AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les lieux de l'histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:43



Lydée
Les habitants de Lydée habitent dans un village construit en bois, en chaume et en boue séchée suspendus entre 30 et 50 mètres au dessus du sol. Ce village est bâtit à la cime des immenses et massifs arbres de la jungle au sud de l’île. De solides passerelles de bois servent à relier entre elles les différentes résidences et niveaux. De longues lianes aident également les habitants les plus habiles à se balancer de places en places ou à se laisser glisser jusqu'à la terre ferme. Lydée possède plus de 2000 âmes.

  • Les huttes et les pavillons : Les huttes sont réparties à travers tout le village de Lydée. Chaque famille en possède une que toute la communauté à aidée à construire. Celles-ci sont souvent de tailles différentes et fournissent tous le confort nécessaire pour les habitants. L’eau y est apportée par un système d'aqueduc d’apparence archaïque mais sophistiqué. Il n'y a pas d'électricité, seulement le feu pour vous éclairez.
  • Les passerelles : De nombreux pontons de bois très solides traversent de part et d’autres le village de Lydée, reliant les habitations aux nombreuses places et aux pavillons communs. Ne vous en faites surtout pas, ceux-ci sont extrêmement solides, stables et résistes aux plus puissantes tempêtes.
  • Les places : De nombreuses places se trouvent dans ce village et sur celles-ci les habitants aiment se rassembler afin de passer de bons moments ensembles. De nombreuses activités y sont proposer par le Conseil de la Communauté ; comme des jeux de dés, des concerts de musiques ou des spectacles de danses traditionnelles.
  • La taverne : Lieu incontournable de Lydée, cette seule taverne du village est vaste et souvent remplie de monde. Spécialement fabriqué pour cet établissement, l'alcool de feuilles d'Alsine y coule à flot. Cependant, essayez de ne pas en abuser, les miliciens ne sont pas tendre avec les ivrognes, sauf si vous êtes un ivrogne fétant votre anniversaire, car là, vous pouvez boire jusqu’à rouler sous la table sans que personne ne vous engueule.
  • Le Grand Pavillon : Situé au centre du village, ce grand pavillon abrite le Conseil de Lydéé. C'est un peu le siège du gouvernement de la Communauté. Ici sont jugés les crimes commis par les leurs, et voté les lois régissant la vie des villageois. C’est également devant le conseil que doivent passer les nouveaux naufragés qui désirent résider parmi eux. Enfin, c’est le Conseil de Lydée qui garantit le partage équitable des ressources, et impose les activités à chacun des membres de la communauté. Le chef actuel du village est Borik Gram.
  • L’hospice : Petite hutte près du Grand Pavillon, c’est dans ce lieu remplit de bocaux contenant de nombreuses plantes médicinales que sont soignés les Lydéins de la communauté. Inutiles de vous faire du mouron, Louise Kennedy, le médecin officiel du village à des mains de fées et un don indéniable pour l’herbologie. On raconte qu’elle peut soigner n’importe quels bobos ou maladie avec les plantes qu’elle trouve dans la jungle de l’île.
  • Les Archives : Dans cette très agréable hutte se trouve le savoir ancestral de la Communauté. Du livre trouvé sur la plage ou dans les valises de naufragés, aux mémoires et pensées des Lydéins des siècles passés couchées sur du parchemin, tout est classé et strictement ranger là-bas. Vous pouvez consulter ces nombreux ouvrages rapiécés tant bien que mal à tout moment. Cependant, les archives classées néfastes ou impure sont rangées dans l'arrière salle de la hutte qu'on appel ; le Trou. Celui-ci est inaccessible pour le commun des mortels car souvent bien gardé. Pourquoi ne pas détruire les Néfastes ? Car détruire le savoir – même le plus dérangeant – est considéré comme un crime dans la Communauté.
  • Les autels Lydéens : Un peu partout dans le village de Lydée ou dans ses alentours, de nombreux autels en l'honneur des Divinités ont été construit. Certains sont petits et modestes, et sont facilement accessible sans passer par un prêtre comme le sont les autels de Davik et de Kor. D’autre au contraire sont gigantesque et placé sous l’autorité d’un culte précis qui entretient l’autel journalièrement et préside également à l’office. Le plus grand et luxueux autel reste celui de Pëlos, situé tout au sommet de Lydée, surplombant le village au-dessus de sa canopée. Certains cultes possèdent également des monastères remplit de religieux et de leurs apprentis comme le cloitre des Sœurs de Cheera et ou celui des Disciples d’Okan.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:46



Hanka
Construit sur pilotis, et nicher sur une barrière de corail, le petit village d’Hanka est situé sur la côte, a l'ouest de Lydée, et à plus de trois jours de marche de cette dernière. Même s’il parait fort fragile, le village peut résister au plus violentes tempêtes. Cette communauté plutôt agitée qui pratique l'esclavagisme, la prostitution mixte et la loi du Talion est constituée de percheurs émérites et de pirates. Elle vit principalement de la pêche et de la cueillette des fruits. Les Hankiens vénèrent Sedna, Déesse de la Mer. L'accès à ce village se fait par pirogue. Il y a ici environs 1200 âmes.

  • Les chaumières : Petites habitations artisanales de grande résistance faites de bois, de cordage, de chaume et de feuilles de palmier, celles-ci sont larges et agréablement caresser par le vent iodée du large. Certaines sont pourvues de plusieurs étages mais toutes possèdent un ingénieux système permettant de surélever les chaumières en cas de forte montée des eaux.
  • Les pontons et autres embarcadères : De nombreux pontons de bois très solides traversent de part et d’autres le village d'Hanka, reliant les habitations aux nombreuses places et aux pavillons communs. Ne vous en faites surtout pas, ceux-ci sont extrêmement solides, stables et résistes aux plus puissantes tempêtes. Un bon nombre d'étals de toute sorte encombre le passage sans parler des incalculables mendiants. De nombreux embarcadères se trouvent également un peu partout à travers la ville avec leurs lots de marchands, de soldats, de putains et de marchands d'esclaves gueulant comme des porcs qu'on égorge.
  • La Grande Place : Unique grande place du village, c’est sur celle-ci que sont célébrer les fêtes et autres événements faisant vivre la communauté d’Hanka. Au centre de celle-ci se trouvent un grand tonème en l’honneur de Sedna, Déesse de la Mer et protectrice d’Hanka. C’est également sur cette place que chaque matin les prêcheurs viennent vendre leurs poissons.
  • Le Pavillon noir : Chaumière de grande envergure d'ébène et d'orme, celle-ci abrite le chef du village et ses nombreux conseillers. C’est également là-bas que se trouve la caserne militaire et les cellules en cas de besoin. Les richesses de la communauté d’Hanka y sont également stockées sous bonne garde.
  • Le grenier : Dans cet entrepôt plutôt grand sont stockées les réserves de nourritures des Hankiens. Ce grand lieu abrite également le réservoire d'eau potable, et de nombreux petits ateliers de toutes sortes, comme celui de fabrication d'armes.
  • La Taverne de l’Espadon : De la taverne de l’Espadon se dégage toujours un agréable fumet de poisson. Dans cette taverne plutôt malfamée à deux étages, les habitants d’Hanka viennent pour boire, danser, jouer aux cartes ou passer simplement un agréable moment en compagnie des garçons et des filles de joies de l’établissement, comme la prostitution est légalisée par ici.
  • L’allée des Augures : Seul ponton couvert où même le plus courageux ou le plus cruel des Hankiens à du souci à se faire, de ce ponton lugubre et nauséabonde se dégage une atmosphère oppressante et malsaine. Gueux et coupe-jarrets abondent à travers les enchevêtrements de bois, de grigris et de crânes de toutes sortes pendouillant des poutres. L’allée des Augures est le seul endroit d’Hanka où les chamans peuvent pratiquer leur magie et autres rituels vaudous en toute liberté. Certains sont des charlatans oui, tandis que d’autres possèdent apparemment quelques dons maudits à vous glacer le sang. C'est également ici que l'on peut trouver tout et n'importe quoi... surtout si ce n'importe quoi est interdit, dangereux et malsain.
  • Le marché aux esclaves : S’il y a bien un lieu de désolation, c’est celui-ci. Le trafic d’êtres humains y est monnaie courante, et le gouvernement d’Hanka crédite ouvertement cette ignominie, même si la Guilde des Religieux tire la sonnette d’alarme. A l’entrée du marché, un monticule nauséabond de carcasses d’esclaves morts attendent le fossoyeur.
  • L’arène : Comme à la belle époque romaine, les jeux d’arène sont de retour dans cette arène à l'écars du village. Toujours, voir même plus ensanglantés et plus cruels encore, ces jeux font la fierté des Hankiens. Combats à mort d’une barbarie sans précédant, lynchages, décapitations et autres pratiques du même acabit, et pour les plus vicieux ; viols publics, dans cette fosse putride, la mort est la seule échappatoire possible. Voilà ce qui arrive lorsqu’il n’y a pas la télévision pour se distraire un samedi soir de pluie…
  • L’île de la Muerta : Petit îlot surélevé de sable et de rochers visible du village d'Hanka, c'est sur celui-ci que sont condamnés à mort les ennemis du village. Crucifier sur de jolie croix par les poignets, et ensuite abandonner à leur triste sort, les malheureux condamnés ont beau s’époumoner à crier qu’ils sont innocent, les Hankiens n’ont que faire de leurs fadaises. Sur cet îlot se trouve également les vestiges d’un ancien temple dédier à Kor, Dieu des torturés.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:49



Oderne
Troisième communauté de l’île, à l’extrême nord de la Grande Vallée, Oderne possède environs 500 âmes. Bâtie aux flancs des coteaux de la colline Odernia, ce village troglodyte est entouré d’une épaisse palissade. La plupart des habitations et aménagements du village sont creusés à travers la roche de la colline. De nombreux tunnels parcours Odernia et forment ainsi une véritable fourmilière géante. Oderne est d’ailleurs appelé très souvent ; la Fourmilière.

  • Les habitations : Claustrophobe, s'abstenir ! Comme la majeure partie du village, les habitations des Oderniens sont creusées à même la roche de la colline. L’air y est frais et renouvelé par d’ingénieux conduits d’aération débouchant à la surface. Le confort bien que spartiate, y est plus que satisfaisant. L’eau courante est apportée par un système d’aqueduc pompant l’eau dans les souterrains de la colline et la lumière par un complexe jeu de miroir.
  • Le grenier : Ce large entrepôt serre à stocker la nourriture et le précieux alcool de Palmach de la communauté. C'est également ici que l'on prépare matin, midi et soir, le Grand Repas commun à tous les Oderniens. Les hommes et femmes travaillant à la surface ont droit à une ration supplémentaire. Enfin, c'est également dans le fond de ce grenier que se fait la classe pour les enfants du village.
  • Le Rowentar : Plus grande salle du village souterrain, le Rowentar (qui signifie en Odernien : Le groupe uni) est le lieu de vie principale de la communauté. Tous les Oderniens mangent ensemble, jouent et dansent ensemble, et passent tout simplement du bon temps les uns avec les autres. Le mobilier Odernien exclu les chaises et tables hautes, les remplaçant par des coussins et de petites tables basses en bois, histoire de gagner de la place. Le Rowentar est une sorte de grande auberge aux allures orientalisante, où il y fait vraiment bon vivre.
  • Les cavités : De nombreuses cavités et catacombes parcourent la colline d'Odernia de part et d'autres. C'est grâce à elles que les Oderniers peuvent circuler si facilement d'un lieu à l'autre du village enfuit sous terre. De nombreux miroirs y sont accrochés afin de faire circuler les rayons de soleil provenant de la surface.
  • L’hospice : C’est dans cette petite grotte ou de nombreuses odeurs d'herbes séchées et d'infusions que les habitants de la communauté d’Oderne se font soignés. Aménagée de nombreuses étagères aux murs remplies de bols contenants des herbes médicinales, de coffres pleins d'instruments opératoires, une pile de cahiers de bord des premiers médecins de la communauté, Clara Hemigway y exerce son art : la médecine. La terre de cette pièce est légèrement mouillée pour éviter la poussière et le linge est changé toute les douze heures.
  • Les sources souterraines : Tout au fond de la colline d’Odernia se trouvent de magnifiques sources souterraines d’eau chaude qui font le bonheur des Oderniens qui passent souvent leurs journées de congé à se prélasser dans ces sources revigorantes. Bonne pour les rhumatismes et autres maladies de la peau, ces nombreuses sources en escalier les unes au-dessus des autres, sont pour les Oderniens sacrées. C'est grâce à elle, qu'ils peuvent prétendre à avoir la meilleure hygiène de vie de l'île.
  • Le cloitre : Galerie du monastère de Tulan, Dieu protecteur du village, ce cloitre est creusé à travers la roche. De nombreuses colonnes s’ouvrent sur une cour carrée ou un autel y est installé pour les offrandes du peuple. Les Oderniens sont très croyant et prient assidument Tulan qu’ils célèbrent tous les 6 mois dans un bacchanal envoutant.
  • Les mines de Kéline : Dans les profondeurs d’Oderne se trouve plusieurs mines qui abondent en Kéline, une pierre jaunâtre de laquelle on extrait la Kétine. De cet extrait on enduit ensuite les armes Odernienne faite en bois avant de les chauffer. Cela à pour but de les rendre aussi résistantes et tranchantes que l’acier, et de leur donner un aspect joliment cuivré. La pierre de Kéline est un secret jalousement bien gardé par les habitants d’Oderne.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:52



La côte
Tout autour de l'île, des plages de sables blancs à pertes de vue. Ces plages sont des endroits agréables pour se reposer et se détendre. Elles possèdent deux marées et chacune d’elles apportent son lot de clams dont les habitants de la Communauté raffolent. C'est hélas également sur celle-ci qu’arrivent les malheureux naufragés que l'Île pour des raisons obscurs kidnappe. Attention, un fort courant marin rend dangereux toute baignade ou périlleuse la navigation.

  • Les plages : Ah les belles plages de l’île ! Sable chaud et jolis coquillages vous attendes. C’est un endroit calme et souvent très en sécurité car les animaux prédateurs ne chassent que dans les terres. Vous pouvez au gré des marrées et des naufrages, retrouver de temps à autre de nombreuses babioles. Du tonneau de rhum qui a fait la joie de la Communauté, aux valises pleines, tout peut s'échouer sur ces plages... comme de pauvres et malheureux naufragés parfois.
  • Les rochers et récifs : Pour des raisons encore obscurs à se jour, c’est sur ces récifs dangereux et aussi tranchants qu’une lame de rasoir, que se fracassent les navires perdu en mer. Malgré ce fait horrible, c'est entre ces rochers qu'on y trouve de délicieux crabes en abondances. Niveau rumeur, certain affirme que parfois, on peut voir et entendre sur les plus lointains récifs, des sirènes chantées et attirées les navires vers le sinistre.
  • Les falaises : Sur toute la côte ouest de l’île se trouve de grandes falaises vertigineuses, et en bas la mer et ces récifs. Le vent qui y souffle est extrêmement violent, alors prenez garde de ne pas vous envoler et tomber à pic. A flanc de falaise, plusieurs grottes semblent avoir été creusées mystérieusement. Certains affirment que les Rongmonls y vivent… ce qui expliquerait pourquoi la nuit, de la lumière s’y échappent.
  • Les épaves : Hélas, de nombreuses épaves en tout genre sont échouées ici et là tout autour de l’île. Certaine d’entre-elles sont stables et encore en bon état. Certaines épaves n’ont d’ailleurs jamais encore été visitées et dépouillée de leurs biens.
  • Les criques : Ah les magnifiques criques d’eau parfaitement bleu et calme. Ce sont là des endroits reculés et extrêmement apaisants. Appréciées des amoureux, les criques sont parfaites pour passer d’agréables moments à roucouler dans l’eau… si seulement les Rongmonls n’aimaient pas venir également dans ce genre d’endroit.
  • Le Temple : Incroyable monument en bord de falaise, ce haut temple de pierre de roche est ouvert aux quatre vents. Il jouit d’une vue imprenable sur l’océan et semble ne faire qu’un avec la falaise. Ce lieu Saint est encore aujourd'hui pour les Exilés de toute communauté un véritable mystère. Qui a construit cet édifice qui semble pourtant naturel mais qui ne l’est pas vraiment ? Nulle ne le sait réellement, mais la légende raconte qu’il serait sortit des tréfonds des entrailles de l’île afin que ses habitants lui vouent un culte… ce que la plupart n’hésitent pas à faire. Un long escalier sinueux descend en serpentant le long de la falaise jusqu’à une sorte de petite place entre les rochers, à raz des eaux tumultueuses de la mer. C'est ici que sont officiées les cérémonies funéraires et sont également lâchés dans les flots les morts. Ce Temple est dédié à l'Île elle-même, et il n'appartient à aucune communauté.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:54



Dans les terres
Une fois entré dans les terres tout un univers hostile s'offre à vous. Presque l'entièreté de l'île est recouverte d'une jungle dense où il est dangereux de s'y aventurer seul. En effet, de terrifiantes créatures rôdent, tel que les redoutables T-rex et autres félins affamés. Cependant, le centre du Sud-Est de l'île est traversé par une grande vallée paisible et calme, où le gibier est abondant et où les fruits des vergers coulent à flot.

  • Les champs de Lydée : Eh oui, grâce à un sol étrangement fertile, la Communauté de Lydée possède de beaux champs de toutes sortes. Ceux-ci sont situés à une heure de marche du village dans de grandes plaines vallonnées. Absolument tout peut pousser de cette terre ; de la tomate à la fraise en passant par le harricot. Il ne faut pas oublier le maïs, ni même l'incontournable blé qui est la source principale de nourriture du village. La Communauté cultive même du tabac et des Alses sacrées.
  • Les chemins : Eh oui, après des siècles et des siècles, il est normal de voir apparaitre des petits chemins sinueux serpentant à travers l'île, et reliant souvent les petits villages entre eux. Hélas, parfois sur ces chemins se trouvent quelques vils brigands peu amicaux et dépourvu de compassions. Ces pseudos routes traversent la jungle, la Grande Vallée, etc.
  • La jungle : Riche d’une flore et d’une faune merveilleusement éclectique, cette jungle n’en reste pas moins extrêmement dangereuse. Entre plantes carnivores, T-rex et monstres de légendes, il vaut mieux ne pas s’éterniser dans ce lieu de perdition, sous peine de ne jamais revoir le village en vie. Pourtant, la jungle regorge de nombreux mystères encore inconnu à ce jour.
  • Les cours d’eau : De magnifiques cascades, cours d'eau et chutes d’une eau cristalline et potable parcours l’Île. Leurs champs sont mélodieux et s’y baigner est un véritable plaisir pour le corps et l’esprit. Dans certain endroit secret de l'île, vous pouvez même trouver des sources d'eau chaude. N’ayez pas peur de dévoiler votre nudité au grand jour voyons, personne ne le dira à votre mère.
  • La Grande Vallée : La Grande Vallée ! Magnifique n’est-ce pas avec ses champs multicolores et ses larges prairies de fleurs sauvages ? Oh mais regardez donc les troupeaux d’élans, de cerfs, de truc et de muche à cornes broutant l’herbes fraiches. Oh oui, c’est un paradis tiré de la petite maison dans la prairie ! Et franchement, un peu de douceur sur cette Île ne fait pas de mal. Pour info, celle-ci traverse toute la partie Sud-ouest de l'île et il faut des jours et des jours pour la traverser.
  • Les autels païens : A travers l’île de nombreux autels païens y sont dressés. Par qui ? Les Trayaregs ? Peut-être, mais il semblerait que non. Ces autels sont un des grands mystères de cette île et une source de cauchemar pour les enfants de Lydée. On raconte que ces autels servaient à des sacrifices humains… m’étonnerait pas que les Trayaregs soit dans le coup en faite… Chaque autel est dédié à une divinité précise de l'île.
  • Les autres villages : A travers l'île se trouvent de nombreux petits villages archaïques qui se suffisent souvent à eux-mêmes. Peuplés pour la plupart de quelques familles, ils ne dépassent rarement les 150/200 habitants. Les villageois de ces villages sont forts méfiants vis à vis des étrangers. S'ils ne rejoignent pas les grands villages, c'est qu'ils l'ont décidé ainsi, alors ne cherchez surtout pas à les persuader du contraire, si vous ne voulez pas finir la tête au bout d'une pic... Eh oui... ils ne sont pas soumis aux lois des autres communautés eux. Le village le plus proche de Lydée reste celui de Kabeth.
  • Les grottes : Oh des grottes ! Y en a partout à travers l’île. Si vous avez une torche et des nerfs d'acier, allez y faire un tour. Mais entre-nous, ça m’étonnerait pas qu’une bête affreuse y ai trouvé domicile… mais moi ce que j’en dis.
  • Le gouffre : On a bien des grottes alors pourquoi pas un gouffre ? Eh bien, croyez le ou non, mais l’île possède un gouffre tellement profond et sombre qu’il est impossible d’y voir le fond en y jetant une torche. D’ailleurs, je ne vois pas trop ce qu’on pourrait aller chercher au fond de ce gouffre... à part aller saluer le mec qui vous répond Echoc, à votre Echoc, on dirait qu'il n'y a rien d'autre a faire là.
  • La frontière : La Frontière ! Dernier rempart d’arbres vous garantissant la tranquillité et la survie… si vous n’avez pas été mangé par un T-rex avant bien évidement. Sur tous les arbres de cette frontière qui s’étend comme une barrière de sécurité, a été gravé le sceau de la Communauté de Lydée. Une fois passé ceux-ci vous êtes en territoire inconnu, et celui-ci appartient aux Trayaregs. Ceux-ci peuvent dès lors vous chassez et faire de votre joli popotin le repas de ce soir. Certain affirme que les Trayaregs gardent des prisonniers pour en faire leurs esclaves… dingue non ?

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   Dim 3 Fév - 17:58



Sur le territoire des Trayaregs
Attention ! Passé les arbres marqués du sceau de la Communautée de Lydée, vous n'êtes plus en sécurité. En effet, les Trayaregs estiment que les humains osant franchirent cette limite peuvent être chassé comme du gibier. C'est pourquoi, il vaudrait mieux faire extrêmement attention, surtout si vous entendez les tambours de la guerre de cette tribu de sauvages cannibales. Si jamais vous sentez l’odeur du souffre, c’est qu’un Trayareg se trouve pencher par-dessus votre épaule… adieu !

  • La cité Trayaregs : La cité des Trayaregs n’est franchement pas le lieu idéal pour y passer des vacances. De style maya ou est-ce aztèque ?... ou alors inca ?... Enfin bref, dans un style dans ces eaux là, cette cité possède de nombreuses petites pyramides en escalier et tout le tintouin qui va avec. En plus, celle-ci pue la haine et la mort. En effet, les Trayaregs sont de vaillants mais extrêmement agressifs guerriers qui ne rechignent pas à manger de la chaire humaine. D’ailleurs, bénissons leur divinité Kobol, car c’est grâce à sa soi-disant Loi Divine qu’ils n’ont pas encore envahit le village de Lydée.
  • Le cimetière Trayaregs : Merveilleux champs de squelettes et de crânes humains que voilà ! Il n’y a pas à dire, les Trayaregs savent respecter les ossements de leurs défunts. Ici se trouvent des monticules à pertes de vues avec des grigris et des trucs qui pendouilles en faisant du bruit. Pas respectueux eux ? Vous rigolez, les ossements sont propres ! Pas un lambeau de chaire ne dépasse ! Normal, ils mangent leurs morts…
  • Le Mont Kobol : Oh un volcan ! Si c'est pas mignon ? Situé au centre de l’île, si celui-ci se fâche un jour, ça va chauffer pour tout le monde. Ouais ! Messieurs dames, comme dans les films, celui-ci est éveillé et dans son cratère se trouve tout plein de lave en fusion. Là-haut se trouve un gros cliché ; un pont en bois instable à été construit pour les suicidaires qui ne veulent pas contourner la lave mais passer au-dessus pour gagner plusieurs journées de marche. D'ailleurs, la lave pour le côté poétique, fait dorée la nuit au sommet de ce mont rocailleux. Pour finir, son petit nom c’est Kobol… comme la divinité Suprême de l'île.
  • Le Pic des Ténèbres : Sur la gauche du Mont Kobol se trouve le Pic des Ténèbres. A son sommet se trouve un temple maudit dédié à Kobol. On raconte qu’il renfermerait une relique aux grands pouvoirs.
  • Le temple maudit : Comme dans Indiana Jones, le temple est maudit ! Enfin, pas pour les Trayaregs, seulement pour les humains car c’est hélas au sommet de ce temple pyramidale en escalier avec interminables marches à monter pour gravir le sommet (le truc pas épuisant quoi), que sont sacrifier bon nombres d’humains au dieu Kobol. Sympa hein ? Si jamais vous entendez tonner leurs tambours, vous pouvez être sûr qu’ils sont entrain de procéder à l’extraction d’un cœur sans anesthésie générale.
  • La zone mystérieuse : Quand on vous disait que derrière la Frontière s’étendait un monde inconnu, on ne vous mentait pas. Dans cette partie de l’île, personne n’y a encore jamais mit les pieds… enfin, personne de Lydée… à moins que des cachotiers se cachent dans les rangs, ce qui serait vraiment étonnant. Quoiqu’il en soit, allez y à vos risque et péril car vu l’odeur nauséabonde qui se dégage de cette zone, ma main à couper qu’il y a là-bas des marais remplit de vermines.

Ces listes de lieux sont loin d’êtres exhaustives !

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lieux de l'histoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lieux de l'histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Manga/Anime] A Silent Voice
» L'histoire d'Azeroth et ses lieux cachés
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés du Monde :: PRÉSENTATION :: Présentation de l'univers-
Sauter vers: