la peur et la suprise. Il passa ses doigts sur ses blessures et tomba à genou. Tout le monde semblait paralysé à le voir comme ça. Lui ne les voyait pas... il n'avait pas remarqué leur présence, sa vue se troublait, il avait mal partout. Une larme roula sur sa joue :

- Je l'ai... tué...

Lentement, il s'affaissa sur le côté, une flaque de sang grossissant à mesure que les minutes s'écoulaient. Il était à demi-conscient et ce fut Guerel qui réagit le premier. Il saisit soudain le bras de Koah, totalement affolé et dit :

- Il... vous n'avez plus rien, vous n'avez plus mal ?

Il l'avait senti... cet étau qui s'était volatilisé... ce n'était pas la flèche. horrifié, il palit et dit à Koah avec un ton plein de panique :

- Il... il a un... tu sais... le coeur qui déconne... s'il a absorbé tout le mal de chacun... son coeur va le lâcher... Je... j'avais une douleur... dans le bras gauche, comme si on m'oppressait. J'ai senti... après avoir couru...

Et il avait raison car parmi le panel de souffrances que le chasseur subissait, il avait ce resserrement... qui le faisait suffoquer et lui irradiait tout le côté gauche... Désormais, Koah n'aurait plus à soigner les autres... mais Andrew et il était confronté à un choix décisif... devait-il sauver celui qui avait failli par deux fois le tuer ?

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 7:47

Koah ne se posa même pas la question. Bien sûr qu’il devait le sauver. Toute rancœur envers lui n’existait pas à cet instant précis. Seul la peur de le perdre animait le jeune homme. Rapidement, il se précipita à son chevet, la main posée sur le buste d’Andrew qui s’emballait.

Le plus important pour l’instant était de calmer le cœur d’Andrew. Les blessures, il s’en occuperait plus tard, lorsque son cœur irait mieux. Car si celui-ci lâchait, il n’y aurait plus rien à soigner. « Qu’est-ce qui calme le cœur ? Qu’est-ce qui calme le cœur ? » Koah tentait de réfléchir, de se souvenir des cours d’Alcin. « Bon sang Koah ! Qu’est-ce qui calme le cœur ? »

Précipitamment, Koah renversa toute sa besace au sol, envoyant valsé de gauche à droite baumes et parchemins sans importance. Il cherchait après le parchemin que lui avait offert Alcin avant son départ, celui sur lequel il se souvenait avoir lu la recette d’un baume stoppant les crises au cœur. Koah le trouva finalement, et après qu’il l’ait déroulé pour y lire la recette, il entreprit aussitôt de préparer le baume. Plantes, graines et racines se succédaient entre ses mains pendant que Guerel épongeait le front plein de sueur d’Andrew.

Soudain, Koah eut une boule à l’estomac. Il avait presque tout rassemblés et écrasés, sauf le Sumac Kori qu’ils avaient utilisé trop souvent durant le début du voyage, et l’Almanach odernien qu’il n’avait jamais possédé. Sans eux, il ne pouvait produire l’effet désiré. Le désespoir submergea aussitôt Koah qui baissa les yeux vers le corps meurtris d’Andrew. Alors, c’était comme ça que ça allait finir ? Il allait mourir d’une attaque au cœur ? C’était injuste, indigne d’un homme comme lui. La rage d’être impuissant s’empara de Koah et instantanément, éclata avec puissance une vive lueur derrière ses yeux.

Encore une fois, une vive douleur perça le crâne de Koah, et du Sula s’échappa à nouveau de sa bouche sans qu’il ne l’ait commandé. Tout autour de lui, étendu à une grande partie de la vallée, poussait dans un rythme soutenu du Sumac Kori. Ordonné par Koah, celles-ci, éblouissantes de beauté, étaient toutes animées par le désir qu’avait Koah de préparer le baume qui calmerait le cœur d’Andrew. Sous les yeux ébahit des autres Lydéens, les plantes dansaient sur le sol et ondulaient dans les airs, soufflées par un vent invisible.

Dans un état second, Koah s’empara du sumac kori, puis lorsqu’il pensa à l’Almanach odernien, la vallée transformée, se changea en une gigantesque plaine remplie de fleurs d’Almanach d’un rose soutenu. Généralement, celles-ci ne poussaient que dans les collines d’Odernia. C’était étonnant, voir carrément étrange, d’en voir plus d’un millier réunie dans cette vallée. Dans l’air, le pollen rose de ces fleurs dansaient au rythme d’un vent imaginaire.

En quelques minutes, une huile orangée fut extraite de la mixture et Koah l’appliqua à l’endroit du cœur d’Andrew. L’huile picotait la peau chaudement mais hélas, Andrew convulsa et sa respiration se coupa. « NON NON NON ! Il ne respire plus ! » Aussitôt, une onde de terreur s’abattit sur les Lydéens. Sans perdre de temps, le jeune homme entreprit de souffler de l’air dans la bouche d’Andrew. Avec le désir ardant de le sauver, il entreprit de pratiquer le massage cardiaque. Inlassablement, sous les yeux exorbités des autres, Koah lui offrit son oxygène, lèvres contre lèvres, puis comprimait son thorax.

Cette pratique sembla durée un temps interminable. « Andrew ! Pitié ne me laisse pas ! » S’emporta-t-il les yeux pleins de larmes en lui frappant le thorax d’un poing rageur. « Ne me laisse pas avec Logan ! On a besoin de toi ici ! Andrew revient ! Revient ! REVIENT ! ANCHA’WAÏ ! » Ce dernier mot en Sula provoqua un grondement de tonnerre dans le ciel, et lorsque le poing rageur de Koah s’abattit contre le cœur d’Andrew au même moment, une onde de choc s’y échappa, suivit d’un éclair de lumière qui pénétra le cœur d’Andrew, qui repartit.

Le Maître Intendant respirait à nouveau. Faiblement, mais il respirait quand même. Durant près d’heure heure, Koah nettoya, puis pansa les plaies d’Andrew avec l’aide de Guerel. La fatigue se lisait fortement sur son visage. La peau du jeune Lydéen suait à grosses gouttes. Utiliser la magie comme il le faisait sans contrôle aucun avait pour conséquence de lui pomper son énergie. Koah peinait à garder les yeux ouverts. Plusieurs fois, il faillit tourner de l’œil lorsqu'ils retirèrent la flèche mais son devoir envers Andrew l’empêcha de fermer les yeux tant qu’il ne l’avait pas totalement soigné.

Koah s’occupait et parlait à Andrew comme si jamais il n’y avait eut de barrière entre eux. Comme si jamais il n’avait été son Maître Intendant, ni même celui qui avait tenté par deux fois de le tuer. Il le traitait comme il avait toujours voulu au fond de lui le traiter ; avec une sincère affection dévouée.

Pendant ce temps, le camp fut dressé en-dessous des branches d’un grand arbre en dehors du champ d’Almanach odernien. Gurkan avait prit - sans lui demander son avis - Logan pour aller chercher du bois, pendant que Jewel et Kodo s’occupait de dépecer deux lapins qu’ils mangeraient en civet afin de récupérer un peu des forces.

L’après-midi passa et le crépuscule finissait de disparaître derrière l’horizon. Andrew était assoupit sur une couverture près de Logan qui mangeait son civet, et de l’autre côté du feu, Koah dormait profondément recroquevillé nonchalement dans une couverture. Les Lydéens n’avaient pas eut le cœur de le réveiller pour qu’il mange le plat sans viande concocté spécialement pour lui. Jewel était occupée à servir une nouvelle fois Gurkan, lorsqu’elle dit à voix basse : « Je savais que Koah avait des capacités surprenantes, mais là, il commence à m’inquiéter sérieusement. Vous l’avez vu tout à l’heure comme ça la épuisé de faire revenir la griffe ? Et de transformer cette vallée en avant poste Odernien également ? » Sa mine s’assombrit. « Il devrait arrêter avant que cela ne l’épuise jusqu’à la mort. »

Gurkan mâcha avec bruit un morceau de lapin, puis après l’avoir avalé il dit : « Je pense qu’il ne contrôle rien du tout pour l’instant. Tu le connais, c’est un enflammé. J’imagine que la magie qu’il utilise est animée par sa passion, et donc, forcément, il ne la contrôle pas. »

« Suis-je donc la seule à m’inquiéter de la tournure que prennent les événements ? » Jewel reprit sa place près de Guerel. « Je suis désolée, mais moi j’ai la trouille. Nous avons faillit tous y passer aujourd’hui, vous vous en rendez compte ? J’espère que la chose qui possédait Kant est bel et bien morte, car je n’aurais pas le courage de lui faire face à nouveau. Quelqu’un à une idée de ce que ça pouvait bien être ? »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 14:02

Guerel avait retrouvé la forme et il n'allait pas s'en plaindre. Cependant les craintes de Jewel étaient fondées et depuis l'instant où il avait alerté Koah, il parla pour la première fois d'un ton sérieux :

- Je crois que c'est bel et bien terminé... je vais vous dire quelque chose que je sais... mais que j'aimerais que vous gardiez pour vous. Vous ne devez pas le dire à Lydée, surtout...

Il posa ses yeux sur chacun d'eux et lorsqu'il fut certain qu'ils se tairaient, il poursuivit :

- Lydée a toujours caché la source du pouvoir de Mavican... tout le monde croit qu'il n'a eu qu'à chercher dans des ruines... c'est faux. La majorité de ce qu'il a appris se trouve dans les archives de Lydée, dans une partie qui relate des anciennes lunes rouges, tenues secrètes par crainte. Les parchemins qui parlent de magie noire sont enfermés dans des coffres solidement fermés. Je... enfin, je peux le dire maintenant que j'en ai parlé... Plus jeune, j'étais de nature curieuse, trop peut-être... et c'est là que j'ai trouvé ces fameux coffres. J'étais habile, souple, je n'ai eu aucun mal à m'en approcher. Le plus pénible aura été de les ouvrir. Mais lorsque je l'ai fait, j'ai lu... la plupart des mots étaient dans une langue étrange... qui s'apparente à ce que Koah dit lorsqu'il fait appel à la magie... Mais sur un des parchemins, des gens se sont donnés la peine de traduire. Je n'avais que seize ans et ce que j'ai lu m'a profondément marqué... la magie utilisé par Mavican est malfaisante au plus haut degré. Elle se sert de l'essence vitale des autres et la restitue au mage... je pense que c'est comme ça que Mavican a vécu aussi longtemps... Il n'a qu'à prendre les forces de gens qui l'entourent et leur donner ses maux... La griffe... elle devait être un de ses objets, ensorcelés... Lorsqu'Andrew l'a porté, il s'en est servi contre ceux qui l'avaient attaqué. Pour régénérer ses blessures il a absorbé l'énergie de Logan et de Kodo, le Qwel l'a attaqué lorsqu'il a tiré sur Koah et Logan lorsqu'il a tiré sur Guerel. Dans les écrits il était dit que seuls les résistants subiraient la malédiction. Kodo et Logan ont résisté contre sa force malveillante...

Il but une petite gorgée d'eau avant de poursuivre :

- Lorsque Gurkan a jeté son boomerang, la griffe est restée loin derrière et je pense que c'est une bonne chose... parce s'il l'avait récupéré, je suis prêt à parier que tu aurais eu sa blessure au cou, plus profonde... Maintenant je ne fais que supposer. Lorsque les Idrazits sont arrivés près de la griffe, ils ont continué à fondre vers elle... je pense qu'elle s'est détruire sous le feu des géants de Kobol et l'emprise s'est relâchée sur Andrew. Il y a cependant un détail qui pose problème, pourquoi a-t-il subi un tel revers ? J'ai ma théorie... je pense qu'Andrew a résisté lui aussi contre l'objet... mais comme il était le premier à l'avoir touché, il s'est trouvé lié à la griffe, ce qui traduirait son état physique lorsqu'on s'en éloignait. A sa destruction, l'objet a "puni" son possesseur d'avoir voulu lui faire face... il a donc retourné les blessures de tous contre un seul : Andrew. La magie de Mavican est cruelle... très sombre. C'est presque un miracle que Kant soit en vie.

Logan semblait vivre l'histoire de Guerel plus que l'écouter. Il jeta un oeil à son père dont la poitrine se soulevait lentement. Cela le rassurait de voir qu'il avait résisté contre la cruauté de la griffe. Le potier avait terminé ses révélations puis en regardant Koah, il prousuivit :

- La magie, qu'elle soit bonne ou mauvaise, tire sa puissance de l'essence vitale. Koah ne déroge pas à la règle...

- Lang être doué pour utiliser la magie...

- Doué... peut-être mais Jewel a raison, il faut faire attention à la façon dont il utilise ses pouvoirs... Il doit se discipliner... malheureusement, je ne peux pas l'aider plus que ça. Je sais quelques informations parce que ma curiosité a parfois été trop grande.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 17:32

Entre deux bouchées de lapin, Jewel répondit : « C’est pire que ce que je ne pensais ! Si Mavican aspire l’énergie vital des êtres qui l’entour, nous n’auront aucune chance de l’approcher, et encore moins de lui dérober le crâne. Il nous tuera d’un claquement de doigts dès qu’on l’attaquera. Je ne vois pas ce que nous pourrions faire face à lui. Surtout que nous ne sommes pas vraiment de taille… regardez-nous. Nous n’avons pas l’étoffe d’héros… sans vouloir t’offenser Gurkan. » La jeune femme déposa son bol vide devant elle, puis elle rejoignit Andrew. « Combien de temps allons-nous rester ici au fait ? »

« Le temps qu’ils reprennent des forces. Surtout Kant. Depuis qu’il est à nouveau lui-même, je suppose que nous n’avons plus à le traiter comme un paria. »
Gurkan ne mangea plus. Il semblait pensif un instant. « Et puis, nous avons tous besoin de nous détendre et de nous reposer un moment. »

« Vous pensez qu’il gardera des séquelles de ce qu’il a vécu ? Je veux dire, psychologiquement… Ça doit être perturbant d’avoir vécu tout ça. Il a sans doute du se voir tenter de tuer Koah, et surtout, écorcher les poignets de son fils. Si j’étais à sa place, je m’en voudrais à mort. »

« Eh bien, espérons qu’il se pardonne vite ses actes. » Le guerrier sortit des dés à jouer d’un sac près de lui, et les tendit vers les Lydéens. Il n’avait plus envie de penser à tout cela. Gurkan voulait passer une soirée loin de toutes préoccupations. « Une partie ça vous tente ? »

Kodo fut le premier à sauter de joie. Ensemble, durant le reste de la soirée, les Lydéens jouèrent aux dés avec bonne humeur, effaçant quelques petites heures de leur esprit, les soucis qu’ils avaient traversés. Ils oublièrent leurs tourments et leurs peines, et même jusqu’à Mavican et leur mission qui les amenaient bien trop loin de chez eux. Tout ce qui comptait réellement pour eux ce soir, c’était le plaisir de partager ensemble un moment agréable.

La nuit était totalement tombée, et très vite, en mauvaise perdante, Jewel était allée se couchée, les laissant entre tricheurs comme elle l'avait hurler. Gurkan en avait profité pour sortir un peu d’alcool d’Alsine qu’il gardait pour ce genre de soirée au coin du feu. Kodo était un peu ivre et était souvent attrapé en flagrant délit de tricherie par Logan. C’était amusant de les voir se chamailler gentiment ainsi. Leurs éclats de joie résonnant dans la vallée.

Gurkan alluma un cigare de tabac Lydéen, et quand il tira suffisamment bien, il se renversa sur ses coudes avec un air de profond contentement. « Au fait, Guerel… » Murmura-t-il au vieux potier à ses côtés sur le ton de la confidence. « Vous n’avez jamais parlé avec Andrew de ce qu’il comptait faire face à Mavican ? J’imagine qu’il a un plan, non ? Ou du moins, qu’il s’est déjà posé la question de ce qu’il comptait faire face à lui. »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Mer 9 Jan - 23:29

Guerel écouta avec attention le guerrier et réfléchit. Andrew ne lui avait pas tellement parlé d'un plan... d'ailleurs il savait que le Maître Intendant avait établi bon nombre de façons de tuer Mavican. Le potier caressa sa barbe grise et dit :

- Je pense qu'il n'a pas eu le temps d'y réfléchir calmement... mais je me demande si... avec le cercle de protection, sa magie n'aurait pas plus de mal à nous atteindre... Mavican est coincé dans cette grotte. Il veut détruire Lydée mais je reste persuadé qu'il a un complice... comment aurait-on placé la griffe sinon ? Je l'expliquais à Koah... quelqu'un sait que nous avons quitté Lydée et que nous allons tenter de tuer Mavican. Et qui avait un ressentiment fort envers nous tous ? Lokan... il doit surement agir pour servir Mavican... je ne vois pas d'autre explication. Il s'en est pris à Andrew puis à Logan et il hait Koah. Ensuite, il te jalouse, parce que tu l'as aidé pour le t-rex. De près ou d eloins, il est mêlé à tout ça j'en suis persuadé.

Guerel tira une bouffée de sa pipe et il se sentit bien. Son mal au dos ne s'était pas réveillé et son coeur battait tranquillement. Andrew en revanche faisait des rêves étranges... troubles... Le potier reprit :

- Peut-être que Mavican peut être tué à distance par l'arc... par une flèche... et puis je ne pense pas qu'il puisse user de ses pouvoirs tant qu'il contrôle les Idrazits. Il faudrait qu'il puisser sortir... un homme avide de pouvoir comme lui, il ne s'arrêtera pas à Lydée. Enfin, nous en reparlerons demain, nous avons beosin de dormir... si tous les jours sont aussi épuisants je vais plus pouvoir tenir le rythme moi !

Il eut un sourire et d'un commun accord, tous partirent se coucher. Il ne firent aucun tour de gard cette nuit là, car la présence des Idrazits avait chassé tout prédateur sur des kilomètres. Logan eut du mal à s'endormir, il regardait Koah d'un air étrange. Il était en train de se dire qu'il aurait aimé l'avoir pour grand frère lorsqu'il s'assoupit enfin. Andrew qui respirait doucement rêvait déjà...

Il se trouvait dans un clairière au nord de Lydée. Il marchait en sentant quelque chose accroché à ses pieds mais il n'y voyait pas clairement, il ne pouvait pas se retourner... Un feu de camp était au loin, s'il avançait suffisament, il pourrait voir ce qui le ralentissait autant. Au bout d'un moment, il arrivait essouflé près des flammes et il tournait la tête pour voir le cadavre de Koah attaché à sa cheville... Cheera apparaissait alors, elle était toujours là, les flammes c'était elle :

- Tu n'as pas tenu ta promesse... Je te condamne à trainer son cadavre à tes pieds pour l'éternité... personne ne t'aidera et tu devras courir pour échapper aux tigres.

Et alors qu'elle disparaissait, une horde de tigres affamés apparaissait derrière lui. Il se mettait alors à courir. En sueur et essouflé il avait atteint une falaise de dix mètres, escarpée. Il était pris au piège, les tigres avaient disparu soudainement et Koah se tenait devant lui, le regardant droit dans les yeux. Puis Gurkan, Jewel, Kodo, Guerel et Logan lui firent face à côté du glaneur. Ce dernier tendit son bras et plaqua fermement sa main sur son épaule pour le pousser. Il tombait dans le vide où juste en desous il y avait de l'eau.

- Je ne voulais pas... je l'ai tué... c'est de ma faute...

C'était l'aube et Andrew venait d'entrouvrir les yeux de ce terrible cauchemar... Il se sentait très mal. Il avait ces douleurs un peu partout. Tout était si sombre, si trouble. il ne distinguait les têtes autour de lui, il n'avait plus aucune notion du temps... Etait-il mort ?

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 2:06

« Va-t-en ! » Hurla Jewel alors qu’elle donna un coup de pied à la créature qui s’écarta en couinant du corps d’Andrew.

« Je ne crois pas qu’elles feront du mal à qui que ce soit. » Intervint Koah en contemplant les bras croisés, la petite centaine de Funs entrain de dévorer les fleurs d’Almanach rose de la vallée. La nuit qu'il avait passé avait rendu sa forme à Koah. Son mal de tête n'était qu'un lointain souvenir.

« Je m’en moque ! » Répliqua Jewel d’un ton plein de colère. « Elles sont dégoutantes ! »

Les Funs étaient des petites créatures de forme humanoïdes qui arrivaient à hauteur des genoux de Logan. Ils étaient recouverts d’écailles vertes et noirs, et sentaient incroyablement bon la résine. Leur visage dépourvu d’expression était doté d’un large front et de grands yeux noirs reptiliens. Leur dentition, sans être aussi pointue que celle d’un reptile, n’était pas aussi régulière que chez la plupart des humains. Les créatures paraissaient ne pas avoir de sexe car la poitrine était plate et dépourvue de mamelons, et l’entrejambes paraissait plat lui aussi.

Koah n’avait jamais vu en vraie des Funs, mais il en avait entendu parler comme tous les Lydéens lorsqu’il était encore à l’école. Ces créatures ne se nourrissaient que de plantes et elles avaient le pouvoir se téléporter d’un endroit à un autre de l’île à la recherche de fleurs. Le premier éclaireur Funs était apparu un peu après l’aube, attiré par l’abondance des fleurs d’Almanach rose. Très vite, la vallée s’était remplie de ses créatures, qui, curieuse de nature, s’étaient quelque peu amusées à mettre le bazar dans le campement.

Kodo boudait dans un arbre car il semblait ne pas apprécier leur compagnie perturbante. Il refusait de descendre tant qu’ils n’avaient pas quitté les lieux. Logan avait eut l’autorisation de Guerel d’aller s’amuser avec les créatures pendant que le potier faisait bouillir de l'eau. Gurkan quant à lui riait aux éclats devant deux créatures qui s’amusaient à marcher, la tête cachée sous un bol. Les Funs avaient beaux avoir l’air dangereux, ils étaient totalement inoffensifs.

Jewel balayait sur son passage les créatures à l’aide d’un sac qu’elle balançait de gauche à droite pour se frayer un passage à travers le campement. A elle seule, elle mettait plus le souk que tous les Funs réunis.

Dans la cohue général, personne n’entendit Andrew gindre et gémir. Ils étaient tous occupés avec les créatures. Seul Koah, animé d’un pressentiment tourna la tête dans sa direction. Voyant qu’il avait les yeux mi-clos, il s’avança vers lui et s’agenouilla à son chevet.

Doucement, penché au-dessus de Kant a lui en caché le ciel, Koah chercha à capter son regard, la main posé sur son front pour prendre sa température. Dans un sourire qui trahit son soulagement, il dit alors : « Andrew ? Tout va bien. Tout est fini, tu es en sécurité… le… la chose qui te possédait à été détruite. Logan va bien. Kodo aussi. » Il se rendit compte de ce qu’il disait, et surtout, à qui il parlait. « Pardon... Maître Intendant, je.... Vous allez bien, au fait ? Vous vous sentez mieux ? Vous pouvez ouvrir les yeux ? Si vous avez mal, je peux verser quelques gouttes de votre potion sur vos blessures. Ca peut piquer un peu, mais ça vous soulagera. »

L’attention qu’apportait Koah à Andrew était saisissante. Pour le jeune homme qui la veille avait maudit le Maître Intendant, tout était une nouvelle fois pardonné. Même s’il avait toujours un petit pincement au cœur à l’idée qu’il puisse avoir tenté de le tuer, Koah ne se sentait plus la force, ni le courage de le blâmer. Après tout, il connaissait maintenant assez bien la force que pouvait avoir la magie sur la volonté de quelqu'un. Lui-même n’arrivait pas à se contrôler. Il n’arrivait pas à maîtriser la magie qui semblait se réveiller en lui. Koah ne se voyait pas en vouloir plus longtemps à Andrew d'une chose contre laquelle, lui-même n'arrivait pas faire face.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 4:08

Logan ne pouvait s'empêcher d'adresser à Kodo des regards moqueurs. L'arrivée des funs était un évènement marquant en soit. le fils Kant les trouvait plus amusant que les Qwels bien que plus moches... C'est vrai, il aurait volontiers considéré Kodo comme une grosse peluche si ce dernier n'avait pas eu une épée et un attitude de guerrier. Et puis les farouches défenseurs de Lydée détestait que les enfants humains se prennent d'affection pour eux. Se faire prendre pour des jouets par des hordes de nabots pleurnicheurs, les exaspéraient au plus haut point ! Et bien qu'il n'aiment pas tellement être l'objet des humains, ils se vexaient à la moindre allusion qui pourrait les faire passer pour autre chose de plus tendre qu'un guerrier, fils de Pëlos. Logan profitait de cet instant pour nourir les bestioles avec méthode. Il leur montrait même comment faire une fronde pour se battre... bref il était très occupé !

Guerel en revanche avait manqué tomber plusieurs fois, bousculé par les Funs casqué de bols, sacs ou autres... L'un d'eux mit sa main dans l'eau bouillante et poussa un hurlement sonore avant de partir se réfugier quelque par parmi la foule. Le potier le regard, visiblement incrédule et reprit ses occupations avant de recevoir une noix creuse derrière la tête. Il se tourna et vit Logan leur apprendre à tirer il se mit aussitôt à crier :

- Hey ! Pas sur moi andouille ! Imagine qu'il fasse comme les signes et qu'ils miment tous les gestes, ça pourrait nous tuer ! Range cette fronde et amuse les avec autre chose... AÏE !!!

Dans un geste brusque, il s'éloigna. L'eau bouillante s'était renversée sur le sol et avait éclaboussé des jambes. Le fun qui s'était brûlé regardait l'eau avec une lueur de vengenace et partit en courant vers les autres. Guerel ne put s'empêcher de marmonner un tas de jurons :

- Incroyable ces bestioles ! Qui leur a donné le droit de procréer à ces engeances de Kor ? Tous atteint de rachistisme cérébral ! Par Torsha, qu'il s'en aillent loin... avant que je me les fasse en brochettes alignées sur le feu !

Mais il semblait être le seul à comprendre ses paroles et entreprit de recommencer à faire bouillir de l'eau, en lançant des regards noirs aux créatures. Pendant ce temps, Koah était près d'Andrew qui avait du mal à tout comprendre. Où était-il ? Il y avait un vacarme assourdissant autour de lui... Et du mouvement... Etait-ce les tigres ? Avait-il échoué sur une plage ? Il entendait un voix qu'il connaissait pourtant où avait-il pu l'entendre ? Si seulement il pouvait voir son visage. Il fit un effort monumental pour ouvrit un peu plus les yeux. Il faisait jour... il lança un coup d'oeil à la personne. Bien que les contours soient indistincts, il la reconnut aussitôt. Nul doute possible c'était Koah. Mais il ne réagit pas tellement comme on l'attendait. D'une voix pâteuse, brisée, il murmurra :

- Non... je... pardon... pas l'eau... je ne... les tigres, je préfère les tigres... suis désolé... j'ai échoué... je ne voulais pas... pas l'eau...

Il tourna la tête sur le côté. Il avait mal au crâne... pourquoi n'était-il pas mort ? Pourquoi avait-il toujours aussi mal ? Et que lui voulait ce cadavre encore... le noyer ? Il l'avait mérité... mais il avait peur de l'eau, il ne savait pas nager... Koah pouvait le donner aux tigres... il le préférait. Mais une partie de lui se fit soudain une remarque à elle-même ? Les morts parlaient ? Peu à peu, il vit un peu mieux et s'aperçut qu'il y avait d'autres créatures bien vivantes, les voix qu'il entendait étaient familières... Il tourna la tête à nouveau vers Koah. Cette fois son visage lui apparut clairement et il était très différent de la pâleur qu'il avait vu la dernière fois. Une sensation étrange se propagea à l'intérieur de lui. Tout se faisait plus clair et il remarque que Koah était vivant.

Soudain il se redressa pour enlacer amicalement le glaneur. Inutile de dire qu'il n'avait pas tout à fait compris les sentiments de ce dernier et ne pensait pas à mal. Mais trés vite, il dut le lâcher et se rallonger, un voile noir obscurcissait sa vue. Il dit, toujours avec cette voix lointaine :

- Je... je crois que j'ai fait un horrible cauchemar... je... j'avais trouvé quelque chose... et je ne sais plus comment, je me suis senti obligé... de... je... je t'ai tué... je l'ai vu... j'ai visé le coeur... je ne sais pas pourquoi... et puis... après, il y avait Guerel... et Logan... eux aussi... je crois que je les ai... tué aussi...

Une larme coula sur sa joue. Où était-il ? Pourquoi faisait-il sombre ?

- Il y avait... comme une prison... je n'ai pas eu le temps de m'arrêter... j'avais tiré... j'ai frappé Logan, n'est-ce pas ? Et j'ai tué Guerel aussi... maintenant, c'est toi qui vas me tuer... Fais-le... je ne voulais pas... mais j'ai tiré... je suis un meurtrier... c'est ma main qui a ôté leur vie...

Il pleurait littéralement parlant. Il était totalement perdu... il avait fait des choses redoutables, cruelles, il le savait... elles étaient vraies... mais, il n'avait pas vu que tout ce qu'il y avait autour de lui était bien vivant. Personne n'avait encore encore remarqué qu'il s'était réveillé et Andrew regardait Koah les yeux brillants, il se détestait pour tout ce qu'il avait fait. Au fond de lui le glaneur pouvait facilement lire qu'il était prêt à payer le prix de ses actes.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 9:18

Koah avait de la peine de le voir ainsi souffrir. C’était la première fois qu’il apercevait cette facette de la personnalité d’Andrew. Alors qu’il l’avait toujours cru fort et sûr de lui, son Maître Intendant se montrait fragile et déboussolé. C’était troublant. Après, pouvait-on l’en blâmer au sortir des Ténèbres ? Koah ne le pensait pas, mais le voir ainsi sans pouvoir faire quoique ce soit pour apaiser sa peine, était difficile. Guerel ou Logan arriveraient sans doute mieux que lui à le réconforter. En plus eux, ils en avaient le droit.

Koah s’assit à côté d’Andrew, les genoux enlacés de ses bras. Il avait le pénible sentiment d'être impuissant. « Ecoutez Maître Intendant, c’est fini. Le cauchemar s’est arrêté. Tout ce que vous avez pu faire ou dire, ça n’existe plus. »

C’est alors que calmement, le jeune homme entreprit de lui expliquer ce par quoi ils étaient tous passés. Le plus clairement et le plus lentement possible, il raconta les faits. La griffe, le complice présumé de Mavican, la flèche qui l’avait raté de justesse dans l’obscurité de la jungle, son erreur d'avoir par magie ramener la griffe, les Idrazits, et enfin la façon dont Andrew avait récupéré l’entièreté de toutes les blessures qu’il avait causé, furent passer en revue. Cependant, Koah minimisa tout de même certains détails comme le passage où il écorcha Logan.

Le glaneur sourit d'un sourire franc et amical, puis, il fit un tour d’horizon du regard, incitant Andrew à faire de même. Il continua alors : « Ils sont tous vivants. Regardez autour de vous. Tout est terminé. Nous avons laissé à hier les événements tragiques. J’imagine que ça doit être dur de réaliser qu’on a été l’instrument de Mavican, mais je pense sincèrement que personne ici n’aurait pu résister à ce maléfice. Vous devriez essayer de vous pardonner. Nous l’avons fait… même moi. »

Les yeux de Koah étaient ancrés profondément dans les siens, et dans ceux-ci, aucune colère ni amertume ne se laissaient pressentir. Koah s’était rendu compte qu’éprouver un sentiment de rancœur à son égard était bien plus fatiguant, que de libérer celle-ci et de lui pardonner sa tentative d’assassinat… Cette tentative seulement, car la première, celle qui remontait à plusieurs jours maintenant, restait tout de même un souvenir des plus amer.

Ces événements avait changer profondément Koah, c'était une certitude. Frôler de si près la mort lui avait fait prendre conscience que la vie était trop courte pour se perdre dans d'infinies rancoeurs. Toutes ses bonnes résolutions étaient le cheminement d'une seule et unique révélation profonde : Andrew était important pour lui, au même titre que pouvait l'être Gurkan et Jewel, et ce, même si ce n'était pas réciproque. La seule chose qu'il aurait aimé savoir - mais il ne le demanderait sans doute jamais - c'était si l'esprit qui l'avait possédé, n'avait pas utilisé un quelconque sentiment d'hostilité à son égard pour s'assurer sa totale soumission. Si cela avait été le cas, ça lui ferait mal, très mal. Autant ne pas y penser.

« Reposez-vous encore un peu, Guerel est entrain de préparer à manger pour tous le monde. Il vous faudra des forces. Vous n’avez rien avalé depuis longtemps. » Après un instant de silence passé à le regarder et à réfléchir, il glissa son regard vers Logan plus loin dans la vallée, et siffla après lui. Lorsque l’enfant tourna la tête dans sa direction, il lui fit signe de venir.

Le sifflement avait alerté tout le campement, y compris plusieurs funs qui, curieux, s’approchèrent près du visage d’Andrew pour lui tâter le nez et tirer sur les poils de sa barbe. « Laissez-le tranquille les gnomes ! Ce n'est pas un jouet ! » Fit Koah en balayant d’un revers de main les créatures un peu trop entreprenante.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 12:58

Andrew n'en croyait pas ses oreilles au fur et à mesure qu'il entendant les explications de Koah, deux sentiments l'envahirent. Il sentit une vague de chaleur, il était comme soulagé par ce qu'il entendait car il n'avait tué personne... mais une affreuse culpabilité se propageait dans ses veines. Kant n'aimait pas ses instants de faiblesse, que ce soit pour verser une larme ou être diminué physiquement. Il avait l'impression de ne servir strictement à rien dans cette histoire, à part leur apporter du malheur et du fil à retordre. Bien Koah le rassure, il avait un trop lourd fardeau sur l'épaule pour le garder entièrement pour lui :

- J'ai fait tout ça... comment me pardonner pour ce que j'ai détruit ? Ce n'est pas possible... je me suis vu Koah... tuer chaque personne qui m'était chère... je vous ai fait du mal, à tous... et cette... euh cette griffe... je n'aurais pas du la mettre mais c'était plus fort que moi, dès l'instant où je l'ai touché, j'ai senti comme un poids, quelque chose qui me disait constamment de la mettre. Je me sens souillé... profondément... j'ai l'impression d'avoir servi à semer le trouble et la violence malgré moi. Mais je voyais tout, j'aurais pu l'arrêter... j'aurais pu...

Il était clair que c'était faux. Il n'aurait pas pu lutter plus que ce qui l'avait fait et tant mieux d'ailleurs car l'objet une fois détruit se serait immédiatement emparer de sa vie. Mais il avait énormément de mal à se laver de tout ça et lorsqu'il entendit des nouvelles des autres, son coeur sembla diffuser en lui une vague de chaleur. Logan approcha rapidement, comme les autres en fait. Andrew voyait bien et il avait remarqué les Funs. Enfin sans réellement prêter attention à leurs gestes. Lorsque son fils entra dans son champ de vision, il eut comme un trébuchement au coeur. Avant même qu'il ait pu dire quelque chose, Logan le serrait déjà contre lui. Kant aurait voulu lui dire de ne pas le toucher, qu'il était sale, empoissoné même mais il n'y trouva pas le coeur et son fils avait déjà prit la parole, ce qui annonçait un flot considérable de mots, en circonstance de cause :

- Papa ! Tu t'es réveillé ! J'ai eu peur... c'était si bizarre cette chose... elle était méchante, comme Lokan... et puis Koah a fait venir la griffe rien qu'avec des mots ! Enfin avant, tu avais tenté de le tuer et il est parti dans les sables... et il s'est enfoncé dans la terre... heureusement que Gurkan était là pour l'aider à s'en sortir, moi je n'ai pas pu le hisser. Et puis ensuite, tu m'a frappé... parce que je voulais t'empêcher de tuer Guerel... et tu as appelé les Idrazits... ils étaient monstrueux...

- Merci Logan, mais je crois que ça suffira...

Guerel venait en quelque sorte de sauver Andrew. Logan se tut et s'écarta en regardant le potier avec incompréhension. Il avait tout de même le droit de lui raconter, non ? En réalité ce qu'il disait à son père mettait ce dernier profondément mal à l'aise... Revivre ce qu'il avait vu dans son espèce de cage lui faisait mal au coeur et à la tête. Il n'osa pas regarder les autres dans les yeux et porta son attention sur les Funs. Têtu comme il était il n'admettrait jamais qu'il n'avait été qu'un instrument pour Mavican et qu'il n'avait pas eu d'autre choix que d'agir de la sorte. Mais le potier paraissait plus apaisant que Logan :

- Le repas sera bientôt servi si ces espèces de Logan sans cervelle veulent bien cesser de tout renverser. Comment te sens-tu ?

- Mal... on dirait que j'ai pris Roy en pleine poire...

Guerel rit de bon coeur même si Andrew n'avait pas esquissé jusque là un sourire.

- Et bien, bon retour parmi nous ! Pendant ton absence, on s'est fait traité, respectivement : de bâtard de Davik pour Gurkan, de nain à poil pour Kodo, de femelle ou traînée, au choix pour Jewel et de galeux pour moi ! Ce type là était un odieux personnage !!! D'ailleurs, je crois que chacun lui a donné une gifle ! Sauf Jewel...

Il se tourna vers elle et lui adressa un sourire. Andrew en revanche dans son regard paraissait très incertain... il ne savait pas s'il devait sourire ou au contraire se sentir mal à l'aise. En temps normal, il aurait deviné la plaisanterie. Il voulut se redresser mais ne s'en sentit pas le courage. La vérité faisait plus mal que le reste... Il s'était déjà vu puni pour ses crimes et ce brusque retour à la réalité était pire. Pendant que Logan lui racontait les choses qu'il avait apprises aux Funs, Guerel prit Koah à part et lui dit :

- Je crois que tu as franchi un cap... lui pardonner aura été difficile je pense. Mais, ta réaction est légitime, c'est toujours douloureux de voir quelqu'un que l'on aime bien nous décevoir.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 18:49

Suite aux paroles de Guerel, Koah baissa les yeux sur la marmite d’eau bouillante dans laquelle cuisaient quelques racines de maniocs. Soigneusement, le jeune homme évita le regard de Guerel. Il ne savait trop pourquoi, mais le discours du potier le mettait mal à l’aise. Bien que Koah et le vieil homme n’étaient pas vraiment proche, on aurait dit que ce dernier le connaissait plus qu’il ne se connaissait lui-même. Après un long moment de silence à réfléchir à la question, Koah déposa son regard lumineux sur Andrew qui parlait à Logan, puis il répondit à voix basse sur le ton de la confiance :

« Lorsqu’il était entre mes mains, j’aurais pu le laisser mourir pour me venger, c’est vrai, mais… mais l’idée ne m’est même pas venu à l’esprit. Je n’avais qu’une chose en tête ; l’obsession de lui sauver la vie. Dans le fond, il ne m’a pas vraiment déçu. Je sais qu’il ne pouvait pas lutter contre cette chose. Personne n’aurait pu d’ailleurs. Alors à quoi bon le blâmer d’avantage ? Il s’en veut déjà suffisamment comme cela pour que j’en rajoute une couche inutilement. »

Koah rassembla les bols devant lui, puis il leva les yeux vers Guerel tout en rompant plusieurs morceaux de pain. « Et puis, il vous a également tiré dessus, et vous ne lui en voulez pas non plus. Pourquoi cela devrait-il en être différent pour moi ? Parce que nous ne sommes pas amis ? Oui c’est vrai, il est mon Maître Intendant et je suis sous ses ordres, mais voilà, si j’ai fais ça, si je lui ai sauvé la vie, c’était plus par amitié et affection que par devoir envers mon supérieur. »

Au pied de l’arbre sur lequel était perché Kodo, Gurkan regardait l’horizon. Soudain, brisant le calme établit dans le campement, il dit, l’air sombre : « J’y ai pensé toute la nuit. »

« A quoi ? » Se demanda Jewel qui venait de donner un nouveau coup de pied à un Funs un peu trop importun.

Le guerrier regarda Guerel. Visiblement, c’était à lui qu’il s’adressait plus qu’aux autres. « Guerel, je ne pense pas que Lokan soit près à pactiser avec Mavican. Même s’il à des raisons de le faire, notre peau ne vaut pas une telle alliance. Dois-je vous rappelez que Mavican veut détruire Lydée ? La Lydée que Grams Junior compte bien diriger un jour après son père. Il faudrait qu’il ait perdu la raison pour traiter avec lui. »

« Si tu commence à chercher une logique à ce genre d’abruti, tu n’ira pas loin tête d’idiot ! »


« Ca me semble pourtant important de soulever ce point. » Reprit le guerrier sur un ton sec. « A moins qu’une subtilité me dépasse, cette soit disant alliance semble être impossible. » Il s'adressa à Andrew en le regardant droit dans les yeux : « Tu n'as pas une idée de qui te manipulait ainsi lorsque cette chose était en toi ? »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Jeu 10 Jan - 23:58

Guerel écouta la réponse de Koah et il ajouta, juste en guise de précision :

- Oh, non, je suis sûr qu'Andrew te considère comme un ami après que tu lui aies sauvé la vie... je m'adresse à toi en particulier parce que tu es le seul qui soit parti subitement après qu'il ait attenté à ta vie. Si je ne te connaissais pas assez, j'aurais dit que tu haissais Andrew. Mais je pense plutôt que tu as été déçu... au moins un instant. Après, que tu lui aies pardonné, je trouve ça très bien, il ne faut pas vivre dans la rancoeur...

Un peu plus tard lorsque Gurkan fit part de son aisonnement, Guerel ne put s'empêcher de lui lancer un regard plein de fierté. Lui aussi avait trouvé une faille dans cette hypothèse. Il dit à Jewel puis au guerrier :

- Non, il a raison... Lokan cherche à être le chef de Lydée... il n'aurait pas passé un pacte avec Mavican à moins de savoir si sa cité allait être épargnée. Je pense donc qu'il est peut probable que ce soit lui... La nuit porte conseil. On dirait que nous avons eu le même raisonnement. Mais en y réfléchissant je me dis que Boric aurait peut-être pu le faire lui... Voyons, il sait que nous voulons arrêter le mage, il aurait très bien pu décider lui-même de nous faire tuer... Mais non là aussi, je connais bien le bonhomme pour savoir qu'il ne vendrait pas Lydée. C'est son pouvoir. Alors qui ? Qui pourrait avoir placé le médaillon ? A moins que Mavican n'agisse par des Hankiens ou des Isolés... J'ai ouïe dire que certains seraient ravis de voir tomber Lydée. Il y a tellement d'explications ! Et pourtant une seule question.

Mais Andrew s'était éclairci la gorge pour parler et ce qu'il disait réflétait bien sa déroute actuelle et son désarroi :

- Et si c'était moi ? Le bras droit de Mavican... j'ai provoqué plus de dégâts qu'un Idrazit dans un champ de blé et...

- Non Andrew ! Tu n'as fait de mal à personne sauf à l'instant où tu as trouvé cette griffe. Kodo t'a vu la ramasser, c'est donc que tu ne l'avais pas placée là. Et puis vu ce qu'il en a résulté, je ne pense pas que quelqu'un voudrait servir Mavican en récupérant pour lui une crise cardiaque et des flèches ! Je suis certain d'une chose, j'ai assez confiance en vous tous pour savoir que la personne ne voyage pas avec nous. Tout ça me parait très compliqué, je ne pense pas que nous ayons les réponses à nos questions... Mais il faudra être très prudent sur le chemin du retour... si cette personne veut accomplir sa tâche coûte que coûte.

- J'ai l'impression d'avoir passé dix ans à rêver de votre mort... et là je me réveille tout semble si compliqué et si important... je n'ai pas vu ce qui se passait... on aurait dit que c'était moi qui attaquait... je me demande comment Koah est encore vivant, j'ai vu la flèche l'atteindre au coeur... pareil pour Guerel... et Logan, je... je lui avais brisé la nuque...

Il fini sa phrase dans un souffle. Le jeuen garçon regarda son père avec une mine renfrognée, l'air de dire qu'il n'aurait jamais laissé personne lui briser une quelconque vertèbre pas même son père. Qu'il se serait probablement battu et qu'il lui aurait placé un coup de pied bien placé comme pour Gurkan ! Mais Andrew reprit plus résolu que jamais :

- Nous devons aller à Kabeth le plus vite possible... les Idrazits sont plus proches de Lydée que je ne le pensai...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Ven 11 Jan - 14:32

Les Lydéens hochèrent tous la tête et partirent quelque dizaine de minutes après le déjeuner en marchant d’un bon pas. Sans toutefois aller trop vite, pour ne pas perdre l’énergie qu’Andrew ne pourrait pas récupérer, ils passèrent la mi-journée sur le grand chemin à échanger des paroles légères, Jewel parlant du plaisir d’un bon bain.

A mesure de leur progression, le paysage se dégradait. La végétation autrefois luxuriantes avait laissée la place à une nature particulièrement morte et escarpée. De nombreuses landes de roches craquelées succédaient souvent à de pauvres morceaux de jungles aux arbres morts. A l’approche du Mont Kobol, qui n’avait jamais semblé aussi près malgré sa distance, l’atmosphère s’alourdissait. Une forte odeur de souffre et de cendre était portée par le vent, et au-dessus de leurs têtes, d’épais nuages gris assombrissaient la journée. Il faisait plus froid qu’ailleurs dans cette partie de l’île. Un froid qui pouvait inquiéter et ne présager rien de bon.

Une épaisse fumée grise s’échappait des craquelures du chemin et ondulait brassée par leurs pas. Des centaines d’arbres morts jonchaient le sol, si bien que les Lydéens avaient l’impression d’avoir pénétrer dans une partie sans vie de l’île. Lorsqu’ils s’arrêtèrent pour ménager Andrew et prendre un repas froid, Gurkan leur dit qu’ils seraient certainement demain à la même heure à Kabeth.

Les Lydéens marchèrent encore longtemps sur le sombre chemin menant à Kabeth jusqu’à ce qu’il fasse trop noir pour continuer. Dans une atmosphère inquiétante, ils passèrent la nuit à l’intérieur d’une petite grotte humide dans laquelle quelques squelettes humains avaient fait pousser un cri de terreur à Jewel.

Le lendemain, ils reprirent la route plus décidés que jamais à parcourir les quelques kilomètres les séparant de Kabeth le plus vite possible. Silencieux depuis un bout de temps, Gurkan fixait les alentours d’un regard sombre. Il avait sortit son épée et la gardait fermement serrée dans sa main. La mâchoire contractée, il était plongé dans un profond mutisme alors que derrière lui, les badinages de Jewel et de Koah qui parlaient de chose qu’eux seuls comprenaient, sonnaient creux à ses oreilles.

Lorsqu’Andrew arriva à sa hauteur, Gurkan murmura en fixant toujours les alentours meurtris de la jungle : « Nous sommes suivit depuis plus d’une heure. Cinq hommes… »

Soudain, surgissant de derrière un tronc d’arbre avachit sur la moitié du chemin, trois hommes armés d’armes rudimentaires bloquèrent le passage. C’était des Kabethiens, on ne pouvait pas se tromper. Leurs haillons nauséabonds étaient caractéristiques, et la suie et la cendre avec lesquelles leurs corps et leurs visages étaient entièrement recouvertes ne laissait planer aucun doute. Ils étaient maigre, voir rachitique. Leurs yeux étaient cerner de peinture rouge et leurs cheveux graisseux. Derrière eux, à plus d’un kilomètre, le village de huttes crasseuses de Kabeth se dressait à moitié détruit au milieu d’une lande désertique.

Cinq autres Kabéthiens tout aussi rachitique fermèrent la route. Koah échangea un regard avec Gurkan, puis avec Andrew. Un long silence passa où les Kabéthiens et les Lydéens se jaugèrent, puis l’un des hommes devant Gurkan parla.

C'était un vieillard avachit sur un bâton. Il dit d’une voix sans émotion : « Je suis Hagen. Qu’est-ce que des Lydéens comme vous, vous venez faire par ici ? Kabeth est dangereuse... Evitez-là. »

Koah ne savait pas pourquoi, mais un mauvais pressentiment tiraillait son estomac. Les Kabéthiens les fixaient avidement, surtout Jewel. Ils la regardait comme si elle avait été un objet précieux et convoité. Depuis quand ces bouseux malpropres réglementaient-ils le passage sur ce chemin ?

Gurkan échangea un regard avec Andrew, il lui dit alors à voix basse : « Il vaudrait mieux ne pas se les mettre à dos. »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Sam 12 Jan - 1:54

A la vue des Kabéthiens , Logan avait veillé à rester près de son père. La vue des ses hommes lui faisait peur. Et puis ils habitaient dans un endroit horrible, sans arbre, comment faisaient-ils pour vivre ? Lui n'était habitué qu'à Lydée pas aux zones désertiques qui faisaient froid dans le dos... Etait-ce les Idrazits qui avait détruit tout ça ? Andrew qui avait souffert pendant le voyage de son état de santé fragile était légèrement satisfait de cette halte. Il n'avait pas remarqué qu'ils étaient suivis et pour tout dire, depuis le début, il n'avait pas dit un mot... Il n'osait pas parler. Et même la remarque de Gurkan ne lui paraissait pas inconvenue. C'est vrai, qui était-il pour insinuer qu'Andrew allait se les mettre à dos ? Le remord étaient trop ancré en lui pour songer un seul instant à son autorité. Guerel en revanche paraissait moins inquiet et il avança la main tendue vers Hagen :

- Bonjour ! Nous avons appris par l'un de vos émissaires que les Idrazits marchaient vers Lydée et nous pensons que la source du problème viendrait du Mont Kobol... Nous n'avons aps l'intention de rester très longtemps, juste une nuit ou deux de façon à ce que mon ami se remette de ses blessures...

- Tu es perspicace vieillard, et courageux de t'approcher si près des Kabéthiens !

La voix glaciale fit sursauter tout le monde. Un homme avait surgi sur le flanc. Il portait une tenue noire, assortit d'une cape. Ses yeux étaient aussi noirs que ses cheveux viraient vers le blond. Guerel le regarda, soudain plus inquiet qu'à l'ordinaire. A côté de lui, Andrew sentit Gurlan se crisper légèrement. Kodo tenait farouchement son épée. L'homme les dévisagea chacun à tour de rôle et dit sèchement :

- La fille est une râleuse de première... le petit est un cachotier... le viellard est un potier ordinaire... le blessé a été un instrument le guerrier balourd, il est jaloux. Quant au glâneur... il me semble peu digne d'intérêt.

Andrew n'aimait pas tellement cet homme et il ne put s'empêcher de lui faire remarquer, avec une voix légèrement affaiblie :

- Peu digne d'intérêt ? Il est plus utile que bien d'autres... et d'abord comment savez-vous tout ça ?

- Silence ! Je ne crois pas vous avoir parlé à vous, le chasseur. Le bestiole est sans danger... Je crois que vous pouvez les laisser passer. Vous !

Il pointa un doigt sur Guerel qui paraissait légèrement décontenancé. L'homme reprit toujours aussi aimablement :

- Vous ètes le plus sage, vous aurez donc la responsabilité des autres... Hagen, je ne crois pas qu'il soit nécessaire de les prévenir davantage... Ils ont l'air tous aussi têtus les uns que les autres et aussi prétentieux que leurs semblables lydéens... tant pis pour eux s'ils veulent poursuivre sans vos explications. J'aimerais parler au glâneur et à la demie portion humaine. Venez ici tous les deux.

Mais Andrew ne l'entendait pas de cette oreille, il garda Logan près d elui et s'exclama avec tout la détermination dont il était capable :

- Vous ne parlerez pas à mon fils et encore moins à Koah... Ce ne sont pas vos larb...

- SILENCE ! Cela fait deux fois que tu m'interromps chasseur, apprends à rester à ta place, tu n'as pas le pouvoir ici, tu es ici en terre kabéthienne, j'ai le droit de faire ce que je juge bon, Hagen me connait bien. Mais tu n'as peut-être pas confiance en la plus sage voix de tout Kabeth ?

Andrew ne répondit rien, il s'était montré téméraire mais décidément, il n'aimait pas cet homme. Logan cependant, se rapprocha de Koah et le suivit en restant légèrement en retrait. Il y avait quelque chose de bizarre chez cet homme, une sorte de... mauvaise impression...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Sam 12 Jan - 4:50

L’air perplexe, Koah resta un instant interdit devant l’homme en noir. Il ne savait pas comment se l’expliquer mais sa présence le troublait beaucoup. Etait-ce ces yeux noirs et son air sévère qui le dérangeait à ce point ? Quoiqu’il en soit, cet étrange Kabéthien avait réussi à attiser sa curiosité. Que pouvait-il bien vouloir dire au jeune glaneur peu digne d’intérêt pour demander à lui parler en aparté ? Ce fût donc poussé par la curiosité que Koah accepta finalement de le rejoindre un peu plus loin en dehors du chemin. Comme Logan le suivait sans l'accord de son père, il prit la main de l'enfant afin d'assurer à Andrew qu'il ne comptait pas le laisser sans surveillance.

Une fois arrivé à hauteur du Kabéthien, Koah le regarda fixement de ses grands yeux marrons-verts. Il ne dit pas un mot, attendant que l’homme daigne ouvrir à nouveau la bouche pour dire ce qu’il avait à dire.

Sur le chemin, Gurkan fixait d’un regard menaçant l’homme en noir. Son arme le démangeait. Il n’avait aucune confiance en ce sale type. D’ailleurs, il n’avait aucune confiance en tous ces Kabéthiens qui ne cessaient de regarder Jewel avec avidité. La jeune femme ne savait plus où se mettre. Elle n’arrêtait pas de tirer sur sa jupe dans l’espoir absurde qu’elle s’allonge d’avantage et couvre l’entièreté de ses cuisses. Dans un grincement de dents presque inaudible, Gurkan murmura à l’attention d’Andrew :

« Je n’aime pas ça. Je n’aime pas ça du tout. Peu importe tes états d’âmes Kant, s’ils osent nous jouer un sale tour, je prends sur moi la responsabilité de tous les saigner comme des porcs. »

Depuis qu’Andrew avait été possédé, pour Gurkan, le vouvoiement n’était plus de rigueur. Il ne le considérait plus vraiment comme un Maître Intendant, ni même comme un Lydéen de valeur héroïque. De toute façon, aussi loin de Lydée et dans son état, Andrew n’était plus en position de revendiquer quoique ce soi, ni qui que ce soi !

Après avoir serré avec chaleur la main de Guerel, Hagen lui sourit. Il lui dit ensuite comme s’ils n’avaient jamais été interrompu par l’homme en noir : « Pobël a donc réussi à vous prévenir ! Vous m’en voyez ravi ! Je suis le chef du village. C’est moi qui ai envoyé notre éclaireur vous prévenir. » Il regarda Andrew. « Vous pouvez rester à Kabeth le temps qu’il vous faudra pour vous remettre de vos blessures. Nous n’avons pas grand-chose à vous offrir, mais le peu que nous avons est à vous. Pardonnez simplement le confort rudimentaire de notre village. Il se remet difficilement du passage des Idrazits. Ces monstres ont presque tout saccagés. »

Hagen fit un geste aux hommes derrière les Lydéens et aussitôt, ceux-ci s’avancèrent pour rejoindre les autres Kabéthiens. Il s’adressa ensuite à un homme de petite taille qui n’avait pas décroché son regard de Jewel depuis le début de la confrontation. « Stavros, retourne au village et prévient Mafal de préparer une hutte pour nos invités. »

Le petit homme s’exécuta et partit à toute jambe sur le chemin poussiéreux et craquelé. Plus inquiète que jamais, Jewel s’était placée entre les corps massifs d’Andrew et de Gurkan. Elle déglutit difficilement, puis chuchota : « Vous n’êtes pas sérieux les gars, on ne va quand même pas crécher à Kabeth. Vous avez vu comme il me reluque ces pervers ? Pire que l'Andrew possédé ! J’ai envie de vomir tellement je me sens salie… »

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Sam 12 Jan - 18:54

L'homme en noir ne quittait pas Koah des yeux mais ce fut d'une voix sèche qu'il parla à Logan :

- Je n'ai jamais vu un gosse aussi stupide que toi !

Jusque là, le fils Kant semblait se sentir en sécurité, en tenant le main de Koah. Mais l'homme était bien décidé à s'en prendre à lui visiblement et il poursuivit, en plongeant son regard sombre dans les yeux bleus de l'enfant :

- Tu ne sais pas pourquoi je te dis ça, n'est-ce pas ? Je ne peux pas te le dire, mais tu découvriras bien assez tôt que ton père avait raison de vouloir te laisser en sécurité. Heureusement, un accident vous protège tous de tes erreurs... Logan.

Comment connaissait-il son nom ? Le jeune garçon eut un frisson et il se rapprocha un peu plus de Koah. Cet étrange type le regardait avec insistance et il finit par détourner les yeux pour s'adresser à Koah, le ton toujours aussi sec et distant :

- Tu ne sembles pas affecté de la même stupidité que tes compagnons. Et j'ignore ton prénom... je ne suis pas parvenu à tout voir. Je dois t'avouer que cela m'intrigue sérieusement. Aucun être humain n'a réellement de secret pour moi à part toi... Je sens que tu disposes d'une grande puissance mais tu ne la maîtrises pas encore. Cependant, tu attaches beaucoup trop d'importance à certaines personnes. J'ai perçu une grande émotivité... Rejoins-moi avec le vieillard ce soir à minuit, près du puits noir, tu ne pourras pas le manquer. Venez seuls.

Et sur ses propos l'étrange homme disparut comme s'il n'avait jamais été là. Logan sembla quelque peu détendu. Il lança un oeil en coin pour vérifier qu'il était bien parti. Puis il dit :

- Il... tu l'as vu ? Il fait des choses bizarres, comme toi... il faut froid dans le dos. Je l'aime pas beaucoup et pourquoi il veux te voir Guerel et toi ?

********


Andrew n'avait pas non plus relevé le tutoiement. Il était inquiet pour son fils et pour Koah mais Hagen semblait plus disposé. Lorsque Jewel fit la remarque, il dit avec une pointe d'amertume :

- Je suis désolé...

Même si la jeune femme avait dit ça sans faire allusion à lui-même, les mots étaient partis tout seul. Il acquiesça en direction de Gurkan pour lui dire qu'il était d'accord avec lui. Le plus surprenant était Guerel qui avait retrouvé des couleurs et semblait sympathiser avec Hagen :

- Merci, mais vous savez, je suis persuadé que tout cela nous servira et nous ira à merveille. C'est avec la simplicité que l'on accueille le mieux les gens. En tout cas vous pouvez conpter sur nous pour ne pas vous importuner davantage et ne pas déranger l'ambiance de votre village. Votre messager a apporté des nouvelles très sérieuses et grâce à elle nous avons pu nous hâter vers ici. Si nous parvenons à arrêter les Idrazits, vous aurez une grande part de gloire dans l'histoire de Lydée. Cependant j'insiste pour que... ma femme reste près de moi. J'attache un grande importance aux lois du mariage et aux liens entre époux...

Andrew eut un regard étonné vers Jewel mais Guerel semblait avoir compris qu'en disant cela aucun kabéthien n'essaierait de la toucher. Bien que les deux villages ne s'aiment pas beaucoup tous deux accordaient une importance aux moeurs des autres. Et le mariage était quelque chose de sacré. Le potier n'adressa pas un regard à Jewel, il savait bien que la jeune femme n'aimait pas qu'on la marie à qui que ce soit. Mais la situation était délicate et le vieil homme n'avait pas trouvé d'autre alternative. Il avait improvisé, espérons simplement que Jewel ne dise rien bien qu'elle n'apprécie pas le geste.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Sam 12 Jan - 20:38

Une légère brise de vent souffla dans les cheveux de Koah après le départ surprenant de l’homme en noir. Le jeune glaneur aurait bien aimé qu’il s’explique au lieu de rester si mystérieux. Pourquoi est-ce que tous les manipulateurs de magie se sentaient-ils toujours le besoin d’être si énigmatique ? Cela ne leur suffisaient-ils pas d’être simplement flippant ?

Avec l’impression désagréable que l’homme en noir avait tenté de pénétrer son âme, Koah se baissa à la hauteur de Logan, et tout en lui prenant les mains, il lui dit : « Ne prend pas trop au sérieux ce genre de personnage, bonhomme. Mon père ma dit une fois que certaine personne dans ce monde avaient le pouvoir d’accéder à d’autre niveau de conscience. Certaine d’entre elles perdent la raison à force de voyager d’un plan à l’autre. Ça doit être son cas. Il patauge dans la semoule. »

Rapidement, ils rejoignirent le chemin, Logan accourant vers son père. Contre toute attente, Jewel fut extrêmement ravie d’entrée dans le jeu de Guerel. Elle se précipita vers lui pour lui enlacer le bras comme l’aurait fait une épouse entichée de son vieux mari. Puis, elle sourit à Hagen. Cela ressemblait plus à une grimace mais dans l’état de colère profonde dans laquelle elle se trouvait, c’était ce qu’elle pouvait produire de mieux pour l’instant.

« Votre épouse est charmante, mon ami. » Il hocha plusieurs fois la tête. « Oui oui, très charmante. Vous avez de très jolies femmes à Lydée. Et vous avez très bon gout mon ami. » Il remarqua le retour de Koah et de Logan et, satisfait, il claqua des mains. « Allons-y camarades Lydéens ! »

Vingt minutes plus tard, ils pénétrèrent dans l’enceinte du village. Ce dernier était niché en bord de la rivière de Lydée et était en reconstruction partiel. La majeure partie de l’aile ouest du village avait survécue à l’assaut des Idrazits. De nombreuses huttes de boues séchées noires aux toits de paille étaient construite autour d’une place sur laquelle des hommes entassaient des poutres de bois afin d’ériger un bucher.

L’odeur ambiante chargée de souffre irritait le nez des Lydéens. Seul Kodo semblait ne pas être déranger de l’odeur d’œuf pourri apporté par le vent des plaines fumantes des Rocheuses de Kobol. Hagen était extrêmement fier de faire visiter Kabeth à Guerel à qui il ne cessait de raconter un flot incroyable d’anecdotes propre au village. L’agitation autour des Lydéens était assez surprenante. Les Kabéthiens étaient pour la plupart atteler à la reconstruction des huttes détruites, tandis que d’autres allaient et venaient.

Sur le chemin les menant à la hutte qu’ils occuperaient, Koah vit un puits noir assez imposant un peu à l’écart des habitations. Ça devait être le puits dont l’homme en noir lui avait parlé et à côté du quel ils avaient rendez-vous ce soir. Rapidement, après avoir passé une hutte hautement gardée, on les conduisit à leur masure. Elle était assez spacieuse mais très sale. Des peaux de bêtes recouvraient le sol poussiéreux et à son centre, un feu grésillait. Ici et là pendait du toit de nombreux grigris faits de crânes d’animaux et autres attrapes rêves répugnants.

« Je vous prierai de bien vouloir faire comme chez vous camarades Lydéen. » Annonça Hagen alors que des femmes entrèrent et apportèrent plusieurs plats remplis de fruits et autres nourritures locals très peu ragoutante. « Mafal, notre prêtresse de Kobol à ordonner que l’on fasse une fête en votre honneur. Nous viendrons vous cherchez dès que tout sera mit en place. Maintenant, reposez-vous. » Et il s’en alla, laissant entre eux les Lydéens.

« Han par Danaé ! Qu'elle ai pitié de moi ! » Pleurnicha capricieusement Jewel en faisant un tour sur elle-même. « Vous voulez ma mort ? Nous n’allons pas sérieusement rester dormir ici ? »

Koah déposa ses affaires, puis, il s’approcha de Guerel. Il n’avait pas osé dire devant Hagen et ses hommes ce que lui voulait l’homme en noir. « Guerel… l’homme de tout à l’heure, il aimerait nous voir ce soir, à minuit près du puits noir. Tous les deux… seuls. » Koah fit la moue. « Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais pas plus que vous. Vous pensez qu’on devrait accepter de le rencontrer ? Il manipule la magie. »

Gurkan se laissa tomber sur une peau au milieu de coussins. Son visage exprimait clairement qu’il n’appréciait pas l’attitude des Kabéthiens, même s’il n’en disait rien. « Je n’aime pas ça… » Marmonna-t-il en échangeant un regard sans équivoque avec les autres.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Dim 13 Jan - 1:49

A l'évocation de l'homme en noir, Guerel palit. Il les voir ? Pourquoi donc ? Il s'apprêtait à dire un non catégorique mais il ne fit que le penser. A voix basse, il se contenta de dire à Koah, en évitant soigneusement de le regarder :

- Soit... s'il veut nous voir, nous devrions y aller... A minuit, et seuls. Je ne pense pas que nous ayons besoin d'armes, il n'a pas l'air dangereux... sinon il nous aurait tué sur le chemin.

Mais la discussion s'arrêta là, Guerel s'éloigna délibérément du glâneur avec la détermination profonde de ne pas en reparler avant l'heure venue. Il s'approcha donc de Jewel et reprit comme si de rien n'était :

- Allons, tu t'inquiètes pour cent fois rien ! N'oublie pas que tu es officiellement ma femme. Honnêtement j'ai été très surpris par ta réaction, je m'attendais à me faire incendier. Désolé, vraiment mais j'ai du improviser. Dans la mesure où c'est un peuple assez particulier j'ai préféré sortir l'histoire du mariage, au moins, tu seras protégée des mains indélicates. Ne m'en veux pas si je t'appelle toujorus Jewel au lieu de chérie ou mon canard en argile...

Il adressa un sourire amusé et entreprit de regarder autour de lui avec des commentaires enthousiastes :

- Ces kabéthiens ont le sens de l'hospitalité. J'espère que la fête sera courte... je dois avouer que je suis un peu fatigué. Hagen me semble vraiment sympathique vous ne trouvez pas ?

Logan eut un hochement négatif de la tête vigoureux qui ne sembla pas attirer le regard du potier mais tous les autres le virent clairement. Kodo eut un sourire et même Andrew qui jusque là affichait un air plutôt discret esquissa un signe d'amusement. Toujours plongé dans ses pensées, Guerel poursuivit :

- Je ne comprends pas pourquoi Lydée les porte si bas dans son coeur... Ils sont civilisés et...

- Peut-être tout simplement parce qu'ils sont les seuls êtres humains à vénérer Kobol.

L'expression sur le visage d'Andrew avait changé et il semblait plus soucieux que jamais. Mais visiblement Guerel semblait lui aussi stoppé dans son élan. Le chasseur poursuivit :

- Je me demande si cette fête...

- Continue Andy...

- Et bien, on raconte des choses terrifiantes sur les prêtres de Kobol... Ils ont une passion pour la destruction et le chaos. Et j'ai entendu dire qu'ils offrent aux Dieux des sacrifices... humains... et si la fête c'était ça ? On ne va pas les laisser tuer quelqu'un sous nos yeux juste pour avoir de l'hospitalité !

- Tu n'as pas tort... mais... si c'est le cas nous ne pourrons pas agir sans provoquer un incident diplomatique. Si nous bafouons leur culte, je ne donne pas cher de notre peau.

- Alors on va les laisser tuer un innocent juste pour notre présence ? Je ne le laisserai pas faire, je refuse d'être encore responsable de la mort de quelqu'un... Enfin... euh...

Il avait toujours le plus grand mal à se faire à l'idée qu'ils étaient tous les trois vivants... Les visions avaient été si réelles... si déchirantes. Guerel cependant semblait en proie au doute.

- Si nous les empêchons de nous rendre hommage... je ne pense pas qu'ils veuillent nous accueillir plus longtemps... Qu'en pensez-vous, vous autres ?

- Kodo être prêt à se battre pour nous protéger tous !

- Pourquoi sacrifient-ils des humains ? Il ne peuvent pas utiliser des animaux ?

Logan avait toujours eu le don pour poser des questions élémentaires, certes mais inconvenues...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Dim 13 Jan - 3:13

Koah Lang était trop occupé à regarder – d’un œil perplexe et parfois même appréciateur – les amulettes d’os pendues au-dessus de sa tête, pour s’inquiéter du changement d’humeur de Guerel. Celle-ci passa donc inaperçue. Par contre, les inquiétudes soulevées par Andrew le laissèrent un peu mitigé.

Ok, les Kabéthiens avaient des mœurs bizarres et leur village pouvait faire froid dans le dos, mais pour l’instant, ils étaient très sympathiques et aucun sacrifice ne semblait se profiler à l’horizon. Alors à quoi bon s’inquiéter ? L’idée de passer la soirée avec eux enthousiasmait le jeune homme à un point qu’il avait du mal à cacher son envie de rire face aux propos grotesque de son Maître Intendant. Toute sa vie, Koah avait rêvé assisté à d’autres festivités que celles proposées à Lydée. Aujourd’hui que l’occasion se présentait, il n’allait pas s’empêcher d’apprendre et surtout, de comprendre les autres cultures de l’île, simplement parce qu’Andrew n’avait pas l’esprit assez large pour admettre qu’ils n’étaient peut-être pas comme on le pensait.

D’un air moqueur, Koah répondit à Andrew : « Vous exagérez ! Pourquoi voulez-vous qu’ils tuent quelqu’un pour nous ? »

Gurkan se redressa, appuyant ses coudes sur ses genoux. « Parce qu’ils sont avide de souffrance et de sang, et qu’ils trouveraient n’importe quel prétexte pour sacrifier quelqu’un. » Il regarda le fils Kant. « S’ils tuent des humains et non des animaux, c’est parce que nous autre humain, nous possédons une âme offerte par Cheera. Lorsqu’un humain souffre à l’agonie, l’âme vibre, et les ondes de l’agonie se propage jusqu’à Kobol. Ils aiment ce genre de son. Kobol aime entendre la mort. Il se nourrit de nos souffrances. C’est pourquoi les Kabéthiens sacrifient à Kobol des humains. Pour lui plaire. »

« Vous êtes bien tous des Lydéens ! Etriqués d’esprit, va ! » Lança Koah avant de traverser la hutte. « Je vais visiter le village. C’est la première fois que je sors de Lydée et que je rencontre une autre culture. Peut-être que ça vous blase, mais ce n'est pas mon cas. Je compte bien en profiter malgré toutes vos médisances. » Et il disparu derrière le vieux rideau de peau couvrant l’entrée.

Le guerrier laissa échapper un épais soupir. Il se remit sur pied, rangea son épée dans son fourreau et se dirigea vers la sortie. « Je vais le surveiller. Tel que je le connais, sa maudite curiosité risque de lui attirer des ennuis. » Avant de disparaître, il dit à Andrew. « Si nous ne sommes pas de retour avant la fête, nous nous retrouvons là-bas. »

Pendant plusieurs heures, les Lydéens purent se reposer tranquillement sans être déranger par les Kabéthiens. Jewel avait réquisitionnée toutes les couvertures provenant de Lydée pour se concocté une place décante dans un coin peu poussiéreux. Les hommes avaient du céder à son caprice car la jeune femme s’était mise à pleurer en prétextant qu’elle refusait tout contact avec les peaux de bêtes dont l’odeur l’insupportait.

Dès l’instant où le dernier rayon de soleil disparu, les tambours Kabéthiens se mirent à résonner en rythme dans tout le village. Comme prévu cette nuit-là, Hagen donnait une fête en l’honneur des Lydéens. Il vint chercher très tôt Guerel et sa soi-disant épouse qu’il voulait absolument présenter à Mafal, la Prêtresse de Kobol. Jewel jouait le jeu à merveille, cramponnée au bras du potier qu’elle était bien décidée à ne lâcher sous aucun prétexte. Tout le village assistait aux festivités réunit sous la grande hutte où coulait à flot une liqueur enivrante dans une débauche excessives de sexe et de vulgarité. Il ne manquait plus qu’Andrew, Kodo et Logan qui peinait à se réveiller d’une longue sieste.

Autour de la hutte des Lydéens, l’agitation se faisait entendre. Des soldats Kabéthiens parcouraient les allées en courant, armes à la main. Ils se faisaient le plus discret possible afin de ne pas éveiller l’attention des Lydéens.

« Elle est passée par où cette voleuse ? »

« Par-là ! »

« Mafal la veut vivante !… »

Le brouhaha se fit plus proche encore de la hutte. Des bruits de lutte s’élevèrent, puis on entendit un coup contre le métal d’un casque et aussitôt après, un corps qui s’écroule. Soudain, franchissant l’entrée en courant, une jeune femme blonde surgie une pierre dans la main. Elle heurta Logan de plein fouet et tomba en arrière sur ses fesses. La furie qui venait d’entrée n’était pas Kabéthienne. C’était une adolescente toute formée dont le corps était mit en valeur grâce au choix de vêtements qu’elle portait. Elle avait une jupe légère et un petit haut bleu qui ne cachait presque rien et laissait le ventre nu. Elle aurait pu paraître fort mignonne avec ses cheveux blonds attaché par une cordelette, mais l’expression terrifiée de son visage l’enlaidissait. A son cou, elle portait un petit pendantif en bronze ressemblant étonnament au symbole sur le carquois d'Andrew.

« Vous vous… vous êtes les Lydéens ? » Chuchota-t-elle le souffle court en regardant Andrew. « Pitié… aidez-moi… ces malades veulent ma peau ! Ils vont me sacrifier à leur maudit dieu Kobol. Putain de dieux exilés par Jalane ! Tous des raclures ! Ils sont complétement timbrés ! »


Poméra Zambou

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   Dim 13 Jan - 14:30

Logan regardait la jeune fille avec tout le dédain et toute la colère dont il était capable. Avant même que quiconque puisse parler, on sentait la tension grandir au fond de lui. Elle n'était que plus puissante avec la fatigue. Il dit, d'une voix plutôt forte :

- Espèce d'idiote ! Tu ne peux pas faire attention à ceux qui sont sur ton passage au lieu de les bousculer et de leur faire mal ? Aussi rustre qu'un Rongmol ! Pas étonnant qu'ils veulent ta peau !

Les fesses douloureuses, Logan se frottait aussi le flanc légèrement égratigné par le sol poussiéreux. Andrew cependant réagit juste après avec beaucoup moins d'hostilité. Certes, il n'était pas fier des propos de Logan mais tout cela confirmait qu'il avait eu raison :

- Vous n'ètes pas kabéthienne ? Les chiens ! J'avais raison mais je n'imaginais pas ça... Il sacrifient des jeunes d'autres tribus... c'est horrible.

- Jeune fille avoir chance d'être tombée sur nous !

- Oui tu peux le dire... Hum... je suis Andrew Kant et voici mon fils, Logan (mine farouche et regard volontairement noir) et lui, c'est kodo, un Qwel qui nous accompagne. Je ne pense pas qu'ils cherchent dans notre hutte mais sait-on jamais...Comment tu t'appelles ?

Il réfléchissait à un moyen de la cacher mais pour l'instant il était plutôt curieux de savoir qui elle était et d'où elle venait.

*******

Guerel avait Jewel accrochée à son bras et lorsqu'il fut sûr de ne pas être entendu à part d'elle-même, il glissa :

- Ne t'accroche pas trop fort... tu me fais mal à mes articulations...

La fête était sur le point de commencer mais il n'y avait toujours pas d'Andrew, de Kodo ou de Logan à l'horizon. Guerel jeta un oeil alentour, et dit, toujorus à voix basse :

- C'est étrange, Andy et les autres devraient être là... J'espère qu'ils vont se hâter... Ne pas assister à la réception des Kabéthiens serait comme leur ôter leur autel de Kobol... Ils n'apprécieraient vraiment pas.

Tout en parlant, il avait vu quelques habitants circuler avec un air paniqué. Que se passait-il au dehors ? Guerel n'était pas de nature aussi inquiéte en temps normal... et les raisons étaient bien ancrées au fond de lui. Il esquissa un sourire radieux à Mafal avant de se souvenir qu'il avait sa "femme" à côté de lui. Visiblement, les villageois n'avaient pas l'air pressés de commencer et ils semblaient plus s'inquiéter pour leur sacrifice en fuite que pour l'absence des autres...

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
04 - La Marche des Idrazits - 1ère Partie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1ère partie avec les eldars noirs contre du tau 1000pts mes impressions
» 1ère partie V8, et 1ère partie Rois des Tombes tout court
» Petit Dessin 1ère Partie
» [Rio de Janeiro - Santos Dumont / avril 2009] 1ère Partie.
» Retour des Seychelles / 1ère partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés du Monde :: LES EXILES DU MONDE : L'HISTOIRE :: TOME I : LA MARCHE DES IDRAZITS-
Sauter vers: