AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 06 - Le Secret des Dieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 06 - Le Secret des Dieux.   Lun 3 Mar - 16:32

Andrew ne pouvait se résoudre à tuer quelqu'un de sang froid... même si Kirion était plutôt du genre à le faire bouillir. Il en avait été de même pour Koah, lorsque ce dernier l'avait sauvé. Il avait failli le lâcher dans le vide. Le sorcier l'avait vu... au fond de lui. Mais il savait aussi que Kant serait prêt à tirer s'il touchait à un cheveu des enfants et des autres aussi. Il regarda un instant Laë et se tourna vers Jewel :

- Il nous déteste, nous le détestons... mais si je tue Kirion, je devrais faire de même pour Kobol... pour Kor... ou pour Torsha... je ne peux pas le tuer de sang froid. Par contre, je peux te garantir que s'il fait du mal à qui que ce soit...

- Tu as tué Mavican, pourquoi pas lui ?

Logan regardait son père avec un air farouche. Il ne semblait pas avoir apprécié le fait que le sorcier l'ait considéré comme un sac de patates... Et il comptait bien le faire comprendre. Andrew croisa son regard et ajouta :

- Mavican ne nous a pas aidé... Kirion est mauvais, je ne conteste pas mais sans lui, nous n'aurions pas pu vaincre les guerriers de Crécrops... et nous serions morts dans l'antre de Kobol.

Son fils ouvrit la bouche mais l'argument l'avait rendu muet. Il était à la fois étonné et mouché. Andrew jeta un oeil à la bête. Elle semblait inquiétante... mais pas tellement grosse. Lui aussi aurait commis la même erreur que Gurkan. Laë regarda Meecham et ajouta :

- Je crains que oui... je suis désolée de l'avoir attiré vers vous... il a du sentir le médaillon...

- Il ne l'a pas senti. Vu que je te l'ai enlevé avant notre dépat. Je m'en suis débarassé près de la Cité Trayareg. Non, il a été attiré par la magie du chasseur... c'est le seul mortel capable de le faire venir...

- Espèce de...

- De quoi vous vouloir parler ?

Kodo avait coupé Andrew dans son début de colère pour poser une question intelligente. Laë profita de ça pour fermer les yeux et raconter, sans bouger, comme Kirion l'avait ordonné :

- Il y a longtemps, Yrilia abritait des créatures féroces, dotées de pouvoirs étranges. Lorsque les Haut-Sulas ont fondé la Première Communauté, ils ont désigné un chef pour les représenter. Notre peuple ne connaissait guère la magie, hormis pour soigner les blessures et faire pousser les récoltes. Le chef en a profité pour commencer un tas d'expériences, sur les enfants puis sur les adultes. Mais très vite, ils se sont apperçus que leur recherches ne servaient à rien. S'ils voulaient régner sur notre pays, ils devraient concevoir un être puissant, capable de tuer tout rival. Ils ont donc créé des monstres hybrides à partir des plus dangereuses créatures qu'hébergeait Yrilia. La plus malfaisante était une créature ailée, sourde mais qui parvenait à voir à travers la matière sur une certaine distance. Elle décimait une multitude de gens dans les grottes... Le chef de la Première Communauté a donc mené des expériences sur cette catastrophe vivante. Le résultat a été à la hauteur de sa perfidie. Le monstre que vous voyez est son oeuvre. Il est toujours sourd mais a hérité de dix yeux. Il ne voit pas à travers la matière comme ses ancêtres mais distingue tout mouvement à des kilomètres. Enfin, il est immortel...

- Et où son Maître ?

- Tu es le roi des idiots, Kant. Son pathétique créateur s'est fait dévoré en premier ! Les autres Haut-Sulas ont retrouvé son cadavre aux quatre coins d'Yrilia. La créature a été attirée par la magie de Mavican lorsqu'il était mortel puis par celle de Cheera qui t'habite maintenant. Et en arrivant elle a vu ton marmot bouger. Voilà pourquoi elle est ici. Le but qui lui avait été donné par son créateur était de détruire toute personne susceptible de bouleverser le monde avec sa magie qui soit mortelle. Elle les traque pour les tuer, tout simplement.

- Des gens ont longtemps cherché à s'en protéger et c'est arrivé plus tôt que mon peuple l'aurait espéré. Avec l'aide des petits mages de notre pays, Kirion a réussit à réunir suffisament d'énergie et de pouvoir pour l'emprisonner dans un endroit que nous avons nommé Öm. La protection resterait à jamais dressé tant qu'un souverain digne resterait maître d'Yrilia...

- Alors...

- Oui, Dorthal a pris le contrôle d'Yrilia.

- J'avais prévenu depuis bien longtemps ces incompétents que leurs idées finiraient par les perdre. Et bien soit, j'en ai assez de réparer les erreurs causées par des humains écervelées qui ne soucient que d'une chose, leur égo.

- Vous allez les laisser faire ?

- Parfaitement. Dorthal et ses amis ont besoin d'une bonne leçon... Ils ont oublié que la créature finirait par s'en prendre au plus puissant... je commence à aimer ce jolis tas d'écailles, pas vous ?

La créature s'était rapprochée mais on ne voyait toujours pas le reste de son corps. Et son cou semblait long... Kirion sortit son épée et aussitôt la machoîre béante s'ouvrit pour rester paralysée à deux millimètres de lui. A l'intérieur, on pouvait distinguer une langue en pointe couvertes de protubérances jaunâtres. L'épée de Kirion s'était mise à rougeoyer et diffusait une lumière faible autour de lui. Les dents ressemblaient à des pieux soigneusement forgés. Au fond de sa gorge, il y avait une plaque de métal, résultat de nombreuses manipulations faites par le passé. Le sorcier caressa la langue du monstre du bout de l'épée et demanda :

- J'aimerais que les mômes se jète dans sa gueule, ça me ferait du repos... ah et si l'autre poissarde de lydéenne voulait bien les accompagner, je serais encore plus heureux. Par contre, je ne pense pas qu'il trouve les souillons très à son goût... Vu l'odeur que vous vous trimballez, tous, je commence à avoir honte à votre place d'être si pitoyable en présence d'une reine. Un bon bain de sang ne vous ferait pas de mal... n'est-ce pas ?

D'un geste froid, précis et puissant, il trancha la langue de son épée. Presqu'aussitôt, un flot de sang gicla dans toute la grotte, se déposant sur les autres sauf sur Kirion qui semblait aussi propre qu'avant. La créature s'anima soudain et ressortit la tête en hurlant un cri de douleur. La terre trembla et les cris s'éloignèrent. Kirion rengaina son épée, qui n'avait pas une seule goutte de sang et eut un sourire mauvais. Il dit, d'un ton déplaisant :

- Oups, quel maladroit... vous devriez profiter du fait qu'il soit occupé à faire repousser sa langue pour vous laver. Je pourrais vous faire apparaître de l'eau... mais je ne sais pas si j'y suis disposé... Ah ! J'y pense, tenez, si vous avez faim... ça devrait faire l'affaire.

Avec un regard cruel, il jeta le moceau de langue coupé à la lame aux pieds d'Andrew et accompagna le tout d'un air satisfait. D'un claquement de doigt, il ralluma le feu et en profita pour reprendre la cuisson de son morceau de viande.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koah Lang
    Admin
    Vague de l'Omkara
    Amoureux d'Andrew

avatar

Masculin Nombre de messages : 1917
Âge du héros : 26 ans
Né à : Lydée
Fonction : • Ancien religieux d'Okan • Esclave d'Ayreb • Apprenti mage
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 06 - Le Secret des Dieux.   Lun 3 Mar - 21:04

Un long instant, ils restèrent tous stupéfait par ce qu’il venait de se passer. Le sang tachait par endroit la grotte jusqu’au plafond. Gurkan laissa échapper un léger sourire. Le sang ne le dégoûtait pas, au contraire, c’était quelque chose qu’il trouvait plutôt beau. En plus, il était chaud, alors pourquoi se plaindre ? Cependant, le guerrier dit quand même d’un ton entre le reproche et la lassitude : « C’est malin… il fallait absolument que tu trouves ça pour les faire chier encore plus, Kirion. »

Puisque Kirion disait lui-même qu’il n’était pas une Divine Puissance, pourquoi le vénérer comme-t-elle ? Pour Gurkan, s’en était fini des courbettes niaiseuses. Il ne les respectait pas ? Il n’aurait pas droit à leur respect également, et peu importe sa pseudo puissance. Car après tout, ce dieu n’avait pas été foutu de se débarrasser seul de Mavican. Il avait fallu un pathétique Maître Intendant muni du pouvoir de la plus puissante des reines de leur panthéon divin pour en venir à bout.

D’une main puissante, Gurkan ramassa le bout de langue puis il l’examina d’un œil attentif. « T’es sur que ça se bouffe ce truc, l'ancètre ? » Il le tendit à Kodo qui le renifla. « Je préfèrerai goûter à ce gros morceau de viande… » Il indiqua la viande interdite de tout à l’heure qui grésillait dans les flammes.

D’un revers sec de la main, Fazina essuya sa joue du sang qui l’avait éclaboussée. Elle dit alors d’un ton rude en regardant Laë : « Si j’ai bien compris ; en venant jouer les curieuses par ici, vous avez laisser la place libre à ce Dorthal pour faire tout ce dont il souhaite ? Par votre absence, vous avez aidé à libérer ce monstre, c’est bien ça ? Mais quelle reine êtes vous donc ? La reine des sottes ? » Elle haussa les épaules, puis rit. « Vous n’êtes plus une reine alors ? Plus de royaume, plus de pouvoir… vous étiez sur le déclin et vous êtes venue vous réfugiez ici, en bonne petite servante de Kirion que vous êtes. » Elle ramassa la casserole pleine de manioc et la lui donna sans ménagement. « Va la remplir d’eau, ordre de la Souillon. »

Meecham lui lança un regard, puis lorsqu’il leva la main, Fazina fit silence. Elle se contenta de regarder Poméra et de vérifier si elle n’avait rien. D’un ton toujours aussi respectueux, Meecham dit alors tout en récupérant la casserole :

« Si ce monstre est aussi redoutable que vous le prétendez Votre Altesse, nous ne devrions pas rester dans cette grotte. Nous devrions mettre plus de distance entre elle et nous. »

Poméra hésita un instant, puis d’un air intimidé par Kirion, elle dit : « Si cette créature est immortelle, Andrew pourra la vaincre, non ? Votre Cheera lui a fait don de tuer les Immortels. Tous les Immortels. Donc elle également. »

Pendant ce temps, le visage parsemé de quelques gouttelettes de sang, Jewel rassembla lentement ses cheveux pour les nouer en une haute queue de cheval. Sans prendre la peine de se débarrasser du sang qui souillait son corps, la jeune femme se pencha calmement sur ses affaires pour commencer à les rassembler. D’un pan de sa robe, elle nettoyait pots et autres ustensiles de cuisine qu’elle rangeait aussitôt propre dans sa sacoche.

Gurkan la regardait faire en silence, délaissant l’examen approfondit de la langue de pics. Son amie semblait trop calme pour que cela paraisse naturel. Jewel avait la même façon d’agir que Koah lorsqu’il fulminait de l’intérieur : le calme avant la tempête. Le guerrier s’approcha de son amie, puis avec une petite tape sur son avant bras pour l’arrêter, il demanda : « Qu’est-ce que tu fais ? »

« Je retourne à Lydée. Même s'il ne reste plus que des cendres. » Murmura-elle. « J’ai un deuil à faire. Mes parents sont morts à causes de gens dans leur genre. Je ne supporterais pas d’avantage ce type. Reste avec eux si tu veux, je pense pouvoir retrouver mon chemin toute seule. J’aime mieux me perdre que de rester ici une seconde de plus avec ces deux là. » Elle indiqua d’un regard sombre Laë et Kirion. « Et puis Gurkan, toute cette histoire… ce ne sont pas mes affaires… je ne suis qu’une poissarde stupide et bonne a rien ! C’est Kant qui représente Lydée. Kant qui représente Cheera. Kant qu'il veut surveiller ce dieu cruel ! Que les dirigeants s’occupent entre eux de l’affaire Laë et de ses sbires fanatiques. Je ne sais pas ce qu'elle attend de nous cette salope, mais qu'elle ne compte pas sur moi. » Elle se leva. « J’ai réalisée la tâche qui ma été assignée par Boric. Mavican est mort, je suis libre de rentrée… avec ou sans vous. Je n’ai pas à restée ici si je n’en ai pas envie ! Et je n'en ai pas envie, pas tant que Kant n'aura pas les couilles de s'affirmer face à ce fils de Torsha ! Il devrait trembler pour son immortalité devant Kant, et au contraire, il ose encore se moquer de lui ! De nous ! Qu'ils aillent s'enfoncer la tête la première dans le cul de Kobol ! Moi je prend le large ! »

Gurkan se leva à son tour. « Ne soit pas stupide, Jewel. Si tu veux retourner à Lydée, je t’accompagne, tu le sais bien. » Il lui caressa l’épaule. « Ces histoires ne me concerne en rien non plus. Je ne suis qu'un soldat. Kant est le plus grader d’entre nous. C’est lui le chef. Qu’il règle cette histoire. » Gurkan ramassa son sac, rangea son épée dans son fourreau, puis, il prit la main de Jewel. « Tu veux rentrer, alors nous rentrons. »

Le guerrier fixa Kant, puis, Meecham. Il dit alors : « Nous rentrons à Lydée. Nous vous souhaitons bonne chance pour la suite. » Son regard retomba sur Andrew. « C’est notre décision, Kant. Tu es le Maître Intendant ici, c’est à toi que revient la tâche de régler cette histoire. Pas à nous. »

« Vous ne pouvez pas partir… » Fit Poméra d’une petite voix déçue.

Sans un mot, ni même un regard pour quelqu’un, Jewel s’en alla, passant devant un Meecham visiblement très contrarier de la voir s’en aller. Le bâton de Guerel dans la main, Jewel sortit de la grotte après s’être assurée que la créature ne se trouvait pas dans le coin. Tout en longeant la roche, elle s’éloigna sur le chemin, descendant le pic des Ténèbres bien résolue à rentrer chez elle. Gurkan la suivit quelques secondes plus tard, un bras déposé autour des épaules de la jeune femme. Tout deux rentrant chez eux.

_________________

    « JE RESSENS DE VIOLENTES PULSIONSJ'AI L'IMPRESSION DE GLISSER VERS LE FONDSI J'IGNORE D'OÙ VIENT CE FLÉAUJ'ADORE L'AVOIR DANS LA PEAU »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Kant
Admin - Chef de Lydée - Tueur d'Immortels
avatar

Masculin Nombre de messages : 1787
Âge du héros : 35 ans
Né à : Lydée
Fonction : Chef des Sulas
Autres :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: 06 - Le Secret des Dieux.   Mar 4 Mar - 14:16

Quelques instants après que Jewel et Gurkan soit partis, Kirion lança à voix haute :

- Dites donc, les nains, vous ne pourriez pas les suivre ? Comme ça, l'odeur serait moins nauséabonde.

- C'est de votre faute, s'ils s'en vont !

- Ben, voyons, faut bien que ça me retombe dessus de toute façon. Je passe pour le gros méchant de l'histoire... mais à chacun son point de vue. Il serait temps pour vous d'évoluer, la magie n'est ni mauvaise, ni bonne, tout dépend de celui qui l'utilise. Mavican, était un être fielleux, animé par le désir de puissance, il a donc usé de l'ancien savoir pour y parvenir. Mais pour élever son âme, il existe d'autre moyens, plus subtils et moins violents. Grâce à toi, j'ai pu venger ceux qu'il a tué et défier Thorin. Mais j'aurais préféré que les choses se passent autrement, que Guerel et Koah survivent. C'est ainsi que le destin a choisi sa route. Si tes amis partent, ce n'est pas par ma faute, c'est leur choix, tout simplement. Il est peut-être bon, ou mauvais...

- Andrew, vous faites partie de leur groupe, vous devriez les suivre.

Laë avait pris sans réchigner la casserole mais Kirion par un tour de main l'avait rempli d'eau. Elle la reposa donc, près de Fazina, en lui adressant un regard neutre. Andrew se contenta de répondre :

- Je n'ai pas l'intention de rester ici, de toute façon.

Laë regarda Meecham et dit, avec un ton particulièrement respectueux :

- Vous aussi, vous devez les suivre. Si vous avez choisi de rester parmi nous, je crois qu'il vous faut des guides.

- Et tu y vas aussi, Laë !

- Pas question !

Kirion adressa à Logan un regard assassin et poursuivit, ses yeux noirs plantés dans ceux, bleus du jeune garçon. Il lâcha sur un ton sans équivoque :

- Ce n'était pas une question mais un ordre. La Reine vous suivra et vous avez intérêt à veiller sur elle. Chasseur, s'il faut rallier des gens à votre cause, commencez par l'endroit le plus logique ! Hanka est désormais la cité la plus réculée. N'oubliez pas que désunis vous faites une proie facile pour Thorin et Crécrops comme pour Dorthal. Quant à la créature...

Il se tourna vers Poméra, et la dévisagea longuement. Il s'approcha, ignorant Andrew qui serrait son arc dans ses mains. Il attrapa son bras vivement et eut un petit sourire mystérieux.

- Lâchez-là tout de suite !

- Tu es fûtée... peut-être qu'un jour...

Il se releva et commença à rire en voyant l'arc d'Andrew braqué sur lui :

- J'aurais eu le temps de la tuer trente fois avant que tu ne tires ! Tu as de sérieux progrès à faire, chasseur...

- Je ne peux les suivre s'ils ne le veulent pas, Kirion.

- Et alors ? Je me moque royalement de leurs avis ! J'ai décidé que tu allais les suivre point final. Il est hors de question que je laisse la Reine d'Yrilia sans protection suffisante. En plus, ils auront besoin de toi pour tenter de convaincre Hanka... n'es-tu pas une excellente oratrice ?

- Nous ne tenterons rien à Hanka ! Ce sont des chiens, des barbares !

- Oui, oui, c'est ça. Le fait est que si vous ne vous unissez pas contre les choses qui sont venus vous anéantir, vous allez tous mourir, inévitablement. Je parle pour les villages importants mais aussi pour les plus petits. Kabeth vous suivra... je vais arranger certaines choses... et couper quelques têtes. Voilà qui devrait être suffisant. Pour Hanka et Oderne, Lydée a trop longtemps joué de son arrogance, si vous voulez avoir une chance d'alliance, il vous faudra être diploùmates et patients.

- Nous perdre du temps, en choses inutiles.

- Tu as raison Kodo, nous devrions y aller... Meecham, Poméra et Fazina, vous venez avec nous. Par contre, Laë, je ne suis pas d'accord. Elle est avec vous...

- Donc, elle sera de votre voyage. Je ne pense pas que tu sois assez stupide pour l'empêcher de vous suivre, n'est-ce pas ? Tu dois te souvenir que le monstre t'en veut. Eloigne-toi le plus possible de lui et regardez toujours le ciel... Il vole sans faire de bruit. Et si vous vous inquiétez pour moi, ce dont je doute, sachez que je vous retrouverais en temps voulu, d'ici là, tâchez de réfléchir et de ne pas vous mettre dans des situations inextricables.

Andrew soupira et prit Logan par la main pour sortir de la grotte. Il fut suivit de près par Kodo, Meecham et Poméra. Fazina fut la dernière à sortir, laissant le manioc en place. Tandis qu'ils s'éloignaient sur les pas de Gurkan et de Jewel, Läë et Kirion restèrent. Cette dernière fit craquer ses doigts et dit sur un ton moins amical :

- Tout cela était-il nécessaire ? Nous n'avons jamais eu à user de cela avec notre peuple. Maintenant, ils me détestent et ils vous haïssent !

- Oui, c'était nécessaire. Je n'ai pas besoin de nouveaux adorateurs.

- Vous pensez vraiment qu'ils m'accepteront ?

- J'en suis sûr... ils n'ont pas le choix. Tu devrais partir, toi aussi.

- Puis-je savoir pourquoi vous êtes si pressant ?

- Très observatrice ! Il était nécessaire de les faire partir, le plus vite possible. Les mages de Dorthal serotn atirés par la puissance magique qui émane de ce lieu. Et je compte bien qu'ils trouvent les Idrazits. D'ailleurs, si les lydéens tardaient trop, ils risquaient de se faire avoir.

- Vous les protégez ?

- Oui. Dans cette guerre, je compte bien venger les Sulas en faisant de ce monde un lieu à part, loin de l'emprise de Thorin.

- Pourquoi être aussi méchant alors ? Ils ne vous font aucune confiance !

- Parce que la haine est le moteur de la guerre. Si tout le monde s'aimait comme à Yrilia l'immortalité serait d'un ennui gigantesque ! Assez parlé. Suis mes ordres et s'il est nécessaire pour toi de révéler ta nature afin de les aider, n'hésite pas. N'oublie pas le morceau de viande.

Laë récupéra la viande chaude et l'entoura dans un linge qu'elle sortit de sa robe. Elle s'inclina respectueusement et se lança à la suite des autres. Seul dans la grotte, Kirion attendit quelques instants. La créature revint bientôt et il s'approcha d'elle.

- Tu as bien travaillé... mais j'ai d'autres projets pour toi. Je déteste que l'on me défie et puisque Dorthal a choisi cette voie, je veux que tu le lui fasse regretter. Aucun mage ne doit dépasser la Frontière jusqu'à nouvel ordre.

La créature émit un léger grognement et s'envola à nouveau. A l'entrée de la grotte, la silhouette de Kirion s'effaça dans le néant et le feu s'éteignit dans un souffle.

_________________
I wait the wave...
I have a wave inside my soul. Lots of drum in my heart. I think... it's love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 06 - Le Secret des Dieux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
06 - Le Secret des Dieux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» The Secret World
» Kingdom Hearts : The secret key
» [Vente] Secret Wars en blister.
» Le défi des Dieux - Ewan
» Oyez oyez, venez montrer comment votre père noël secret vous a gaté!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés du Monde :: LES EXILES DU MONDE : L'HISTOIRE :: TOME I : LA MARCHE DES IDRAZITS-
Sauter vers: